L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Améthyste : la perle de l’Auvergne

L’améthyste est l’une des pierres fines les plus prisées par les bijoutiers. Et c’est en Auvergne que se trouve le plus grand gisement d’Europe.

Qu’est-ce que l’améthyste ?

Elle est un dioxyde de silicium et doit sa couleur à la présence du fer dans sa composition chimique. Elle est parfois appelée Lavendine. Elle peut perdre sa couleur violette à partir d’une certaine température. Ainsi, elle devient jaune si elle est chauffée au-delà de 500°C, devenant alors une citrine.

Minéral au violet envoûtant, l’Améthyste est symbole de sérénité et de sagesse. Pierre vertueuse présente sur les bijoux de la couronne royale britannique, l’Améthyste est riche de valeurs et d’histoire.

Le nom de cette pierre semi-précieuse est d’origine grecque. Methystos signifie l’ivresse, le préfixe -a indique la privation. Améthyste fait donc référence à la sobriété.

Dans la mythologie grecque, Amethystos est le nom d’une nymphe. Dionysos, dieu du vin et de l’ivresse la désirait mais celle-ci souhaitait rester chaste et refusa ses avances. La déesse Artémis transforma alors Amethystos en cristal dur et froid, la protégeant ainsi des mauvaises intentions de Dionysos. Fou de colère, Dionysos renversa son verre de vin sur ce cristal. Celui-ci prit alors une couleur d’un violet intense.

Le gisement des monts d’Auvergne

Pierre fine née il y a 300 millions d’années, faite de cristaux de silice et de fer, l’améthyste gît désormais à fleurs de sol grâce à l’érosion des monts d’Auvergne. Dans son écrin préservé, le Livradois-Forez, elle fait le bonheur des touristes, géologues et amateurs. Matthieu Moulin, géologue, et Nicolas Léger, gemmologue, démarrent la prospection d’un énorme filon sur leur terrain de deux hectares. Ils espèrent extraire 100 tonnes de pierre par an. Une améthyste, selon sa qualité, servira de pierre de terrassement, d’objet de décoration ou de joyau pour la bijouterie.

Lorsqu’on trouve une pépite, c’est au lapidaire d’anoblir la pierre. D’abord la mise en forme, le facettage, puis le polissage. Aussitôt taillé, le caillou est monté. « Cette pierre plaît énormément parce qu’elle a une couleur énormément profonde », explique Eliette Ballot-Fleury, créatrice de bijoux. Plus qu’une bague, pour 300 euros, c’est un morceau d’histoire du plus grand gisement d’Europe, le prix du temps et de la chance. Une pierre violette connue pour être le symbole d’humilité et de sagesse.

 

(reportage de France 3)

La valeur d’une gemme est  de 3 à 50€ le carat selon sa forme, sa taille, sa couleur et sa pureté. A ne pas confondre avec la spinelle ou le Corindon synthétique.

Les grands pays producteurs sont le Brésil et l’Uruguay

Pour en savoir plus sur l’améthyste

A 20km au sud-est d’Issoire se dresse le Château de Montfort, forteresse du XVème siècle sur la commune du Vernet-Chaméane. Il abrite la Maison de l’améthyste (ouverture estivale en avril )

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives