L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Railcoop remporte des lignes en Auvergne !

Après le fret ferroviaire puis les lignes internationales dans les années 2000, les longues distances voyageurs (grande vitesse et INTERCITÉS) et les TER s’ouvrent progressivement à la concurrence. Après plusieurs années de latence, les appétits s’aiguisent pour le gâteau ferroviaire français jusqu’ici réservé à la SNCF : Trenitalia, Renfe ou encore Railcoop veulent leur part. Il leur faut désormais être prêt à batailler face au mastodonte français s’ils ne veulent pas se contenter des miettes. Le jeune petit poucet lotois Railcoop, après le Bordeaux-Lyon, vient de remporter la ligne Clermont-Ferrand/Strasbourg.

Aux rails citoyens !

La petite coopérative de Figeac née fin 2019 est le premier opérateur ferroviaire coopératif d’Europe. L’ambition de Railcoop est de redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant citoyens, cheminots, entreprises et collectivités autour d’une même mission : développer une offre de transport ferroviaire innovante et adaptée aux besoins de tous les territoires.

Initialement Railcoop fait rouler des trains de marchandise depuis deux mois (novembre 2021) et la ligne Bordeaux-Lyon sera lancée (avec 6 mois de report) le 11 décembre 2022. Cette ligne desservira en Auvergne les gares de Saint-Germain-des-Fossés, Gannat et Montluçon.

la région Auvergne-Rhône-Alpes va céder des rames, “à un prix très compétitif”, à la coopérative afin de l’aider à relancer la liaison ferrée Lyon – Bordeaux délaissée par la SNCF en 2014.

Clermont-Ferrand voyagera vers l’Alsace en moins de 8h

Fin décembre 2021, l’Autorité de régulation des transports a donné son feu vert à Railcoop pour exploiter la ligne Strasbourg – Clermont-Ferrand, en 2 allers-retours quotidiens avec des départs de la gare de Strasbourg à 5h30 et 15h15 et des départs de la gare de Clermont-Ferrand à 5h30 et 15h05. Le temps de trajet estimé pour chaque circulation sera de moins de 8h, avec 16 arrêts en gares dont celles de Vichy, Saint-Germain-des-Fossés (notre hub ferroviaire historique !!) et Moulins-sur-Allier.

Nicolas Debaisieux, directeur général de Railcoop, se réjouit avec emphase :

« Le train nourrit l’imaginaire depuis deux siècles et il s’apprête aujourd’hui à écrire une nouvelle histoire. Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler technique. Je ne vais pas vous dire que le train consomme 12 fois moins d’énergie à masse égale que le transport routier, qu’il ne participe pas à
l’artificialisation des terres. Tout cela, vous le savez déjà.
Je vous parle aujourd’hui d’une aventure humaine.
Railcoop va faire rouler des trains, mais pas n’importe quel train. Des trains que, vous, vous aurez imaginés. A travers Railcoop, c’est la première fois que citoyens, cheminots, entreprises et collectivités locales travaillent ensemble à réinventer le train. Réinventer le train de nuit et faire que le temps du voyage soit le temps des rêves. Réinventer le transport de marchandises pour apporter de nouveaux services aux territoires. Réinventer le train du quotidien pour rapprocher les gens.
Le train peut être bien plus qu’un moyen de transport. »

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives