L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

La supply chain passe au vert !

La chaine de logistique a pris un rôle prépondérant dans notre manière de vivre. Achats sur le net, livraison à domicile, le service logistique représente un élément important de la compétitivité des produits. Toujours plus urgent, le délai de livraison est un facteur de choix. Les professionnels du secteur de la logistique s’engagent dans une réflexion verte.

En bouleversant les usages de consommation et les canaux de vente, la crise de la Covid-19 perturbe fortement les « supply chains ». Alors que la lutte contre la pandémie progresse, la priorité pour les entreprises en 2021, dans ce contexte d’incertitude de la demande, est à la fois d’assurer la fiabilité de leurs chaînes d’approvisionnement et d’accompagner le retour de la croissance.

Historiquement, les grandes crises économiques et sanitaires ont toujours stimulé l’innovation. Tout comme la science même de la gestion de la chaîne d’approvisionnement est née au lendemain de la Première Guerre mondiale, la pandémie mondiale actuelle accélère sans aucun doute la quatrième révolution industrielle. Alors que les dirigeants continuent de développer la traçabilité de bout en bout de la supply chain et d’investir dans l’automatisation de la fabrication, l’année 2021 annonce le déploiement de grands projets industriels 4.0. Cette évolution sera clé et largement basée sur de nombreux investissements dans l’IoT et dans le big data dans le secteur industriel. Et ces technologies iront de pair avec la 5G et l’IA, permettant de fournir des données en temps réel pour optimiser les processus de la supply chain et d’ouvrir de nouvelles opportunités.

La supply chain implique un écosystème diversifié d’entreprises dans un réseau complexe, reliant les sources de matières premières, de production à la distribution et à la consommation. Composé de fabricants, d’assembleurs, d’entrepôts, de régulateurs, de transitaires, de transporteurs, etc. Une multitude de maillons différents, tous complémentaires. C’est pour cette raison qu’il existe autant de risques de perturber l’ensemble de cette chaîne de production. Ce système requiert donc une collaboration intense et fluide. Un défi colossal à l’heure actuelle !

Slow logistique, logistique verte, green supply chain, green logistics… ces expressions ont envahi depuis peu les publications orientées vers les métiers de la logistique et du transport. Sans oublier l’impact de la numérisation qui est à la fois positif et négatif.

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives