L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Néris-les Bains, la « petite Vichy », rejoint le groupe France Thermes

Affectueusement surnommée « la petite Vichy » pour sa douceur de vivre et son patrimoine architectural, Néris-les-Bains, qui doit son nom au dieu Nérios personnifiant la source thermale, tourne une page importante de son histoire thermale en confiant au groupe France Thermes les rênes de sa destinée. Une collaboration qui s’annonce fructueuse entre les équipes municipales et le nouvel exploitant des thermes.

Alain Chapy, maire de la ville depuis 7 ans, nous fait part de son enthousiasme : « Notre ville est un petit bijou (2700 habitants) qui gagne à être connu, qui attire les gens de passage et les curistes, avec un cadre historique et patrimonial riche, un bel espace de ressourcement, de nombreux chemins de randonnée et un secteur commerçant complet. L’été la population double presque grâce aux curistes. »

Une station thermale avec une eau de qualité

« Notre eau est renommée pour traiter les maladies neurologiques car riche en lithium. Elle répond aux pathologies actuelles de stress, de burn-out, les maladies nerveuses qui touchent beaucoup de personnes. Nous traitons également la rhumatologie. Le cadre verdoyant du bocage bourbonnais permet d’accueillir les curistes dans de bonnes conditions. Nous avons des bâtiments classés : une magnifique gare architecturale de grès rose transformée en espace socio-culturel, un théâtre à l’italienne, un musée de l’Époque romaine, le site gallo-romain de Cheberne, une ancienne église romane construite entre le IVe et le VIe siècle. »

Nous comptons sur une rénovation complète pour s’adapter au thermalisme de demain

« Depuis juillet 2021 la décision a été prise en conseil municipal de céder nos thermes à France Thermes. Ce sera opérationnel l’année prochaine. Ce sont de vrais professionnels qui savent gérer la modernisation et les investissements nécessaires pour passer à une autre dimension et des nouveaux espaces : renforcer l’aspect médical et s’adapter aux attentes d’une station thermale de pleine santé. »

Nous souhaitons une meilleure notoriété de Néris-les-Bains et une offre sur une plus longue durée

« France Thermes nous a séduit car ils répondent à ces attentes en s’en donnant les moyens pour être opérationnel plus de 7 mois dans l’année. C’est aussi le souhait des loueurs de meublés et des commerçants de l’arrondissement de Montluçon et de Commentry. Nous avons été retenu dans le projet des « Petites Villes de Demain » avec une grande transformation de notre centre-bourg, en harmonisant la partie basse de la belle époque avec la partie haute plus administrative. »

Le Président de France Thermes, Sylvain Sérafini se réjouit : « Nous continuons à étoffer nos destinations, nos savoir-faire, pour être le plus efficace possible pour les stations et les resorts. La ville de Néris-les-Bains nous cède les bâtiments, l’eau et les activités thermales pour garantir sa pérennité et pouvoir mener les investissements nécessaires et préparer les grands chantiers d’avenir : Recherche et développement médical, formation du personnel, augmentation de la médicalisation des cures thermales, afin d’avoir une offre cohérente pour un séjour thermal complet. »

« Pour nous cette « petite Vichy » présente de nombreux avantages, qui permet le traitement des maladies psychosomatiques, neurologiques et rhumatologiques. C’est une combinaison assez unique d’avoir ces trois indications. La qualité des installations au cachet historique et un savoir-faire existant dans le traitement de ces pathologies nous ont beaucoup intéressé. Nous souhaitons offrir un écrin et des installations qui correspondent de façon optimum à la prise en charge des patients, notamment ceux atteints de la maladie de parkinson et de la sclérose en plaque dans leur mobilité. »

Nous souhaitons faire une place aux « aidants »

« Nous voulons inclure les aidants qui accompagnent les malades dans le parcours de soin. Il n’y a pas d’équivalent ailleurs. Nous allons apporter une amélioration de la qualité de vie des curistes, au moment de la cure et sa prolongation au retour à domicile. Nous pensons également aux personnes atteintes de burn-out, de dépression légère, de TAG (trouble anxieux généralisé) avec un traitement et un environnement favorable : un écrin de verdure, une petite ville ou tout se fait à pied. »

Des investissements de l’ordre de 26 millions d’euros

« Nous investirons dans la rénovation du bâtiment thermal, nous continuerons à développer le spa Les Nériades et nous y adjoindrons une offre d’hébergement et de restauration adaptée aux pathologies. Nous aurons également un travail d’exposition et de reconnaissance du traitement de Néris-les-Bains auprès des patients qui ne connaissent pas la station. »

Une station thermale ouverte toute l’année

« L’allongement de la période d’ouverture est lié aux travaux que nous allons entreprendre : Cet établissement a été construit pour être en activité de mai à octobre, nous allons donc améliorer le confort, l’isolation thermique du bâtiment pour pouvoir recevoir les patients l’hiver, parce qu’ils souffrent aussi toute l’année. Il y a une attente pour cela. Nous aurons juste une petite période de 4 à 6 semaines de fermeture pour intervenir sur le réseau d’eau thermale. »

« Nous sommes très heureux de l’implication de la municipalité dans l’avenir de l’activité thermale. Nous sommes rentrés dans un partenariat avec la ville et l’Office du Tourisme pour plus d’efficacité.

Nous serons aussi très vigilants à la qualité de l’eau.»

Photos  J.Mondière

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives