Le courrier des entreprises

Des Alsaciens sous le charme du Velay

C’est à Saint-Christophe-Sur-Dolaizon que Josiane et Marc Bitterlin ont décidé de poser leurs valises. Ces deux alsaciens ont repris « L’Auberge de la Chaponade », et l’ont rebaptisé « L’auberge Alsacienne » au mois de juin dernier. Ils y proposent les spécialités alsaciennes, telles que la choucroute ou le baeckeoffe. L’auberge dispose de 5 chambres et concocte des plats typiquement alsaciens pour le bonheur de ses clients.

Quel a été votre parcours professionnel ?

Josiane : J’ai tenu un hôtel-restaurant dans les Vosges. Ensuite j’ai fait un break et je suis allée travailler en région frontalière, avec toujours cette envie de travailler en restauration. J’ai dû convaincre mon mari, qui n’est pas du tout du métier, avant de venir ici. Je suis très gourmande et j’ai toujours cuisiné depuis mon plus jeune âge, avec mon papa. C’est ensuite que j’ai décidé d’en faire mon métier. C’est d’ailleurs plus qu’un métier, c’est une passion !

Pourquoi avoir repris ce restaurant à Saint-Christophe/Dolaizon ?

Josiane : En fait, on cherchait une petite affaire et on voulait privilégier la convivialité ainsi que le contact avec les gens. On a trouvé cette auberge à vendre en 2013 et on ne connaissait pas du tout la région. On a appelé les propriétaires, on est venu passer une semaine ici. Tout nous a plu, la nature bien sûr et nous avons eu un coup de cœur pour Le Puy-en-Velay ! La mentalité des gens nous a séduits car ils sont beaucoup moins stressés que chez nous.

Quelles sont les spécialités du restaurant ?

Josiane : C’est bien sûr la choucroute en hiver. Elle vient d’Alsace, elle est bio et on travaille avec un petit producteur. On est livré toutes les semaines en viande. Je cuisine également le « Baeckeoffe ». C’est une ancienne recette que l’on cuisinait dans un four à pain. Ce sont trois viandes qui sont marinées dans le vin blanc, avec des légumes. C’est un peu comme la potée auvergnate. En dehors des spécialités alsaciennes, je cuisine de la tête de veau, des rognons, des « Fleischnaka », ce sont des escargots de viande et c’est excellent. Et il y a toujours un plat classique dans les menus que je propose le week-end pour diversifier la carte et m’adapter à la région.

Quelle est votre clientèle ?

Josiane : On travaille énormément avec les gens du cru. On a eu d’ailleurs de leur part un accueil exceptionnel ! Il y a les gens de Saint-Christophe, de Cussac, du Puy-en-Velay. On a fait des cousinades ou bien des événements comme « Les Terres de Jim ». On a aussi beaucoup de retraités. C’est un plaisir de leur faire découvrir nos spécialités et ils apprécient.

Quelles sont les particularités des chambres dont dispose l’auberge ?

Josiane : Il y a 5 chambres, dont une qui est équipée pour les personnes à mobilité réduite. Il y a également une chambre familiale et communicante. Nos chambres sont dans le même esprit que celui que l’on retrouve dans la salle de restaurant. Elles sont simples et chaleureuses.

La Minute vellave…

Quel sont les produits vellaves que vous utilisez en cuisine ?

Josiane : On utilise beaucoup le fromage qui est excellent ici. On travaille au maximum avec les producteurs. C’est le cas pour la viande avec le veau du Velay, ou la noire du Velay. Ça a été un peu compliqué au début, car il a fallu se faire connaître et connaitre les gens.

Où aimez-vous le plus vous balader dans le Velay ?

Josiane : J’adore les cascades et j’adore la vieille ville du Puy-en-Velay. Il y a là-haut une atmosphère exceptionnelle et que l’on ne trouve pas ailleurs. J’adore la nature, nous avons des chèvres naines, des poules aussi…

Quel est votre monument préféré dans le Velay ?

Josiane : Il y a le château de Polignac où nous sommes allés il n’y a pas très longtemps, il est magnifique. J’aime regarder Le Puy-en-Velay de l’extérieur, ça me rappelle un peu le Mont Saint-Michel. Alors il y a bien sûr la cathédrale, car on s’y sent bien. Sur place on écoute le silence et ça enlève le stress du métier. Je ne sais pas si c’est l’esprit de Compostelle qui fait ça, mais c’est génial !

Quels sont, selon vous, les atouts du Velay ?

Josiane : C’est l’atmosphère qui règne ici. D’ailleurs j’invite tous les alsaciens à venir via mon compte Facebook et notamment pour les Fêtes du Roi de l’Oiseau. Les gens sont trop chouettes. Et puis, la chanson préférée de mon père c’était « La chanson pour l’Auvergnat » de Georges Brassens, ça représente tout ça. Ça a été un déclic pour moi et en étant ici j’ai l’impression de lui rendre hommage. C’est vraiment une histoire d’amour !

En savoir plus :

  • Auberge Alsacienne
  • La Chaponade – 43370 Saint-Christophe-sur-Dolaizon
  • Tél. : 04 71 01 38 84
  • www.aubergealsacienne.fr

Cet article est le fruit d’un partenariat entre le Courrier des Entreprises et Velay Attractivité

Voir toutes les publications de Velay Attractivité : http://www.velay-attractivite.fr/
Pour contacter Velay Attractivité  : contact@velay-attractivite.fr
04 71 09 38 41
Facebook : https://www.facebook.com/velayattractivite/

Frederic Coureau

Journaliste et influenceur économique
Speaker - Modérateur
Conseil en stratégie éditoriale et de contenus - Inbound marketing
https://www.fredericcoureau.com/

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives