Le courrier des entreprises

Gérentes : le bon goût du lait de montagne

C’est à 1.000 mètres d’altitude que la laiterie Gérentes fabrique depuis plusieurs générations, du beurre, de la crème, des fromages, du lait et des produits frais à base de lait de vache, de chèvre et de brebis. L’entreprise familiale que dirigent aujourd’hui Didier et Pierre Gérentes, emploie 130 personnes et perpétue la tradition de leurs aînés.

Quelle est l’histoire de la laiterie Gérentes ?

L’histoire a commencé en 1947, avec mes grands-parents qui ont créé la société. Ils ont commencé comme coquetiers. Ils passaient dans les fermes pour récolter les œufs, le beurre et le fromage, avant de les vendre sur les marchés. Assez rapidement, mon grand-père a collecté la crème pour faire le beurre et puis du lait pour faire du fromage.

L’activité s’est développée au niveau industriel, avec la fabrication de la caséine dans un premier temps, puis de la poudre de lait, du lait U.H.T., des fromages et des produits frais sur le site d’Araules. Il y a eu deux transmissions depuis la création de l’entreprise, l’une de mon grand-père à ses enfants en 1988, ensuite j’ai repris la société à la fin 2013 avec mon cousin Pierre Gérentes.

Quel est l’esprit de l’entreprise depuis sa création ?

C’est une entreprise familiale qui privilégie les circuits courts. On connaît tous nos salariés, même s’il y en a de plus en plus. On a un rapport privilégié avec nos producteurs de lait qui travaillent avec nous depuis des générations. On essaye de valoriser au mieux notre lait de montagne, en offrant un intéressement à nos salariés et nos producteurs avec des rémunérations un peu supérieures à celles proposées dans la région.

Combien y a-t-il de salariés et quelles sont les particularités des ateliers de fabrication ?

Nous sommes 130 salariés, avec une quarantaine de personnes dans nos 70 magasins de vente en direct. Il y a 70 personnes sur le site d’Araules, 12 à Coucouron et une dizaine sur le site d’Yssingeaux. Nous avons procédé à de nombreux agrandissements et nous avons mis en place de nouvelles organisations l’année dernière. Nous avons un atelier dédié à la fabrication du fromage, avec une compartimentation pour la fromagerie, il y en a une autre pour les produits frais, une pour la beurrerie et une autre pour le lait U.H.T.

Le gros bâtiment est consacré à la concentration et au séchage du lait, du sérum, de nos sous-produits. Nos locaux s’étendent sur une surface d’environ 8.000 m². Nous avons également des ateliers de fabrication à Coucouron et à Yssingeaux où nous avons réalisé des agrandissements. Nous sommes en zone de montagne et nous collectons notre lait à 1.000 mètres d’altitude en moyenne.

On collecte à peu près 33 millions de litres de lait par an, en lait de vache conventionnel, et à peu près 2,5 millions en lait de vache bio, 2 millions de litres de lait de chèvre, et 1 million de litres de lait de brebis. On fabrique des fromages avec le lait de chèvre et de brebis, il y a 40 % du lait de vache qui est destiné à la fabrication du lait U.H.T. 35 % pour la fabrication de fromages, et près de 30 % pour les produits frais.

Quelles sont les particularités des produits fabriqués par la laiterie ?

Ils sont tous fabriqués avec du lait de montagne sur une zone qui ne dépasse pas les 30km autour de l’usine. Cela se traduit par un effet « terroir » qui se retrouve même sur des produits basiques comme notre lait U.H.T. et qui a vraiment du goût par rapport à un autre lait U.H.T. Notre produit phare, c’est la fourme d’Yssingeaux qui est assez connue dans notre région.

Ensuite, il y a des produits qui se développent bien depuis ces dernières années, comme le fromage frais qui a été plusieurs fois médaillé au Concours général agricole et bien sûr nos yaourts qui ont été médaillés pour la première fois cette année. Ils sont brassés au lait entier et il y en a à la crème de marrons, à la myrtille, à la fraise, à la framboise, à l’abricot, à la mangue, et même aux trois agrumes.

La Laiterie Gérentes se visite. Que peut-on découvrir sur place ?

Nous proposons deux galeries de visites dans nos ateliers d’Araules et de Coucouron. Ils donnent accès à la fabrication des fromages, des photos et de films permettent également d’en savoir plus sur l’historique de la fromagerie, la zone de collecte et la production actuelle. Il faut plus d’une heure pour faire le tour de la galerie ! C’est important de proposer cela, car c’est difficile d’emmener les gens au sein des ateliers de fabrication dans le secteur de l’agro-alimentaire. Cela permet de leur montrer la fierté de notre travail cela créé également une petite animation supplémentaire pour nos clients qui viennent dans nos magasins d’usines à Araules et Coucouron.

En savoir plus :

Frederic Coureau

Rédacteur chef du Courrier des Entreprises
Speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
Agence MINTAKA : https://www.fredericcoureau.com/

contre le coronavirus

Commerçants non sédentaires, itinérants, producteurs locaux

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives