L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

J’ai eu beau quitter la direction du guide Petit Futé il y a déjà 9 ans, il ne se passe pas une semaine sans qu’on me questionne sur une bonne adresse de restaurant… on voit aisément le gourmand qui ne se cache pas en moi. Avant de partir pour notre break estival il me semblait sympa de vous partager mes adresses préférées… une liste non exhaustive et forcément très subjective. N’hésitez pas à réagir et à nous indiquer vos adresses coup de cœur.

A Clermont-Ferrand deux adresses hors du commun

Pour commencer je vous enverrais bien volonté chez mon ami le talentueux Jérôme Bru qui, rue des Archers, (vous savez, la petite place qui se cache en face de l’entrée de l’ESC Business School) nous régale dans son restaurant au nom imprononçable « Smørrebrød » ( « pain beurré » en Danois, sur lequel on dépose poissons fumés, charcuteries et condiments). L’ancien second d’Anne-Sophie Pic fait preuve de talent, goûts et créativité, avec une touche presque féminine.

C’est bien simple, chaque plat que j’y déguste est une première pour moi … et il faut se lever tôt pour m’étonner en cuisine. On sent quand un vrai chef veut faire plaisir à ses clients, je suis tellement fan de ses assemblages de saveurs, toujours justes, avec une grande maîtrise des cuissons et des sauces.

Le lieu est délicat avec ses grandes baies vitrée, la décoration est fraîche et légère, le service toujours impeccable mais sans chichi. La grande terrasse est une bénédiction aux beaux jours, assez loin du bruit et des pots d’échappement.

La note est très raisonnable en regard de la qualité de l’assiette… Il est très prudent de réserver. Essayez le cabillaud en tempura le vendredi midi… et les smørrebrøds tout le temps

https://smorrebrod.fr/  10 Rue des Archers, 63000 Clermont-Ferrand, 04.73.90.44.02

NB : il a aussi commis le restaurant B2K6 à Lempdes

Ma deuxième adresse clermontoise n’est pas à proprement parlé un restaurant mais qu’est-ce que je m’y régale à chaque fois ! Pour moi le meilleur fromager affineur d’Auvergne c’est Olivier Nivesse, situé en face de la sortie nord-ouest du Marché Saint Pierre. Et quand on connaît l’importance que nous mettons, nous Auvergnats, dans ce moment parfait où les pâtes sont appréciées, qu’elles soient fraîches, molles et croûtes fleuries ou lavées,  pressées cuites ou non, persillées, voir fondues, sans oublier les chèvres… quand on se prend un leçon d’un maître… on l’écoute.

Que c’est réconfortant de s’installer sur la petite terrasse et de voir arriver, sur une planche en forme de tête de vache,  un chemin de fromages du plus tendre au plus viril, accompagnés de divers fruits et condiments pour des accords parfaits ! le pain qui l’accompagne est délicieux (préparé par un maître boulanger juste à côté) et le choix des vins est assez étoffé pour convenir à tous.

Je vous garantis un moment parfait et des émotions jouissives

Retrouvez le portrait que je lui consacrais il y a 4 ans

https://fromagerie-nivesse.fr/ 23 place Saint Pierre, 63000 Clermont-Ferrand, 04 73 31 07 00

On va à Châtel pour déguster des fruits de mers et des poissons frais ?

C’est vrai que l’association, même si c’est une ville d’eau, entre Châtel-Guyon et les fruits de mer ne semble pas évidente… et pourtant… Aimez-vous l’accent sétois et les huitres de Bouzigues ? les parilladas de poissons et les couteaux en persillade ?

Laissez-moi le plaisir de vous présenter Wilfrid et sa compagne Isa. Ne vous attendez pas à un physique de chevalier germanique comme son prénom pourrait le laisser penser, le petit « monsieur Propre » survolté à l’accent qui chante le Marseillan est pécheur de son état : il taquine pendant la semaine les poissons et les seiches du Cap D’Agde pour vous les apporter le week-end, et vous les préparer à la plancha, à partir du vendredi soir, avenue Baraduc. Dans sa musette, sa sœur ostréicultrice sur l’étang de Thau, a glissé quelques douzaines de bonnes huitres de Bouzigues et des couteaux…

Une belle invitation aux vacances, non ?

Isa est aussi discrète que son homme volubile, elle vous parle à travers de ses jolis desserts bien gourmands. N’hésitez pas à vous installer dans un des salons, aménagé par Thierry Penet, qui vous transporte dans le Nautilus du Capitaine Némo.

Dépêchez-vous de profiter de « Chez Wilfrid et Isa » avant qu’ils ne déménagent au sud du département…

Page Facebook Chez Wilfrid et Isa 30 avenue Baraduc, 63140 Châtel-Guyon, 04 43 13 50 29

Allons un peu nous détendre à Vichy

Plus Clermont-Ferrand se ferme, plus Vichy s’ouvre… c’est de mieux en mieux et c’est aussi le cas au niveau des pépites pour s’y restaurer.

Commençons si vous les voulez bien par l’Atmosphère à Bellerive-sur-Allier dirigée avec enthousiasme par l’excellent Edouard Malhuret… c’est encore mieux que quand nous lui réservions un article il y a 4 ans voir ICI

Avant l’Atmosphère était aux bords de l’Allier, maintenant il est aussi dessus : la terrasse s’est agrandie, un roof-top a été aménagé pour satisfaire le nombre toujours croissant d’aficionados. C‘est encore plus chic (photo en titre) avec son bar à fruits de mer, ses tables hautes en corian, sa grande terrasse encore plus ouverte. Le service est toujours aussi parfait : viandes et poissons sont levés devant vous, le vin est carafé. Ici tout est frais et de saison « le frigo ne sert que pour les crèmes glacées ».

Personnellement je suis très fan de son tartare de thon, sa belle côte de Limousine, son baba au rhum… la carte des vins est bien sélectionnée… vous y croisez donc le « tout Vichy »…

https://www.restaurant-atmosphere.fr/  Rue Claude Decloitre, 03700 Bellerive-sur-Allier, 04 70 32 65 14

On traverse l’Allier… à 300m au sud du Tahiti plage, en face du Club d’Aviron, le restaurant Fa Bio Li annonce déjà la couleur : Fabien sait bien jouer de son piano en flamme, comme Johnny à Bercy en 2003…mais il ne sait pas ce qu’il a fait de son ouvre-boite… alors il ne cuisine que du frais, du bio et de saison, des pièces entières réjouissantes (allez voir son facebook, c’est un régal pour les yeux de voir les turbos entiers, les grosses pièces de fin gras du Mézenc, les homards et le skrei se faire opérer par le chef).

La dernière note de la gamme c’est Li, son épouse chinoise qui la joue en salle et sur la grande terrasse. On commence à comprendre l’importance de cette influence chinoise dans la cuisine : les raviolis sont incontournables, un vrai délice. Croyez-moi, il n’y a pas beaucoup de chefs qui maîtrise aussi bien la justesse des cuissons, des assaisonnements, et des sauces.

Oups, ça y est j’ai faim… ça m’apprendra.

https://fabiolivichy.com/fr/ 44 avenue de La Croix et martin, 03200 Vichy, 04 70 55 64 70

Allez, pour la bonne bouche et pour le lieu très sympa je vous suggère le Bistro Paolo, dans une petite ruelle piétonne à 100 mètres à l’ouest de la Poste. C’est un mix entre la trattoria italienne et l’épicerie fine. Si vous aimez les produits authentiques de derrière les Alpes, les vins gouleyants et les chiffonnades de charcuteries italiennes… c’est le bon spot !

Mon choix se porte le plus souvent sur les pâtes aux truffes et au parmigiano, avec un petit Avvoccata di Pepata… Mama Mia !!! Il y a aussi une grande terrasse

La page Facebook , 22 Passage du Commerce, Vichy, 04 70 31 77 81

Bien sûr j’aime beaucoup d’autres restaurants… mais ce serait l’occasion de créer un nouveau guide.

Testez déjà ceux-là, allez-y de ma part… et bonnes vacances !

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

Rédacteur en Chef
pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Cliquez ICI pour réserver une séance gratuite de conseil en communication

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives