L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Un pneu bio Michelin pour chausser le prototype Mission H24

Michelin vient de présenter dans le cadre de son événement Movin’On un pneumatique de compétition qui intègre 46 % de matériaux durables dans sa composition. Cette enveloppe est destinée à l’endurance et devrait équiper le prototype à hydrogène Mission H24 de GreenGT. Pour mémoire, ce dernier rassemble notamment Michelin et Symbio mais aussi Total et Plastic Omnium.

46 % de matériaux durables dans sa composition

Le pneu conçu pour cette voiture de course contient donc 46 % de matériaux durables, tout en présentant les aptitudes nécessaires à la compétition. Michelin indique que ce pourcentage a été atteint grâce à l’augmentation de caoutchouc naturel et à l’introduction de noir de carbone recyclé, issu de pneus en fin de vie (Il s’est en effet associé depuis avril 2020 à la start-up suédoise Enviro, dont la technologie de pyrolyse permet d’obtenir du noir de carbone regénéré). D’autres matériaux biosourcés ou recyclés participent à ce résultat, à l’image d’écorce d’orange et de citron, d’huile de tournesol, d’huile de résine de sapin, et d’acier recyclé issu de boîtes de conserve.

Bibendum vise l’objectif de 100 % de matériaux durables à l’horizon 2050.

Ce pneu réservé à la compétition reste pour le moment un démonstrateur. Cependant, la course et notamment l’endurance, devrait permettre à Michelin de tester cette gomme dans des conditions particulièrement exigeantes. Si l’objectif de 100 % de matériaux durables est fixé à 2050, Bibendum souhaite arriver à 40 % dès 2030 à l’échelle du groupe. Une stratégie globale qui s’accompagne déjà d’une démarche d’écoconception, afin de limiter l’impact environnemental du pneu, de l’approvisionnement en matières premières au recyclage, en passant par la production et l’usage.

Selon Michelin, l’intégration de ces matériaux durables ne nuit pas à la performance du pneumatique, même dans des conditions extrêmes.

Parlez nous de ce véhicule proto

La LMPH2G est un prototype conçu par GreenGT autour de son groupe motopropulseur électrique-hydrogène installé dans un châssis Adess qui s’apparente plus à un véhicule de compétition à propulsion électrique-batterie, comme une monoplace de Formula E. Autre particularité, les moteurs électriques de la LMPH2G ne génèrent pas d’effet « frein moteur » lorsque le pilote lève le pied de l’accélérateur.

Allez, on vous emmène faire un petit tour avec Olivier Panis

On savait déjà que le prototype LMP2HG à hydrogène roulait en mode zéro émission. Même ses pneus ont une moindre empreinte carbone. Une véritable vitrine technologique qui a été développée pour la voiture MissionH24, conçue par l’écurie Green GT et l’ACO pour des compétitions d’endurance. L’auto sera visible cette année encore en lever de rideau des 24 h du Mans, qui auront lieu les 21 et 22 août.

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives