L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Une école de l’enthousiasme va ouvrir à Orcines

A l’instar des écoles Montessori et des pédagogies Steiner qui mettent l’enfant au centre de la nature et donnent une grande place à l’éducation artistique, « L’école sous les arbres » prévoit, au cœur d’un domaine de 9 hectares de bois et de prairies, une instruction où les enfants pourront s’épanouir et apprendre à leur rythme, à partir de la rentrée 2022.

Valérie-Agathe Sanz est issue du théâtre et de la mission d’insertion des jeunes au cours de laquelle elle a pu apprécier ces méthodes pédagogiques d’enseignement qui font leurs preuves depuis plus d’un siècle. Rencontre.

« Je faisais des remplacements de Français dans des collèges et lycées de zones prioritaires, avec l’outil théâtre. Des enfants en échecs qui généralement ne disaient pas un mot en fond de classe se révélaient grâce au théâtre, apprenaient leurs textes, s’épanouissaient. La méthode traditionnelle d’apprentissage du Français n’est pas adaptée à tous les enfants.

Quand j’attendais mon enfant je me suis intéressée aux pédagogies alternatives, j’ai été éblouie par ce qui était possible de faire, autrement, dans un univers ouvert, beau, positif, avec une sensibilité à l’esthétique. De l’enseignement concret, par exemple les enfants de primaire mesuraient leurs ombres au sol, à différentes saisons, pour observer la course du soleil, décoraient leur classe, à chaque saison, avec des éléments de la nature.

Des collégiens collaboraient dans la réalisation de grandes fresques artistiques, les classes étaient organisées en cercle, pas en frontal, pour que l’enseignant soit parmi des élèves, dans une pédagogie de la coopération.

Je me suis formée à ces types d’enseignement, j’ai rencontré les associations de sensibilisation aux problèmes environnementaux, pris conscience des différents types d’intelligence et notamment l’intelligence collective. »

La cohérence c’est changer notre façon d’éduquer pour changer notre société

« Nous avons créé l’écolieu du Domaine des Possibles pour changer notre manière de vivre, dans un habitat participatif, collectif et intergénérationnel, avec déjà l’ambition de créer cette école : Nous ne changerons pas notre société si nous de changeons pas notre manière d’éduquer, et « produire » d’autres individus. Ils changeront notre société si on leur laisse la possibilité d’être ce qu’ils sont. »

La plasticité neuronale des enfants est extraordinaire

« Les enfants ont un potentiel tellement énorme, qu’on commence juste à connaître grâce aux neurosciences et qui n’est pas du tout sollicité… dans le système classique on ne les laisse pas devenir ce qu’ils pourraient être. Dès sa naissance l’enfant à une intuition mathématique incroyable qui ne s’accorde pas avec la grande inertie du système scolaire classique, qui manque de moyens.

Nous changeons notre posture face à l’enfant, l’enseignant est un accompagnant qui lui donne l’autonomie de découvrir le monde, en préservant sa motivation individuelle. D’autre part nous valorisons l’expérience concrète, l’observation de la nature.

Nous créons une école de la liberté, de la beauté, de l’enthousiasme, dans laquelle chaque apprenant découvre le monde avec tous ses sens.

Même si la rentrée de l’école sous les arbres est prévue en 2022, dès septembre nous proposons, les mercredis et une partie des vacances scolaires, des activités autour de trois axes communs : la connexion à la nature, l’éveil artistique et l’éducation à la paix. »

Pour découvrir le Domaine des possibles cliquez ICI

Pour découvrir l’école sous les arbres c’est ICI

Vous pouvez soutenir ce beau projet en participant à la rénovation du bâtiment de l’école… vos dons sont défiscalisés à hauteur de 66% ! https://educationsplurielles.fr/portfolio-item/ecole-sous-les-arbres/

L’école sous les arbres

Domaine des Possibles

5, route de Durtol -Ternant

63870 ORCINES

06 63 30 82 85

 

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives