L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Une coopérative d’entrepreneurs se lance à Lapalisse

La Coopérative d’Activités et d’Entrepreneurs Eclos’ions, forte de ses 25 entrepreneurs, est la pionnière dans l’Allier pour privilégier une approche économique différente de l’entrepreneuriat. Entreprendre avec un contrat de travail, libre mais sécurisé, le nouveau concept plait et se développe sur les territoires ruraux français.

Le modèle d’entreprise individuelle et d’auto-entrepreneur est une tendance de fond : d’un côté les salariés aspirent à une forme de liberté, veulent créer leur petit bout de chemin, en s‘affranchissant des pressions managériales, de l’autre l’entreprise est tenté d’externaliser, de faire appel à des « mercenaires » indépendants, payés à la mission, plutôt que d’alourdir sa masse salariale et les risques prud’homaux face à des salariés désinvoltes.

Le risque pour les premiers est de perdre leurs protections sociales en se jetant, comme dans un saut à l’élastique, du pont du salariat, sans connaître la qualité du caoutchouc… « mon rêve est beau, mais comment va l’accepter le marché ? ». L’enjeu pour les entreprises est de gérer la disponibilité des compétences pour assurer les fonctions externalisées et réapprendre le management diplomatique indispensable pour ce type de partenariat.

Le modèle d’Implus’ions, comme une solution sécurisante

Créée en 2016 en Haute-Garonne, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif Impuls’ions porte l’envie de créer de l’emploi solo, durable, non délocalisable au sein de territoires ruraux et péri-urbains : « on entreprend seul, mais on entreprend ensemble ». « Impuls’ions » évoque bien la mise en mouvement de molécules d’énergie indépendantes mais interconnectées. Elle reproduit depuis son modèle dans plusieurs Communautés de communes de l’hexagone.

Comment ça marche ?

Devenir un entrepreneur en commençant avec un contrat de travail en CDI : Devenir entrepreneur salarié en exerçant son activité et en ayant les mêmes droits sociaux que n’importe quel salarié du secteur privé, permet de se constituer un filet de sécurité en cas d’échec à long terme du projet. Démarrer son activité en minimisant les risques grâce à un statut de salarié lui offre l’avantage de la protection sociale

Entreprendre pour soi, mais au sein d’un collectif dynamique et bienveillant

Les compétences variées qui sont regroupées dans les CAE en font des entreprises multi activités. Dans la CAE, le porteur de projet bénéficie pendant un certain temps, généralement entre deux et trois ans, d’un accompagnement pour se familiariser avec sa future fonction de chef d’entreprise. Il met à profit cette période pour tester « grandeur nature » et in vivo la viabilité de son offre sur le marché.

L’entrepreneur développe son activité sous son nom de marque, et est responsable de la relation clients. Il effectue ses prestations en toute autonomie. La coopérative de son côté met à disposition et mutualise tous les aspects administratif, comptable, fiscal, social, financier, l’accompagnement ainsi que la formation.

Une fois lancé tu deviens associé de la coopérative

Dans un délai de 3 ans maximum, l’entrepreneur salarié présente sa candidature au sociétariat et devient associé de la coopérative. Il prend part activement au développement de la coopérative en votant aux AG. Le capital est majoritairement détenu par les entrepreneurs.

Jérôme Rousse, Président d’Eclos’ions Lapalisse, précise : « Chez Impuls’ions, on entreprend la vie qui vous ressemble, entouré d’un collectif d’entrepreneurs solidaires, passionnés par leur métier et par le codéveloppement. Ne plus être isolé(e), s’approprier toutes les facettes du métier d’entrepreneur, à votre rythme, être accompagné(e) élargir l’éventail de vos connaissances et valoriser de nouvelles expériences : on entreprend pour soi, mais on entreprend ensemble afin de maximiser ses chances de succès. »

 

Ça vous intéresse ?

Vendredi 18 novembre, à l’Atrium de Vichy, c’est le lancement officiel ! Cela se passe de 14h à 18h, avec ateliers, stands, tables rondes, avec les acteurs économiques du territoire… suivi d’un cocktail.

Il est important de s’inscrire pour le respect des jauges … c’est ICI

NB : la CAE est reconnue Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale par les services de l’État

ECLOS’IONS

Télécentre-26, rue Winston Churchill – 03120 LAPALISSE

Tel 06 50 72 13 01 –  contact@entrepreneur-solidaire.org

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives