L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Extension du Stade Gabriel-Montpied : C’est parti !

Annoncé avec tambours et trompettes depuis novembre 2019 (lire l’article) le Stade Gabriel-Montpied commence son extension : Vendredi 26 janvier 2024 Olivier Bianchi, Président de Clermont Auvergne Métropole, et les autres financeurs et acteurs du projet ont posé symboliquement sa première pierre. Corollaire à l’accession du Clermont Foot 63 en ligue 1 de football (lire l’article), le stade situé au nord de Clermont-Ferrand comptera 17100 places assises et s’imagine déjà pouvant accueillir 30000 spectateurs dans le futur.

Une nouvelle tribune couverte de 6000 places, de nouveaux vestiaires et un gymnase

L’extension du stade Gabriel-Montpied a pour objectif de doter la Métropole d’un stade de 17 100 places, équipement sportif faisant défaut sur le territoire. En face de la tribune Gergovie, le projet est, entre autres, la construction, à l’est, d’une tribune couverte de plus de 6 000 places.

Les vestiaires actuellement hébergés sous la tribune Gergovie seront déplacés dans la nouvelle tribune, de part et d’autre du hall et du couloir d’attente donnant directement accès à la pelouse. Conformément aux normes de la Ligue professionnelle, ils seront totalement isolés du reste de l’enceinte et bénéficieront d’aménagements spécifiques tels que des espaces de massage, de sanitaires, de douches mais également de bassins de récupération et d’espaces d’échauffements.

Glissé sous le talus végétalisé, le nouveau gymnase sera accessible sans rentrer dans l’enceinte du stade, et pourra donc fonctionner de manière totalement indépendante du fonctionnement du stade. Il sera baigné de lumière grâce à ses grandes baies vitrées et équipé d’un mur d’escalade.

Enfin les journalistes sportifs bénéficieront d’un nouvel espace médias, une grande salle de conférence, une tribune dédiée et un plateau de caméras.

Un budget inflationniste

En mai 2018, Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, avait estimé l’enveloppe nécessaire pour la réalisation de la phase 1 à hauteur de 34 millions d’euros.

« L’idée serait d’abord de construire une tribune de 6000 places d’ici 2022 avec d’autres infrastructures comme un parvis ou des salles de réunion, précise Olivier Bianchi, président de Clermont Métropole. Cette première phase de développement coûterait environ 34 millions d’euros».

Voir le projet sur le site de Clermont Métropole ICI qui montre bien la répartition de financement du budget de la phase 1.

Le budget est désormais de 64,2 millions d’euros…hors taxes… réparti entre Clermont Auvergne Métropole à hauteur de 58,3 millions, le Conseil Régional (3M€), Le Conseil Départemental (2M€), l’Etat à travers l’agence nationale pour la rénovation urbaine (600K€) et l’agence nationale du sport (300K€).

Cette première phase sera livrée fin 2025

Les phases 2 et 3, pouvant étendre la capacité du stade à 30 000 places, seront à nouveau soumises, pour approbation, au vote du Conseil métropolitain.

Un architecte Bordelais

Dans notre ADN au Courrier des Entreprises, la défense de nos entreprises auvergnates est fortement ancrée, selon notre adage « faire du business en circuit court ». Même si le cabinet clermontois Carles Hebras Maitrias Architectes est co-traitant du projet, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous questionner sur le choix d’un cabinet d’architectes bordelais, Atelier Ferret Architectures. N’y a-t-il pas en Auvergne un cabinet d’architectes compétent pour ce genre d’ouvrage ?

Nonobstant cette remarque, nous trouvons le projet très élégant, et nous applaudissons à la rénovation de la Métropole.

(images provenant des cabinets d’architectes, photo de Clermont Métropole)

mm

Pierre-Edouard Laigo

Rédacteur en Chef
pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives