Le courrier des entreprises

SIGMA Clermont repense la mobilité électrique au Japon

En partenariat avec Mitsubishi Fuso et le Shibaura Institute of Technology de Tokyo, l’école d’ingénieurs SIGMA repense la mobilité électrique au Japon.

SIGMA Clermont est une grande école d’ingénieurs du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui a pour mission de former des ingénieurs et des doctorants, de réaliser des travaux de recherche en lien étroit avec le monde économique, et de favoriser l’innovation par des transferts de technologie vers les entreprises.

L’école accueille 980 élèves ingénieurs dans 3 cursus, et diplôme 280 ingénieurs chaque année, experts en chimie, mécanique, génie industriel, capables de conjuguer rapidement leurs compétences avec celles des entreprises qui les recrutent.

Chaque année, des étudiants de plus de 30 pays différents viennent étudier à l’école d’ingénieurs SIGMA Clermont. Les étudiants internationaux représentent 10% de la population de SIGMA, un symbole fort du déploiement de l’école à l’international.

Direction Tokyo

Le samedi 22 février, douze étudiants de l’école d’ingénieurs SIGMA Clermont se sont envolés pour Tokyo.
Tous travaillent depuis le mois de septembre sur un cas industriel réel proposé par Mitsubishi Fuso, l’un des constructeurs leaders de véhicules commerciaux en Asie.

L’objectif : développer un service mobile de rechargement de batteries pour les véhicules électriques. Une problématique centrale pour les agglomérations nippones marquées par une très forte densité urbaine.

Durant les deux prochaines semaines, les élèves-ingénieurs clermontois vont développer leurs innovations en collaboration avec les étudiants du Shibaura Institute of Technology (SIT) de Tokyo dans le cadre d’une « Winter School » avant de les présenter à Mitsubishi Fuso. Un partenariat tripartite qui illustre l’ouverture internationale de SIGMA Clermont et sa proximité avec les acteurs du monde industriel.

Développer des solutions innovantes pour donner une place centrale à la mobilité électrique en milieu urbain

Dans une mégalopole comme Tokyo, où les places de stationnement sont rares tout comme les garages privatifs, le rechargement des véhicules électriques deviendra progressivement un enjeu stratégique. C’est d’autant plus vrai pour les chauffeurs de bus et de camions travaillant en milieu urbain dans les secteurs du BTP, de l’aménagement ou de la livraison, qui consomment rapidement leurs batteries.

L’expertise des élèves-ingénieurs de SIGMA Clermont de la filière Machines, Mécanisme et Systèmes (MMS) a été sollicitée par le constructeur Mitsubishi Fuso pour concevoir une technologie innovante qui sera commercialisée et qui répondra à cette problématique.

Cette mise en situation professionnelle dans un environnement international leur permet d’appréhender les contraintes d’un constructeur de véhicules, d’être confrontés aux spécificités d’une agglomération nippone mais surtout de s’approprier une culture et des modes de réflexion différents en collaborant avec des étudiants japonais.

« SIGMA Clermont a toujours su développer des liens de proximité solides avec ses entreprises partenaires. Cela permet de proposer à nos étudiants des mises en situation réelles pour développer leur adaptabilité et leur polyvalence dans des milieux professionnels très divers.

La dimension internationale du projet avec Mitsubishi Fuso autour de la mobilité électrique répond à un double objectif : leur proposer une ouverture sur des cultures nouvelles et développer leur conscience environnementale. « En tant qu’experts de haut niveau scientifique dans leur domaine, nos ingénieurs sigmaliens sont destinés à contribuer à la transition écologique de l’industrie et de notre société. » souligne Sophie Commereuc, Directrice de SIGMA Clermont

Un partenariat qui renforce l’ADN international des étudiants de SIGMA Clermont et leur ouverture sur le Japon

Si la culture et l’économie japonaise attirent de plus en plus d’étudiants français, le pays peine parfois à recruter des ingénieurs qualifiés dans certains secteurs. Soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ce projet coopératif avec Mitsubishi Fuso et le Shibaura Institute of Technology (SIT) de Tokyo vise à renforcer les passerelles académiques de SIGMA Clermont avec le Japon qui représente un marché de l’emploi porteur pour les ingénieurs français.

« Avec ce projet de Winter School organisé sur le sol japonais, notre accord de coopération scientifique et d’échange signé en 2018 avec le Shibaura Institute of Technology (SIT) franchit un palier décisif. En associant un acteur industriel tel que Mitsubishi Fuso, nous offrons une opportunité unique à nos étudiants de travailler sur des problématiques au cœur des enjeux de mobilité contemporains et d’être repérés par un employeur potentiel » précise Tobias Beilicke, Responsable des relations internationales de SIGMA Clermont.

 

Frederic Coureau

Rédacteur en chef
Speaker - Modérateur
Conseil en stratégie éditoriale et d'influence - Inbound marketing
https://www.fredericcoureau.com/

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives