Le courrier des entreprises

Clermont-Ferrand : 240 millions d’euros pour aménager des lignes de bus à haut niveau de service. Que faut-il en penser ?

C’est l’annonce phare qui a suivi de quelques heures la 3e édition de la conférence économique et sociale du territoire. Le président de Clermont-Auvergne-Métropole, Olivier Bianchi, prenait tout le monde par surprise en annonçant un investissement de 240 millions d’euros pour réaménager les lignes B et C en lignes de bus à haut niveau de service.

Fin de l’aventure Tramway, tout au moins en ce qui concerne les lignes nouvelles à venir.
Les lignes B (Royat/Stade Michelin) et C (Cournon/Tamaris) seront développées sur des voies en site propre permettant d’en augmenter nettement la performance. Ce nouveau service de transport, opérationnel en 2025, est inspiré du Busway de Nantes équipé de bus électriques.

Que faut-il en penser ?

La fin de l’effet ‘whaoo’ du tramway ?

Un peu partout, les experts se questionnent aujourd’hui sur l’impact environnemental d’un tramway. Si en matière de requalification urbaine, la réalisation d’un tramway est souvent un acte ‘fort’ dans le cadre de l’aménagement urbain d’une ville ou une communauté de communes, d’un point de vue énergétique la question est beaucoup plus ouverte.

Le tramway est naturellement plus économe que la voiture et même que que le bus. Néanmoins, comme le note l’expert Michel Carmona dans un article publié par la revue ecologik magazine  :  «A l’analyse, les aspects écologiques se révèlent bien plus complexes que le discours convenu habituel ne veut le laisser croire. Le bilan carbone global de l’insertion du tramway, à une échelle plus générale de l’agglomération, peut être en effet mis en question. À cette échelle, de nombreux paramètres entrent en jeu tels que les émissions induites par l’acheminement de l’électricité, la construction, le fonctionnement et l’entretien… On peut également s’intéresser à la question plus spécifique du report modal de la voiture particulière vers les transports collectifs par suite de la mise en service de lignes de tramway. Ce transfert modal ne semble pas évident. En effet, selon des enquêtes réalisées dans plusieurs villes le report modal depuis la voiture particulière reste faible. Il ne représente que 2 à 3 % des usagers du tramway.  Les automobilistes n’ont donc guère changé leurs habitudes suite à l’installation du tramway, si ce n’est en ce qui concerne leur choix d’itinéraire. »

Combien ça coute ?

Economiquement, créer – et surtout entretenir – un tramway représente un coût susceptible d’impacter l’équilibre budgétaire une collectivité. Pour Francis Nakache, directeur de CAF France, filiale d’un constructeur espagnol de matériel roulant ferroviaire « Le coût d’un tramway varie entre 17 et 30 millions d’euros du kilomètre. (Voir l’article complet de la Nouvelle République.fr)
Dans son rapport annuel de 2015, la Cour des comptes a précisément alerté sur les risques budgétaires que font peser les transports publics urbains de voyageurs en France qui subissent l’impact de dépenses en hausse de 15 % et de ressources en nette baisse.
Si la fréquentation voyageur à augmenté de 25% en dix ans, la part des tickets payants ne représente plus que 28,6% des ressources. Elle était de 7 % plus élevée dix années plus tôt.
C’est peut-être également pour cela que Clermont Auvergne Métropole s’est lancée dans une étude sur la gratuité des transports.

Le Président de clermont-Auvergne-Métropole (re)prend la parole et ouvre le débat jeudi 14 juin

Olivier Bianchi s’est exprimé ces dernières heures dans une nouvelle vidéo afin de compléter l’information des Clermontois sur les choix économiques et écologiques qui ont participé aux décisions annoncées ces derniers jours.

Deux nouvelles lignes structurantes de transports en commun pour Clermont Métropole

Notre Métropole est en mutation. C'est pourquoi, nous souhaitons continuer le développement de nos transports en commun.Retrouvez les annonces pour les lignes B et C qui structureront demain notre territoire métropolitain.

Publiée par Olivier Bianchi sur lundi 11 juin 2018

Ce jeudi 14 juin à 18h30, c’est à un événement d’un nouveau genre auquel il est proposé à chaque citoyen de participer.
Vous avez des questions sur la mobilité dans la métropole Clermontoise, transport en commun ? Vélo ? Ferroviaire ? Le Président de Clermont-Auvergne-Métropole, se propose d’engager le débat avec les habitants de la métropole à partir d’un dialogue direct initié lors d’un facebook live.

Publiée par Olivier Bianchi sur lundi 11 juin 2018

 

 

 

Frederic Coureau

Journaliste - speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
https://www.fredericcoureau.com/

abonnez vous à la newsletter

Publicité

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives