L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

On se ferait bien une petite terrasse sympa, non ?

On n’apprécie jamais autant ce qui nous a été refusé… Certes la frustration est un bon moteur qui, aux beaux jours, nous pousse avec gourmandise vers les terrasses de nos territoires. Nous vous proposons une petite sélection forcément non exhaustive et très subjective des restaurants que nous apprécions. N’hésitez pas à partager vos coups de cœur en commentaire.

En capitale auvergnate…

L’En-But : la qualité de la cuisine de Stéphane Ranieri trouve à l’étage du Stade Michelin un écrin charmant avec une vue à couper le souffle sur la métropole et la chaine des Puys. Exemple de plats à déguster : Tataki de thon rouge, langoustines grillées, dos de cabillaud aux épices…

Le 62, rue Fontgiève, depuis bientôt deux ans, délivre une cuisine raffinée et inventive, avec, parfois, une petite note asiatique comme cette lotte à la bisque de crustacés au lait coco. Une carte très courte de produits frais et locaux… et une terrasse très mignonne qu’on ne soupçonne pas à l’arrière du restaurant.

Le Bourbonnais, rue du Pré la Reine est le temple des carnivores, le grand prêtre Jean-Claude a aussi des burettes de bons pinards pour accompagner les onglets géants, la tête de veau, les andouillettes, le ris de veau, etc … et aussi une grande terrasse couverte à l’arrière.

Le Pavillon Lamartine, dans la rue éponyme en centre-ville, bénéficie d’un charmant patio à l’abri des tumultes de la ville où l’on vous sert une cuisine gastronomique comme ce tartare de saumon à la coriandre, ou ce filet de bar au fumet de poisson.

Il visconti, rue Terrail, c’est l’ambassade d’Italie, où les plats chantent des airs de dolce vita avec la mandoline… pour les carpacci. Leur terrasse est un endroit prisé pour lequel il faut réserver.

SmOrrebrOd, seul espace calme cachée de la Place Delille, rue des Archers. Le chef Jérôme Bru ne se contente pas de pain beurré, mais réalise une cuisine fine aux accents de tour du monde. Rien n’est laissé au hasard, c’est un enchantement. Le restaurant est élégant, et, en plus, la terrasse est cool.

Le Pavillon Lecoq bénéficie certainement de l’environnement le plus champêtre du centre-ville puisque logé dans le jardin du même nom. D’ailleurs on ne fait pas beaucoup attention à son assiette, même si la carte n’est pas mal.

C’est assez rare pour le mentionner qu’un hôtel de chaîne vous propose un restaurant très gourmand et inventif et un cadre aussi joli que le Novotel du Brezet, au bord de la piscine, dans un parc arboré. Il faut bien reconnaître que tout est fait pour qu’on oublie de reprendre le travail l’après-midi.

Aux abords du Cinédôme se déploie l’élégante terrasse du Caffe Mazzo où le chef Sylvain Crepet vous mitonne des gourmandises transalpines, antipasti, escalope milanaise, pâtes aux gambas, etc… gardez une place pour la Croccante.

Une balade dans le Puy-de-Dôme ?

A Aubière, en face, la terrasse exotique du Furco est une invitation à déguster cocktails, fingers, pizze, burgers, etc. On se croit presque en vacances…

J’adore faire une petite pause sur la terrasse habillée de bois du Best Western Gergovie à Pérignat-les-Sarliève, surtout quand le soleil couchant apporte des notes chaudes au plateau de Gergovie.

A Issoire excelle un chef de renom, Dorian Van Bronkhorst, reconnu d’une étoile pour son Atelier Yssoirien. Outre une carte parfaite moderne et savoureuse, c’est le charme de sa terrasse en encorbellement au-dessus du Couze Pavin qui vous ravira.

 

L’Auberge La Croix de fer située entre Riom et Châtel-Guyon vous offre son jardin pour des diners romantiques et des déjeuners en famille, effet charme garanti.

Et du côté de Vichy ?

Le premier rendez-vous à Vichy est la bien nommée Tahiti Plage, tout est dit dans le titre : cocktails parfaits, planches de charcuteries et de fromages, grillades… vous êtes bien, les pieds dans l’eau.

Et ensuite ? vous pouvez soi prendre la navette pour vous rendre en face au Chalet chez Mémère où on vous prépare au four à bois des morceaux de viandes à partager entre copains, ou autour d’un braséro… vous allez tomber amoureux de la simplicité du lieu.

Ou alors vous continuez à remonter l’Allier et, au Club d’Aviron, tournez la tête vous êtes arrivés au FaBioLi. Ici c’est cuisine fusion franco-chinoise… miam miam… essayez les raviolis d’agneau !

L’Atmosphère est un restaurant détendu en bord d’Allier côté Bellerive, une terrasse surplombe la rivière. Ici le burger est roi, mais pas seulement : poissons entiers découpés devant vous, côte de Limousine… oubliez les fast-food et prenez votre temps. Pour ma part j’adore le tartare de thon et le burger Mexicain.

Et à moulins ?

Le Patio gourmand donne la note : un cocon place de la Liberté en centre-ville, la carte est simple, courte et juste, pas d’extravagance mais un bon moment à passer.

Nous aimons aussi La Petite Auberge rue des Bouchers. La terrasse de bois n’est pas immense mais la table est bonne, traditionnelle et pleine de saveurs.

Pour ce qui concerne Montluçon, avenue Marx Dormoy, allez profiter du jardin de The Scott Resto : la table est sans chichis, les plats sont bons. Idéal pour les viandards

Parlons du Cantal, le département fromage !!

Nous vous avons trouvé quatre adresses à essayer :

La Brasserie d’Aurillac est d’abord un magnifique restaurant. Cette brasserie millésimée 1898 avec des boiseries classées est une institution rococo où l’on sert une cuisine sage. Elle a su moderniser sa terrasse semi-couverte du plus bel effet.

La façade de l’Arsène sur Cour, rue Arsène Vermenouze dans le centre d’Aurillac, a des allures de bistro lyonnais « dans son jus » mais ce qui nous amène se trouve « sur cour » : une belle terrasse agréable pour y déguster fondues, tartiflettes et pierrades…ou des plats plus en finesse.

Vous connaissez « Les 2 Pieds sous la Table » ? C’est rue du Salut à Aurillac qui s’apparente plus à une placette. Un endroit charmant et une cuisine inventive goûteuse qui aime les cuissons lentes et confites.

La dernière mais non la moindre est La Grange aux Fleurs à Sarran. Bienvenue dans le jardin, sous la tonnelle de glycines. Laurent Trochon, Toque d’Auvergne vous cuisine des vrais plats du terroir.

Il nous reste à vous narrer les terrasses de Haute-Loire

Lou Pinatou à Solignac Sous Roche, sur son promontoire à 800 mètres d’altitude, embrasse la vallée de la Loire et le massif du Pilat, ce qui lui donne une magnifique vue de sa terrasse. La table est élégante et raffinée, des dressages parfaits, bon moment en perspective.

Tu cherches une jolie terrasse à Saugues ? Voici l’Hôtel-Restaurant La Terrasse… comme ça c’est clair. En plus la maison Borde, le spécialiste du champignon, vient de reprendre l’établissement pour y mitonner des jolis plats… de champignons bien sûr.

Si vous passez par le Chambon sur Lignon, le restaurant du Golf L’autre Par profite à la fois d’une cuisine savoureuse et d’un cadre exceptionnel.

Profitez bien et laissez nous vos commentaires sur les réseaux sociaux. Bon appétit !

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives