Le courrier des entreprises

La Bourboule, le thermalisme entre santé, plaisir et architecture.

Il y a presque 150 ans la jolie cité du Sancy sortait de la chrysalide du hameau de la Roche des Fées pour s’ériger autour du thermalisme. L‘époque était prospère pour répondre aux engouements de la haute société pour ce tourisme mondain naissant autour des eaux thermales. Des architectes de renom ont donné vie à la ville dans des styles néo-classique, baroque et art déco. Portrait de la station bourboulienne avec comme guide son premier magistrat, François Constantin.

François Constantin est la personne la mieux désignée pour nous raconter sa ville et son thermalisme car il cumule le mandat de maire avec la Présidence des Grands Thermes de la Bourboule. En effet ces derniers sont une entreprise publique depuis qu’en 2009 la commune reprenait les rênes de la station thermale.

La Bourboule bénéficie d’une niche sur le marché thermal

« En général le thermalisme français est sur la rhumatologie, alors qu’à la Bourboule on soigne les voies respiratoires (orl, asthme), les maladies de la peau (eczéma) ainsi que les séquelles de cancers. La Bourboule se positionne comme le spécialiste de ces indications thérapeutiques, avec comme ambition l’excellence médicale, pour soigner nos patients efficacement. Cela passe par une prise en charge extrêmement individualisée, dans une logique de satisfaction du client pour le fidéliser. Le cycle de cure est de 3 ans, mais beaucoup reviennent depuis longtemps. »

« L’eau thermale de la Bourboule est un très puissant anti-inflammatoire, d’abord parce qu’elle émerge à 58° d’une nappe à 80m de profondeur (hyperthermale), qu’elle est non soufrée et qu’elle bénéficie d’une synergie chloro-bicarbonate, sodique et arsenicale très riche en oligoéléments. Sa teneur sodique en fait également un antiseptique efficace. »

Un chef d’œuvre où cohabitent santé et plaisirs

« Notre ville est un petit chef d’œuvre d’urbanisme thermal, qui est un modèle de ville construite en 30 ans autour des Thermes à la fin du 19ème siècle, avec des bâtiments aux architectures sophistiqués qui se compose d’hébergements, de restauration et de divertissements, posés dans un environnement naturel. »

« Un autre point fort est la proximité de la métropole clermontoise, riche d’une clientèle qui apprécie les courts séjours basés sur le plaisir, avec une dimension festive, théâtre, casino, vie nocturne, mais aussi sportive. Notre projet politique est d’accueillir également de nouveaux habitants sur la commune (1700 habitants ndlr) »

« Les Grands thermes accueillent chaque année 3900 curistes longue durée (18 jours) et 800 pour des séjours courts. S’ajoutent les 6150 clients individuels. Ces chiffres sont en progression continue de 60% par rapport à ceux de 2009. C’est le fait d’une stratégie de conquête de mon prédécesseur »

A La Bourboule, les enfants ont un compagnon de cure : JOE

Fidèle à son passé de 1ère station thermale dévolue aux enfants en Europe, les Grands thermes de La Bourboule ont développé avec la société Ludocare un petit robot : Pendant les vacances de printemps et de juillet, de jeunes curistes identifiés comme asthmatiques peuvent participer à l’opération « Joe, Mon compagnon de cure » dont le but est l’éducation à la prise des traitements. Ils se voient prêter gratuitement un robot-compagnon pendant les trois semaines de cure thermale aux Grands Thermes de La Bourboule, afin de profiter du temps de la cure pour leur (ré)apprendre à bien prendre leur traitement médicamenteux.

« Depuis l’année dernière nous avons signé un partenariat avec l’ASM : ASM Vitalité, un programme sportif qui est proposé aux curistes en complément des soins, adapté à chacun.

Nous souhaitons également nous associer avec des professionnels de la cosmétique pour développer une gamme de produits de soins, initiée il y a quelques années»

Notre projet thermal c’est 7 Millions d’euros d’investissement sur 3 ans

« Les travaux commenceront début janvier 2021, dans une rénovation en profondeur de notre station thermale pour encore plus de fiabilité, de respects des normes sanitaires, de confort et d’efficacité thérapeutique : des travaux sur la structure même du bâtiment, des aménagements intérieurs plus fluides et plus agrémentés pour des cures plus agréables. »

Notre objectif à moyen terme est d’accueillir 4500 curistes longue durée par an

« Les courts séjours sont en forte croissance (30%) et pour le spa nous avons atteint le pic de fréquentation. »

Tel. 04 73 81 21 00 contact@grandsthermes.com

 

Crédits Photo Marielsa Niels et Joël Damase

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives