Le courrier des entreprises

Club hôtelier Clermontois, une AG en demi-teintes

Sous la Présidence de Delphine Giraud, la 16ème assemblée générale du Club Hôtelier Clermontois s’est tenue ce jeudi 24 septembre dans les salons de l’hôtel Océania. Déjà repoussée du fait de la Covid, elle faisait le point sur l’année 2019 ainsi que le premier semestre de cette année difficile.

Le Club Hôtelier Clermontois représente 80% du marché et 90% du stock de chambres, autant dire qu’il est le baromètre fiable de cette corporation (52 hôtels et résidences). Cette réunion tardive a permis de faire le bilan des 18 derniers mois.

Delphine Giraud : « un grand remerciement aux professionnels du tourisme pour leur implication ainsi que pour l’UMIH pour le travail mené sur le plan juridique et réglementaire »

Elle s’est félicitée de l’entrée de 6 nouveaux établissements dans l’association, compensant largement les 4 sortants. Plusieurs ouvertures sont programmées ou en projet sur la métropole clermontoise, avec un total de 390 chambres en plus à l’horizon 2023.

Après une année record en 2018 du fait de nombreux congrès, 2019 a été décevante, et les deux premiers mois de l’année 2020 annonçait une embellie, qui fut arrêtée brutalement du fait du confinement.

L’été fut plutôt satisfaisant surtout en août mais l’annonce de l’annulation des grands évènements de rentrée laisse présager une fin d’année difficile. La partie restauration a beaucoup souffert de la distanciation, en divisant par deux le nombre de places disponibles et un manque de personnels.

Plusieurs marchés à l’arrêt total

Les marchés de groupes, bus, les déplacements affaire sont à l’arrêt et la tendance pour les individuels c’est une réservation au dernier moment.

Les hôteliers sont globalement satisfaits de leur été même si le chiffre d’affaire a baissé. L’inscription de la chaîne des Puys à l’Unesco doit être plus mise en avant, ce qui pourrait améliorer le taux d’occupation (63%, la moyenne nationale étant de 65%)

L’offre hôtelière génère 40 millions d’euros de chiffre d’affaire sur la métropole (hors hébergement) et 92% de la taxe de séjour collectée finance l’office du tourisme.

Un nouveau site internet plus efficace

Bonne nouvelle : la communication continue de se structurer, avec des reportages photos et une vidéo pour chaque membre de l’association, un nouveau site internet plus efficace avec les disponibilités en temps réel, un développement de l’image de l’association sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives