L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Auvergne Aéro Académie prend son envol à Charmeil

Depuis quelques mois, l’aérodrome Vichy-Charmeil a des fourmis dans la piste, en attendant le lancement d’Auvergne Aéro Académie, une école de pilotes professionnels. Installée juste en dessous de la tour de contrôle avec vue sur les pistes, cette école agréée par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) est dirigée par 3 pilotes passionnés, qui veulent faire de Vichy-Charmeil un site de référence.

« Nous avons été très bien accueillis et accompagnés par l’ensemble des acteurs économiques de l’agglomération, qui nous ont donné envie de réaliser ce projet ici. Le soutien de Vichy Communauté a été primordial, notamment après la rénovation totale, par leurs soins, des locaux dont nous sommes aujourd’hui locataires », explique Frédérique Goigoux, dirigeant l’école qu’elle fait visiter avec enthousiasme.

Salle de pilotage, station météorologique, grand espace de briefing et de cours, salle de repos, tout est flambant neuf pour accueillir de futurs pilotes ou des professionnels déjà chevronnés en quête de formations spécifiques. Auvergne Aéro Académie s’appuie pour cela sur l’expertise complémentaire de trois associés, tous portés par la passion du pilotage.

Un trio de pilotes associés

« Je suis ce qu’on appelle un pilote privé, je peux piloter seule à vue en avion léger. J’ai appris avec Franck Bertagnini, instructeur professionnel sur l’aérodrome de Moulins. Et nous nous sommes tous les deux associés à Franck Le Berre, pilote professionnel qui était aussi attaché au « département Allier », explique Frédérique Goigoux. Expert-comptable et commissaire aux comptes, cette dernière a puisé dans ses compétences en gestion et audit et s’est formée pendant un an et demi pour construire le projet et devenir responsable conformité de cette nouvelle école.

Franck Bertagnini, pilote professionnel, s’affirme logiquement en responsable pédagogique, présent à plein temps au sein de cette académie. Franck Le Berre, ancien officier pilote dans l’Aéronautique navale, commandant de bord au Canada puis en poste actuellement sur Airbus en long-courrier pour une compagnie française, sera lui responsable sécurité. « L’organisation de mon activité professionnelle me permet d’assurer cette mission, en complément de mes périodes d’engagement en tant que pilote de ligne » précise ce dernier. Trois pilotes, instructeurs indépendants, viendront compléter l’équipe sur des modules de formation spécifiques.

Une école pour pilotes professionnels

Il existe en France une cinquantaine d’écoles de formation au pilotage, reconnues et agréées après un audit de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). « Nous avons obtenu cet agrément en septembre dernier, qui atteste de la qualité de l’enseignement, des conditions d’accueil et de notre capacité à répondre à des réglementations françaises et européennes très poussées », insiste Franck Bertagnini.

L’heure est aujourd’hui aux derniers ajustements, avec une phase administrative assez longue sur la validation des programmes de formation. Auvergne Aéro Académie disposera de trois avions, plus un spécifique à la voltige. L’équipe espère néanmoins lancer les premières sessions de formation dès mars 2022.  Des formations qui ne viendront pas gêner l’activité de l’aéroclub de Vichy, le trio y tient tout particulièrement. « Nous avons joué cartes sur table dès le départ, pour ne pas faire concurrence à l’aéroclub déjà installé sur site de longue date. Au sein de l’aéroclub, on peut obtenir sa licence de pilote privé en un ou deux ans, pour réaliser du vol de loisirs. Ce que nous proposons s’adresse à ceux qui veulent devenir professionnels, ou ceux qui le sont déjà et veulent se perfectionner. Nous pourrons néanmoins préparer à la Licence de pilote privé (PPL), mais dans un programme intégré intensif de quatre mois, destiné notamment aux plus jeunes, comme une première étape avant les formations professionnalisantes. Mais ce n’est pas notre cible première » insistent les associés.

Des formations très complètes dans un cadre privilégié

Bénéficiant d’une longue piste de 2.200 mètres, assez rare en France et permettant aux avions d’affaires de se poser – et qui a même vu le Concorde y décoller en 1983 – l’aérodrome de Vichy-Charmeil permet des conditions de formation idéales. « Nous misons également sur notre implantation géographique très centrale, idéale pour de nombreux élèves. L’attrait de la ville de Vichy, de plus en plus reconnue, est aussi un vrai atout pour favoriser le choix de notre école. Nous travaillons également à tisser des partenariats locaux avec des sites d’hébergements.

La formation de pilote est un vrai enjeu financier pour beaucoup, les budgets sont donc serrés. A nous de trouver des solutions abordables », explique l’équipe. L’Académie a déjà acté plusieurs formations qui devraient susciter un engouement national :

  • Licence professionnelle de pilote commercial (CPL): la première marche vers la professionnalisation qui donne la possibilité d’un travail aérien notamment en photo, épandage, parachutage…
  • La qualification IR « vol aux instruments » sur monomoteurs et bimoteurs : l’étape indispensable pour voler quelle que soit la météo et plus seulement à vue.
  • Formation instructeur pour transmettre sa passion.
  • Formation UPRT : « Elle est désormais obligatoire pour tous les pilotes professionnels, afin d’apprendre à se sortir de situations inusuelles. On y intègre de la voltige avec des vols inversés ou vrilles », précisent les deux pilotes chevronnés de l’équipe.

« L’école se destine uniquement pour l’instant, à la formation sur des avions mono ou bimoteurs à pistons. Il existe aussi des avions à réacteurs et turbopropulseurs, avec d’autres puissances et complexités de vol. Les pilotes y sont parfois formés directement au sein de leur compagnie », complètent-ils.

Des programmes qui devraient mettre de l’animation dans le ciel vichyssois, comme au temps des lignes Deauville-Vichy-Nice ou Paris-Vichy-Nice. Auvergne Aéro Académie ajoute aussi une nouvelle raison de choisir l’agglomération pour venir se former. « Nous avons pleins de projets pour faire revivre ce lieu emblématique et notamment l’aérogare qui a beaucoup de charme. On imagine bien un espace restauration avec vue sur les décollages et atterrissages d’avions. Nous souhaitons pleinement nous inscrire dans le développement économique et sportif de la ville », annoncent Frédérique Goigoux, Franck Bertagnini et Franck Le Berre, nouveaux ambassadeurs d’une dynamique locale très positive.

 

Auvergne Aéro Académie

Aérodrome de Vichy-Charmeil 03110 Charmeil

fgoigoux@triplea-aero.fr / 06 82 69 41 59

 

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene

Cet article est le fruit d’un partenariat entre le Courrier des Entreprises et Vichy Économie

mm

La Rédaction du Courrier des Entreprises

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives