Le courrier des entreprises

La mutation inéluctable des réseaux

La crise et le confinement obligent les réseaux économiques Clermontois à repenser leur façon de faire et d’échanger sans pour autant couper le lien et la confiance entre leurs membres, bien au contraire.

Se rencontrer autrement

Les regroupements physique n’étant plus autorisés il devient difficile pour les 4 clubs APM de Clermont de se réunir physiquement une journée entre eux pour échanger et s’enrichir mutuellement autour d’un expert.

Le besoin d’échanger

Il devient alors nécessaire d’imaginer de nouvelles façons d’échanger sans sacrifier la qualité du lien et des apports. C’est ici que la découverte de nouveaux outils collaboratifs et groupes de partage d’information comme, Zoom, Slack, les webinar,Teams et « Urgence Information Entreprise » créé par Frédéric Coureau, prend tout son sens car ils permettent de se réunir régulièrement et efficacement sur des créneaux horaires courts et programmés et échanger des informations utiles.

Lors de ces rencontres virtuelles ils échangent sur leur « météo personnelle » et partagent des informations portant sur Fonds de Solidarité pour les TPE, le nouveau dispositif exceptionnel d’activité partielle, le télé travail ainsi que sur les reports de cotisations Urssaf et le « prêt Le Maire » .

Ils partagent également des bonnes pratiques et réfléchissent ensemble afin de faire émerger de nouvelles idées et expériences destinées à maintenir de l’activité dans leurs entreprises sans mettre en danger leurs collaborateurs.

Un virus contagieux « la peur »

Une certaine confusion des informations reçues qui invitent à la fois « de rester chez soi » et de « reprendre le travail », plonge les salariés au cœur d’injonctions paradoxales qui ont pour effet de générer et amplifier la peur. Il s’agit bien de la principale préoccupation des chefs d’entreprise, comment écouter et gérer la peur de leurs collaborateurs concernant la reprise de leur activité, la préservation de leur santé et le maintien de leurs revenus.

La solidarité et l’entraide au rendez-vous

Loin de se focaliser exclusivement sur le sort de leurs entreprises les membres des clubs et associations professionnelles sont de plus en plus conscient de la nécessité d’accroitre la solidarité et de développer l’intelligence collective pour s’en sortir C’est ainsi qu’Alain Ondet a la demande d’une de ses amie entrepreneur a sollicité l’Interclub pour récupérer des masques.

Plusieurs clubs se sont mobilisés dont Reflexe Brezet et Chambre du Conseil ce qui lui a permis de collecter plus de 500 masques au bénéfice des médecins généralistes. De même l’entreprise Mazet a fait don de son stock de masques au CHU de Clermont-Ferrand et « l’Atelier Blatin » membre du Cercle d’Auvergne à collecté et déposé 500 masques auprès des médecins et infirmières libéraux de l’agglomération.

Des raisons d’espérer

Si la pandémie actuelle paralyse en partie l’économie elle aura au moins servie à replacer l’homme au cœur de l’entreprise, à développer l’intelligence collective, à booster l’innovation et la créativité et à promouvoir la solidarité et l’entraide au cœur des réseaux.

C’est ici que l’on mesure la vertu et la force des réseaux qui permettent de briser l’isolement et de développer de l’entraide, de la solidarité et du partage. Gageons qu’au sortir de la tourmente ils sortiront grandis et métamorphosés au service de la notoriété et du développement de notre belle Auvergne.

Un article de  Gilles Flichy,

mm

La Rédaction du Courrier des Entreprises

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives