L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Le Conseil Départemental s’est associé au Festival Europavox afin de diffuser la culture dans les territoires péri-urbains et ruraux. Temps forts de ce projet expérimental, deux opérations seront organisées à Issoire et à Giat en marge de la manifestation.

Du 30 juin au 2 juillet, le Festival Europavox va prendre ses quartiers d’été place du 1er Mai, à Clermont-Ferrand. Alors que l’édition 2023 s’annonce sous les meilleurs auspices, la manifestation va expérimenter cette année une nouveauté : produire des concerts et des actions en dehors de la capitale auvergnate, poumon du festival.

L’équipe organisatrice, qui travaillait sur la notion de développement durable, a rencontré la volonté du Conseil départemental de proposer une offre culturelle au cœur des territoires péri-urbains et ruraux. Ainsi, deux opérations seront menées fin juin à Issoire, en compagnie de l’artiste lituanien Free Finga, et à Giat avec les artistes ukrainiens de Love’n’Joy.

« À chaque fois que les artistes vont se déplacer, il y aura plusieurs actions mises en place. Ils donneront bien sûr un concert pour la population mais ils iront aussi à la rencontre des scolaires, des collégiens et feront partie du programme Arte Concert », explique François Missonnier, directeur du festival.

Europavox prend la clé des champs !

À Giat, le groupe ukrainien Love’n’Joy donnera un concert et rencontrera des élèves du collège de Bourg-Lastic, où les enfants de deux familles ukrainiennes sont scolarisés. Plusieurs autres familles de réfugiés ukrainiens présentes dans le Puy-de-Dôme seront du voyage pour un moment de convivialité et de partage avec les musiciens.

À Issoire, le jeune rappeur Cléon, originaire de la ville, assurera la première partie du concert de Free Finga. Un micro ouvert sera également tendu aux amateurs de rap locaux.

Afin de soutenir ce projet original, le Conseil départemental a décidé d’augmenter très significativement sa subvention au festival Europavox en la portant à 40 000 € pour l’année 2023.

Le mot de Sébastien Galpier, Vice-président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme

« La volonté du Département est simple, nous voulons « Aller vers » : diffuser une culture pour tous dans tous les territoires. En plus des concerts, nous allons amener à Giat et Issoire de la médiation culturelle grâce à des artistes qui vont rester plusieurs jours sur place pour travailler et échanger avec les collégiens et les habitants. Tout cela a pu fonctionner parce que les territoires ont répondu présent. Ils étaient demandeurs. Une dynamique extraordinaire s’est mise en place. L’objectif sera de pérenniser ce projet, de montrer que cela marche et de le développer. Finalement, nous reprenons à une échelle locale l’itinérance que le festival propose durant l’année à l’échelle européenne ».

(Photo La Coulisse)

mm

La Rédaction du Courrier des Entreprises

Cliquez ICI pour réserver une séance gratuite de conseil en communication

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives