Le courrier des entreprises

30 propositions aux candidats des élections municipales 2020 dans le Puy-de-Dôme…

À l’occasion des élections municipales, la Fédération Française du Bâtiment du Puy-de-Dôme émet 30 propositions destinées à l’ensemble des candidats.

La Fédération Française du Bâtiment du Puy-de-Dôme déclare :  « À l’occasion des élections municipales de mars 2020, notre profession souhaite participer pleinement au débat qui s’engage en soumettant aux candidats des propositions constructives. En suivant et humblement, la FFB 63 propose d’apporter son expertise dans le domaine de la construction et l’aménagement des territoires aux équipes municipales qui le souhaiteraient.
Ces propositions s’adressent aux futurs maires bâtisseurs de l’ensemble du territoire, aux aménageurs visionnaires et respectueux de leur territoire, qui ont l’ambition de le valoriser durablement. Elles ne jugent aucunement le passé et se proposent de participer à une réflexion plus globale et citoyenne. »

Classées en 3 grandes thématiques, ces propositions ont pour objectif de maintenir l’activité du secteur et de valoriser durablement les communes qui composent le département.

  • Développement durable, économie circulaire, lutte contre la précarité énergétique et performance des bâtiments au service des citoyens ;
  • Bonnes pratiques et politique ambitieuse au service de l’économie du territoire et de l’emploi ;
  • Mobilité, aménagement urbain et numérique au service des territoires et de la construction.

Détail du texte publié par la Fédération Française du Bâtiment du Puy-de-Dôme :

Le bâtiment, un acteur local à préserver

Il est nécessaire de poursuivre la lutte contre la fracture territoriale. Il faut, de façon générale, cesser d’opposer les grandes villes aux villes moyennes, aux zones périurbaines et aux territoires ruraux. Il n’y pas de citoyens de seconde
zone.
L’aménagement équilibré du territoire est indispensable au maintien de la cohésion nationale et il passe, avant tout, par les élus locaux. Le secteur du Bâtiment est très attaché à ce développement équilibré car c’est le seul secteur à être présent sur l’ensemble du territoire. 93% des communes de France disposent d’une TPE/PME du Bâtiment.

Le Puy-de-Dôme abrite plus de 4200 entreprises du bâtiment qui emploient à elles seules 10000 salariés.

Un développement équilibré nécessite une politique du logement à l’échelle des territoires. C’est la raison pour laquelle nous prônons le développement de « zonage de projets » notamment sur le PINEL. La loi de Finances autorise une telle expérimentation en région Bretagne. Si l’expérience est concluante, nous appelons de nos vœux à un élargissement du dispositif. En matière de logement, il est temps de passer à une politique de « sur-mesure » imaginée avec les élus locaux !

Développement durable, économie circulaire, lutte contre la précarité énergétique et performance des bâtiments au service des citoyens

  • 1. Renforcer la sensibilisation et l’accompagnement des administrés dans la réalisation des travaux d’amélioration énergétique de leur logement par des artisans ou des entreprises bénéficiant d’une qualification RGE ;
  • 2. Mutualiser les moyens et harmoniser l’accompagnement proposés aux particuliers ;
  • 3. Avec la transformation du CITE en prime, pour les ménages les plus modestes, un reste à charge de 10 à 25% subsiste pour engager les travaux de rénovation énergétique. Certaines villes ont décidé de couvrir ce reste à charge. C’est un exemple à suivre !
  • 4. Créer un annuaire Puydomois des aides locales à destination des particuliers ;
  • 5. Faire preuve d’exemplarité dans la construction et la réhabilitation des bâtiments publics, en visant dès à présent le niveau de performance énergétique le plus ambitieux ;
  • 6. Favoriser l’implantation de solution locale de traitement des déchets et lutter contre les décharges sauvages ;
  • 7. Anticiper la gestion des déchets dans les marchés pour privilégier le réemploi et le recyclage (en privilégiant le chantier source) comme, par exemple, l’utilisation des graves valorisées issues du recyclage des déchets de chantier offre une véritable alternative technique, économique et environnementale pour de nombreux usages : du remblai jusqu’aux assises de chaussées.

Bonnes pratiques et politique ambitieuse au service de l’économie du territoire et l’emploi

  • 8. Adapter la fiscalité de l’urbanisme (taxe d’aménagement, etc.) ;
  • 9. Libérer du terrain constructible à prix maitrisé ;
  • 10. Lisser la commande publique dans le temps ;
  • 11. Mettre en place une politique de gestion patrimoniale et de construction pluriannuelle ;
  • 12. Lutter contre la concurrence déloyale entre les entreprises (valoriser le critère technique, retenir le mieux-disant, détecter les offres anormalement basses, etc.) ;
  • 13. Stopper la multiplication des négociations abusives ;
  • 14. Lutter contre les clauses abusives ;
  • 15. Valoriser les achats responsables et les critères RSE ;
  • 16. Favoriser la préférence locale dans le choix des artisans, des entreprises, des fournisseurs, des bureaux d’études, etc. ;
  • 17. Encadrer davantage le recours au personnel détaché afin de soutenir l’emploi dans les entreprises Puydomoises ;
  • 18. Réduire les délais de paiement ;
  • 19. Favoriser l’insertion par l’économie et assouplir les critères d’éligibilité des candidats et les modalités de réalisation des clauses d’insertion notamment en comptabilisant les apprentis ;
  • 20. Ouvrir les chantiers afin de faire découvrir les métiers qui se cachent derrière les palissades.

Mobilité, aménagement urbain et numérique au service des territoires et de la construction

  • 21. Développer les constructions en maquette numérique (notamment en BIM) ;
  • 22. Développer toutes les mobilités notamment en matière de transports en commun ;
  • 23. Lutter contre les recours abusifs ;
  • 24. Ouvrir les territoires aux investisseurs créateurs d’emplois et les accompagner dans leur parcours ;
  • 25. Travailler sur l’acceptabilité des chantiers entre artisans/entreprises et riverains ;
  • 26. Réduire les coûts de stationnement pour les artisans et les entreprises ;
  • 27. Améliorer l’accessibilité des communes aux bénéfices des personnes en situation de handicap ;
  • 28. Supprimer les zones blanches mobile et internet ;
  • 29. Assurer une couverture en haut débit dans toutes les communes du département ;
  • 30. Sécuriser les abords et prévenir les vols sur chantiers.

Frederic Coureau

Rédacteur chef du Courrier des Entreprises
Speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
Agence MINTAKA : https://www.fredericcoureau.com/

contre le coronavirus

Commerçants non sédentaires, itinérants, producteurs locaux

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives