Le courrier des entreprises

Soutenons nos producteurs locaux et nos commerces de proximité !

(en photo David Chauve, Président Chambre d’Agriculture du Puy-de-Dôme & Claude Barbin, Président CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole)

Consommons local !

La Pandémie est là et, soyons lucides, l’ampleur et l’intensité de la crise sans précédent à laquelle nous sommes confrontés, agissent sans conteste comme des révélateurs à bien des égards. La plupart des défis auxquels nous avons à faire face aujourd’hui, ne sont pas nés avec la crise, mais la crise les rend plus visibles, la crise les révèle et nous commande d’y répondre avec force, collectivement et sans tarder afin de pouvoir rebondir au mieux.

Cette crise du covid-19 va durer comme nous le savons, et l’urgence quotidienne, c’est la santé de nos concitoyens, la survie des entreprises, des commerces, des exploitations agricoles, des industries qui sont notre priorité absolue.

À travers cette crise, notre économie découvre comme une évidence, la remise en avant de l’importance de la proximité, des relations humaines et de la solidarité au cœur de nos entreprises. C’est d’ailleurs ce que nous constatons au travers de toutes les belles initiatives des entrepreneurs.

Cette crise nous fait redécouvrir combien nous devons mettre du bon sens économique par un réel développement de proximité ou encore d’une façon générale, par la mise en place d’une vraie politique de réindustrialisation de la France dans des secteurs clés. L’économie résiliente de demain aura plus que jamais besoin de s’appuyer sur des réseaux de coopération ancrés localement  sur le « consommer local », sur le raccourcissement des chaînes d’approvisionnement et aussi sur des pratiques numériques agiles.

Nous avons la chance d’avoir sur nos territoires une agriculture et une économie diversifiée, des TPE aux entreprises de taille plus importantes. Elles sont évidemment précieuses dans la crise sanitaire que nous traversons actuellement.

Nous appelons plus que jamais les consommateurs, à faire de leurs achats alimentaires un acte de mobilisation collective en faveur de notre territoire de l’Auvergne, dynamique, vivante et durable, en privilégiant chaque fois que possible la consommation locale, tous les produits locaux, les fleurons de notre agriculture sous le signe de qualité (fromages, vins, viande, …).

Nous encourageons également la grande distribution à mettre en œuvre toutes les initiatives qui permettraient d’écouler des produits locaux (mise en avant des produits dans les rayons, renforcement de la contractualisation pour permettre d’intégrer de nouveaux produits de l’agriculture locale parmi le référencement). Certaines enseignes le font déjà, qu’elles en soient remerciées. Nous tenons à saluer également toutes les initiatives qui sont prises pour renforcer la cohérence commerciale territoriale.

L’agriculture trouve dans les évolutions actuelles des preuves de confiance forte des consommateurs comme en témoigne le succès de la mise en place des points de livraison des drives fermiers.

Parallèlement, la CCI a lancé une plateforme de référencement avec une carte de géolocalisation des commerces ouverts, pratiquant la vente à emporter et/ou de la livraison à domicile. Ces actions sont parfaitement complémentaires et s’inscrivent dans une stratégie territoriale de soutenir et promouvoir « le consommer local ».

Au-delà de ce rôle fondamental de proximité que nous avons chacun dans cette situation d’urgence, nous avons la volonté de préparer l’avenir et sachez que  notre mobilisation est totale pour accompagner les entreprises, les industries, les exploitations agricoles dans les opportunités qui vont se présenter – nous l’espérons –  le plus tôt possible.

Sachez que nous travaillons sur un plan de conquête « Tous Unis autour de l’Auvergne Volcanique ».

Demain, le regroupement des filières du commerce, du tourisme, de l’industrie, de la production agricole et de la transformation agro-alimentaire autour du volcanisme, doit être une chance à saisir pour nous rassembler et faire valoir la singularité de nos filières territoriales.

La crise que nous traversons est inédite du fait de sa soudaineté et de son ampleur, elle appelle ainsi de la part de tous les acteurs économiques, publics et privés, pragmatisme et solidarité. Nous devons créer des modes de partenariat nouveaux au service de notre territoire avec le soutien de l’Etat, la Région, la Métropole.

Unir nos forces permettra de surmonter cette crise qui révèle des évidences de bon sens dont il faudra impérativement tenir compte demain pour apporter plus d’économie et de vie sur notre territoire.

David Chauve
Président Chambre d’Agriculture du Puy-de-Dôme

Claude Barbin

Président CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole

 

Le Covid-19 n’aura pas le dernier mot ! Tel pourrait être le mot d’ordre des chambres consulaires que sont la Chambre d’Agriculture et la CCI du Puy-de-Dôme. Aussi, dans les premières semaines qui ont suivi le confinement, elles ont mis en place des outils pour maintenir le lien entre agriculteurs locaux, commerces en proximité et les consommateurs. Retour sur deux outils de géolocalisation très simples d’utilisation tant pour le vendeur que pour l’acheteur qui permettent aux producteurs et établissements de se faire connaître.

Une carte pour localiser les producteurs près de chez soi

La Chambre d’agriculture se mobilise pour accompagner les producteurs en circuits courts qui ont des difficultés à écouler leurs produits suite à l’arrêt brutal de leurs circuits de distribution (restauration hors domicile, fermeture des marchés,…). Elle a notamment construit une carte interactive permettant de localiser les différents lieux de distribution des produits fermiers sur le département. Le consommateur a ainsi facilement accès aux coordonnées des producteurs et des points de vente à la ferme près de chez lui, mais aussi aux marchés de plein air autorisés.

Cette carte est enrichie au fur et à mesure grâce aux informations communiquées par les producteurs qui souhaitent se faire connaître. Les producteurs peuvent apparaitre gratuitement sur la carte en remplissant le questionnaire sur le site Internet de la Chambre d’agriculture.

www.puydedome.chambre-agriculture.fr

Soyons Open : la plateforme de référencement des entreprises en activité

Parce que de très nombreuses entreprises peuvent poursuivre leur activité même pendant le confinement (et pas seulement pour les produits de première nécessité), dès lors que les modalités sont adaptées pour respecter les gestes barrières (livraison, retrait…), il était primordial de le faire savoir. Aussi, dès le 3 avril, la CCI Puy-de-Dôme a mis en place un outil de géolocalisation des établissements ouverts.

Très simple d’utilisation côté vente : ce sont aujourd’hui, plus de 600 établissements référencés ! Côté acheteurs, il suffit de se connecter ! Et nombreux l’ont déjà fait : on compte plus de 34000 pages vues !

Restaurateurs, la carte de géolocalisation s’adresse aussi à vous !

Le 11 mai prochain, les salariés devraient reprendre leur activité. La vente à emporter et la livraison de repas seront plus que jamais nécessaire. La CCI Puy-de-Dôme invite les restaurateurs à s’inscrire sur la plateforme qui leur est aussi destinée !

www.puy-de-dome.cci.fr/open

 

Viticulteurs locaux en danger

C’est un cri d’alarme que lance la filière viticole du Puy-de-Dôme  qui a vu ses ventes ralentir dangereusement dès le début du confinement. Entre constats inquiétants et pistes d’actions possibles, le consommateur a aussi son rôle à jouer : acheter des vins du territoire qui a la particularité d’être volcanique. Une spécificité devenue un atout.

Gilles Vidal, président de l’Appellation d’Origine Contrôlée des Côtes d’Auvergne dresse un constat inquiétant pour l’ensemble de la filière viticole du Puy-de-Dôme : la vente de vins locaux est en chute libre ! Apéros virtuels et autres festivités en famille sont pourtant  souvent évoqués dans les médias…Oui mais pas avec des vins du territoire !
« Les consommateurs privilégient l’alimentation, ce qui est normal et préfèrent acheter du vin en vrac dans les grandes surfaces qui ne jouent pas assez le jeu du local. Nous y sommes mal référencés. Les gros volumes d’autres régions attaquent le marché et nous laissent peu de chance. ». La solution ? Communiquer sur les vins d’Auvergne auprès des grandes surfaces, des cavistes, des commerces de proximité. L’information auprès du consommateur doit être plus directe.

Pierre Desprat, à la tête de Desprat/cave de Saint-Verny voit arriver les prochaines vendanges avec grande inquiétude : « nos cuves sont pleines et la vente est à l’arrêt. Comment libérer de la place ? Les vins sont les oubliés du système mais c’est toute la chaîne agricole qui est en crise». Très combatif, il œuvre pour la reconnaissance de la  spécificité agro-alimentaire d’une Auvergne volcanique.

Le combat est de taille pour la filière viticole, des solutions d’envergure se profilent. C’est au côté des autres filières viande et fromagère que l’impact sera plus fort.

Tous les 15 jours, l’actualité de votre CCI dans Le Courrier des Entreprises

mm

Pierre-Edouard Laigo

Rédacteur
Conseil en communication et formateur
pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

contre le coronavirus

Commerçants non sédentaires, itinérants, producteurs locaux

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives