Le courrier des entreprises

Tiers-lieux : Vichy dans la liste des 80 premiers lauréats « tête de réseau » annoncée

Le gouvernement a lancé le 11 juillet 2019 l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Fabriques de territoire » avec l’objectif de générer la création de 300 nouveaux lieux, dont 150 dans les territoires non urbains et 150 dans les quartiers de la politique de la ville, dont 30 « fabriques numériques de territoire ».

Les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble : coworking, micro-folie, campus connecté, atelier partagé, fablab, garage solidaire, social place, makerspace, friche culturelle, maison de services au public…

Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives. Ils se sont développés grâce au déploiement du numérique partout sur le territoire. Chaque lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais tous permettent les rencontres informelles, les interactions sociales, favorisent la créativité et les projets collectifs.

1800 tiers lieux ont été recensés par la mission conduite par Patrick Lévy-Waitz dans son rapport « Faire ensemble pour mieux vivre ensemble », remis en septembre 2018.

80 premières structures lauréates

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement, viennent de dévoiler le nom des 80 premières structures lauréates de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « fabriques de territoire et fabriques numériques de territoire », toutes déployées dans des quartiers prioritaires de la politique de ville.

Par « fabrique de territoire », l’État entend distinguer un tiers-lieu « tête de réseau » qui joue un rôle de « lieu ressources pour les porteurs de projets environnants, de lieu de formation et d’apprentissage (…) et d’inclusion numérique pour les populations éloignées d’Internet (…) ».

L’objectif est d’en développer 150 hors des grands centres urbains et 150 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Les 48 fabriques de territoire bénéficieront pour cela du soutien de l’État. « Une fabrique de territoire aura ainsi un rôle de mise en commun, porté vers la création d’activités, les coopérations entre acteurs et le développement local, bénéficiant à l’ensemble de l’écosystème qui anime le territoire », souligne le ministère dans son communiqué du 3 février.

Ces lieux bénéficieront notamment d’une subvention d’amorçage de l’État pouvant aller jusqu’à 50.000 euros par an sur trois ans.

Les 32 fabriques numériques de territoire proposeront de nombreuses activités autour du numérique aux habitants et professionnels du territoire. Elles seront soutenues, en plus de la subvention d’amorçage, « par un bonus financier de 100.000 euros par tiers-lieu ».

Dans les territoires d’auvergne, Vichy est la seule ville lauréate de l’appel à manifestation.
Toutefois, l’AMI est ouvert jusqu’en 2021 et les deux prochaines vagues se clôtureront le 30 mars et le 20 juin 2020.

 

 

Frederic Coureau

Journaliste et influenceur économique
Speaker - Modérateur
Conseil en stratégie éditoriale et de contenus - Inbound marketing
https://www.fredericcoureau.com/

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives