L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Adieu Foire de Clermont-Cournon…

La nouvelle vient de tomber : L’assemblée générale de l’association Foire Exposition de Clermont-Cournon a décidé l’arrêt définitif de sa manifestation ! Depuis 1949, l’évènement avait pris de l’ampleur, déménageant au rythme de l’engouement qu’il suscitait. Mais ces dernières années, après l’annulation de l’édition 2020 pour la raison que l’on connaît, la Foire avait atteint sa masse critique mettant « gravement en péril les finances de l’association et de ses partenaires ».

500 exposants et 190 000 visiteurs

C’étaient les chiffres moyens de fréquentation de la Foire dans ses belles années, quand elle a dû déménager à la Grande Halle d’Auvergne pour y trouver suffisamment de place. Mais l’affluence de ces dernières années n’a cessé de chuter : 97 500 visiteurs en 2021, 85 000 en 2022, 50 000 en 2023 pour sa formule sur 5 jours… On est bien loin des 200 000 entrées, record de 2013…

« Mettre un terme à la Foire Exposition de Clermont-Cournon est une décision douloureuse, qui impactera toute l’économie du centre de la France et même au-delà, mais qui est avant tout un acte de bonne gestion.

 Les membres de l’Assemblée Générale ont tenu à assumer leurs responsabilités, en mettant fin à l’organisation de l’événement plutôt que de poursuivre, coûte que coûte, une activité qui finirait, à terme, par mettre gravement en péril les finances de l’association tout en entraînant des partenaires vers des difficultés financières possibles.

 Les nombreuses réflexions sur l’évolution de la manifestation, tant sur son format que sur son contenu ou ses animations n’ont pas permis d’assurer sa pérennité.

 De plus, les coûts d’organisation ayant fortement augmenté ces dernières années, il est devenu très difficile, voire impossible, pour l’événement d’atteindre son équilibre financier. L’association, rappelons-le, est totalement autonome financièrement dans son fonctionnement depuis sa création.

 Le président Jacques Sauret et tous les membres de l’association, la directrice générale Catherine Merlot et l’équipe organisatrice, tiennent à remercier les exposants et les partenaires qui ont accordé leur confiance à la Foire Exposition de Clermont-Cournon durant 45 éditions, ainsi que les centaines de milliers de visiteurs qui en ont arpenté les allées. »

Chronique d’une mort annoncée

L’histoire des foires nous enseigne sur les raisons qui ont amenées cette perte d’engouement. À l’époque médiévale, les foires étaient des lieux incontournables pour les échanges commerciaux et la sociabilité urbaine. Sillonnant l’Europe, les marchands y proposaient sur leurs étals les marchandises les plus variées. Le Moyen Âge a connu un réseau très hiérarchisé de marchés et de foires, allant des tout petits marchés ruraux à l’échelle locale aux grandes foires internationales d’Angleterre (Winchester, Stamford), de Flandres (Bruges, Ypres, Lille), d’Italie (Milan) et surtout de Champagne.

Foire-Moyen-Age @BNF

Les marchés et foires régionales des gros bourgs et des villes se tenaient souvent annuellement au moment de la fête du saint patron de la communauté. Ces lieux d’échanges essentiels se sont surtout développés après l’an mil grâce à une volonté seigneuriale, communale ou royale de sécuriser davantage les routes et d’assurer une protection des marchands. Avec les boutiques des villes, ils reflètent la vitalité qui fut celle du commerce médiéval.

Au cours des siècles suivants, les foires ont continué à jouer un rôle crucial dans le développement économique de la France. Elles ont contribué à la diffusion des idées, des innovations et des produits.

Le maillage commercial n’étant pas aussi dense, on attendait la Foire pour trouver du choix, comparer les produits et les prix, c’était généralement l’occasion de gros achats de mobilier et d’équipement de l’habitat.

Cependant, avec le temps, l’importance des foires en tant que centres commerciaux a diminué, remplacée en partie par d’autres formes de commerce.

Désormais les grands magasins se sont implantés partout, tout est disponible, tout le temps et à profusion, les promotions et soldes sont tellement omniprésents que le consommateur a un choix permanent de produits divers… alors pour quelles raisons attendre la Foire pour consommer quand, en deux clics, dans son canapé, nous avons accès au marché mondial ?

Les animations au secours du commerce

Ces dernières années les organisateurs de foires s’étaient lancés dans une surenchère d’animations et de thèmes exotiques pour attirer le chaland, toujours plus beaux, mais aussi toujours plus chers.

Avec les nouvelles dispositions et réglementations les parties vouées à la restauration, malgré une ambiance véritable, ont subis une restriction d’horaires d’ouverture…

Voilà, clap de fin après 45 éditions sur celle qui fut une des plus grande Foire de France.

Le Courrier des Entreprises a une pensée de sympathie pour Catherine Merlot et ses équipes.

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

Rédacteur en Chef
pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives