Le courrier des entreprises

Vacances post-confinement été 2020 : Les camping-caristes affichent leurs préférences pour l’Auvergne !

Cet été, 92% des camping-caristes annoncent vouloir passer leurs vacances en France. Auvergne-Rhône-Alpes devrait bénéficier d’environ 2,3 millions de nuitées.

CAMPING-CAR PARK, réseau européen leader des aires d’étapes pour camping-cars, présente le 1er « Baromètre du tourisme en camping-car au cours de la saison estivale », une photographie fidèle des intentions des 500 000 camping-caristes français pour leurs vacances post-confinement au cours de l’été 2020.

Les résultats sont déclinés par grande région. Ce baromètre a été réalisé du 1er au 22 avril auprès d’un échantillon représentatif de 7 600 camping-caristes Français. Il porte sur leurs destinations de vacances de juin à septembre, le nombre de nuitées prévues, ainsi que sur les critères de choix touristiques, les préférences en termes d’étapes et leur budget prévisionnel.

Cet été, 92% des camping-caristes annoncent vouloir passer leurs vacances en France. Ils citent trois raisons principales | la fidélité à la destination France (35%), la volonté de soutenir les commerçants, restaurateurs et artisans français dans la crise (29%) et le souhait de ne pas trop s’éloigner de leur domicile (32%).
En outre, 71% accepteraient de se limiter aux départements limitrophes pour assurer un déconfinement progressif.

Au palmarès des régions françaises, Auvergne-Rhône-Alpes s’annonce comme la 4ème destination des camping-caristes avec 14% des intentions de vacances, derrière la Bretagne (19%), la Nouvelle Aquitaine (17%) et l’Occitanie (16%), mais devant la Normandie (7%).

Auvergne-Rhône-Alpes devrait bénéficier d’environ 2,3 millions de nuitées. Les camping-caristes affichent leurs préférences pour le Cantal (15%), devant l’Ardèche (14%), le Puy-de-Dôme (13%), la Haute-Savoie (12,9%) et la Savoie (10%).

Les camping-caristes français prévoient de partir très majoritairement en juin (71%) et en septembre (85%), et à un degré moindre en juillet (55%) et en août (53%). Cette tendance est plus marquée cette année afin sans doute d’éviter la foule en cette période post-confinement.

Les camping-caristes partiront majoritairement entre 3 et 6 semaines cet été et ils privilégient les visites de villes et de villages (87%), les balades à pied (80%). Viennent ensuite les visites de musées et de sites du patrimoine (64%), les balades à vélo (64%) et l’achat de produits du terroir (59%).

Un enjeu économique de 800 millions d’euros

L’étude fait ressortir une prévision de 16 millions de nuitées entre juin et septembre 2020. L’apport économique des camping-caristes à l’économie française au cours de la saison estivale est ainsi estimée à environ 800 millions d’euros. En effet, un couple de camping-caristes dépense en moyenne 52 euros par jour | 40 euros pour les acteurs économiques locaux et 12 euros pour l’hébergement.

“Après deux mois de confinement, les camping-caristes se montrent impatients de reprendre la route. C’est une bonne nouvelle pour nos régions et nos collectivités dans un contexte où l’activité touristique sera encore très encadrée cet été. D’autant que le camping-car est l’un des modes de transport et d’hébergement les plus sûrs face au Covid-19. Le camping-cariste, qui est souvent une personne retraitée, est généralement un touriste prudent qui ne recherche pas les lieux les plus peuplés. Cet été, il a clairement fait le choix de rester en France et de consommer local pour soutenir l’économie française », déclare Laurent Morice, fondateur de CAMPING-CAR PARK.

 

Frederic Coureau

Rédacteur chef du Courrier des Entreprises
Speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
Agence MINTAKA : https://www.fredericcoureau.com/

contre le coronavirus

Commerçants non sédentaires, itinérants, producteurs locaux

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives