L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Saint-Yorre : Embouteillage ET recyclage !

Sous les feux des projecteurs depuis quelques semaines, pour la création de sa nouvelle unité de recyclage et fabrication de plastique recyclé (rPET) ROXPET, le site de Saint-Yorre des Sources Alma est un fleuron industriel local depuis 1896. Une usine toujours en avance sur son temps, qui continue de voir loin.

David ROUEL, directeur du site de Saint-Yorre

Gilet de haute visibilité sur le dos, il faut marcher vite pour suivre David Rouel, le dynamique directeur du site d’embouteillage à Saint-Yorre, jusqu’à ses nouveaux bureaux. Entrepôts, zones logistiques et de stockages, unité de fabrication des préformes de bouteilles, site d’embouteillage et désormais unité de recyclage et fabrication de PET recyclé, les bâtiments se succèdent sur une superficie de 50 hectares. Au total 150 salariés travaillent pour les différentes structures : l’atelier d’injection REGINA (pour la production des préformes de bouteilles) dirigé par Jean-François Guyot, le site d’embouteillage des eaux minérales St-Yorre et Vichy Célestins (SCBV), dirigé par David Rouel et désormais ROXPET Centre, dirigé par Steve Chambrion. Un ballet fourmillant, produisant des préformes de bouteilles pour de nombreuses usines de la société et 850.000 bouteilles par jour de Vichy Célestins et St-Yorre.

Une histoire de bulles commencée en 1896

C’est en 1896 que la SCBV naît, avant l’apparition des premiers bâtiments du site entre 1932 et 1946. Si on embouteille déjà les mêmes eaux, riches en minéraux et stars du bassin de Vichy, les bouteilles sont à cette époque en verre. « Il existait un bâtiment historique pour le lavage des bouteilles en verre, qui étaient alors consignées. 90% de nos bouteilles étaient en verre jusque dans les années 90. Puis on est passé au PVC, mais qui se déformait ou se cassait très vite. La ligne de fabrication en PET (Polyéthylène Téréphtalate) a été lancée dans les années 2000, à l’initiative de Pierre Papillaud, fondateur de l’entreprise. Une première dans le monde de l’embouteillage d’eau, imaginée par un homme et un dirigeant visionnaire » insiste David Rouel, incollable sur la société pour laquelle il travaille depuis plus de 20 ans. Fondée en 1954, d’abord sous le nom de ROXANE, la société intervient alors sur le marché de l’eau et des boissons rafraîchissantes sans alcool. Une entreprise dont Pierre Papillaud prend la direction 5 ans plus tard en 1959.  C’est en 1993, alors associé au groupe Castel, que le dirigeant rachète le site de Saint-Yorre, alors que sa marque-phare Cristaline est devenue la boisson préférée des Français.

Sources ALMA, une entreprise visionnaire

En 2008 Pierre Papillaud rachète les parts de Castel, en s’associant avec Otsuka Pharmaceuticals, un laboratoire japonais, spécialisé dans l’agroalimentaire. Les innovations, constantes depuis une quinzaine d’années, se veulent alors aussi commerciales que techniques. « Pierre Papillaud était un incroyable homme visionnaire. Peu de gens le savent, mais c’est bien lui qui présentait les bienfaits de la Rozana dans une publicité dès 2009. Installée à Combronde dans le Puy de Dôme, l’usine Rozana est passée de 600.000 bouteilles vendues en 2006 au moment de son rachat, à plusieurs dizaines de millions aujourd’hui », explique David Rouel.

Premier site de recyclage de PET en 2009 à Lesquin (Nord), lancement de nouvelles marques comme Mont-Blanc, installation de la première machine de collecte de bouteilles plastiques en PET vides, dite Ecobox, en 2015, bouteilles pour eau plate et gazeuse 100% en plastique recyclé (rPET) en 2020… les innovations s’enchaînent et devancent souvent les lois et les attentes des clients. « En 2016, c’est aussi Pierre Papillaud, qui après avoir vu un documentaire sur les ravages des bouchons de bouteilles pour les oiseaux marins, lance une étude pour un bouchon solidaire de sa bouteille, qui ne se perd plus dans la nature. Cristaline signera là une première en France » se souvient avec émotion le directeur de Saint-Yorre, toujours marqué par le décès de ce « chef » aussi intransigeant que brillant en 2017. « Il m’a appris de belles leçons de vie, comme celle de ne jamais revenir en arrière ou de s’arrêter sur le négatif. Aujourd’hui nous continuons de travailler en confiance et avec beaucoup d’enthousiasme avec ses successeurs » précise David Rouel. Toujours dirigé par la famille Papillaud, actionnaire majoritaire, la société poursuit sa croissance, avec son directeur général, Luc Baeyens, sans déroger aux ambitions innovantes de son fondateur.

ROXPET Centre, une première européenne

Sources ALMA vient d’inaugurer son site ROXPET Centre à Saint-Yorre, une nouvelle unité de recyclage et fabrication de plastique recyclé (rPET), sortie de terre en moins d’un an et créatrice de 30 emplois. Une première en Europe, pour ce centre intégré à l’atelier d’injection REGINA et au site de la SCBV. ROXPET, qui finalise actuellement ses tests, permet une économie circulaire de la bouteille 100% recyclable à la bouteille 100% recyclée, et toujours 100% recyclable, pour un usage identique et de qualité contact alimentaire. Sans transport, les gains environnementaux sont estimés à 20.000 tonnes équivalent CO2 évitées annuellement, avec les bouteilles Vichy Célestins et St-Yorre en 100% rPET. « On espère être opérationnels au plus tard au premier trimestre 2022. Le site de Saint-Yorre approvisionnera également les autres sites d’embouteillage les plus proches, avec des préformes de bouteilles en PET recyclé ».

Luc Baeyens (à droite), directeur général du groupe Sources ALMA

Avec cet investissement global dans le recyclage de 80M€, Sources ALMA souhaite maintenir son avance en matière de fabrication de PET recyclé. Son usine de fabrication près de Lille (ROXPET Nord), inaugurée en 2009 avait en effet permis à la société familiale française d’être le 1er embouteilleur français d’eau à fabriquer du rPET. L’heure est à aujourd’hui à l’accélération ! Avec ses 20.000 tonnes de PET recyclé/an, ROXPET Centre permet à Sources ALMA de multiplier par 2,5 ses capacités de recyclage de PET en France. Sur 7.000 m² d’ateliers, l’usine de Saint-Yorre s’est aussi donné les moyens de doubler sa capacité de production. Le directeur général du groupe Luc Baeyens a également annoncé la création d’une 3ème usine à Charleroi, permettant là aussi la production 20.000 tonnes de rPET/an, d’ici le début de l’année 2023. Ces 3 sites doivent conduire à l’intégration de plus de 50% de rPET dans les bouteilles du groupe dès le milieu de l’année 2023, alors que les exigences de l’Europe sont de 25% en 2025. À terme, Sources ALMA a pour ambition de traiter dans ses centres de recyclage 100% des bouteilles – en équivalent tonnes – mises sur le marché afin de fabriquer du rPET dans un système circulaire et continu de recyclage.

Et demain ?

En plus de ROXPET, le site de Saint-Yorre a fait peau neuve, avec de nouveaux bureaux et locaux administratifs, au cœur du site de production pour plus de réactivité. Le laboratoire d’analyses a aussi doublé sa capacité et son effectif pour soutenir le développement en cours, notamment autour du plastique recyclé. « Nous avons déjà fait un grand pas vers la modernisation du site, mais il en reste des plus petits à réaliser. Pour garder notre coup d’avance, il faut notamment investir dans la modernisation des machines de la SCBV. Des travaux de voirie sont aussi en cours. Mais tout cela demande une vraie réflexion, dans un contexte tendu où le prix des matières premières explose, comme celui du transport », modère David Rouel. Sensible à la démarche environnementale, la famille Papillaud a aussi acté et suit avec attention le projet de « re verdissement » du site de Saint-Yorre. D’anciens bâtiments sont ainsi détruits pour réintroduire des espaces verts, ainsi que des ruches. La qualité du miel permettra d’analyser et de contrôler la qualité des sols pour garantir la préservation de la ressource en eau. Un sujet d’avenir que Sources ALMA souhaite là aussi anticiper au mieux, pour continuer à se développer dans une démarche plus durable.

 

Sources ALMA en chiffres-clés

1er intervenant en volume sur le marché national de l’eau de source et de l’eau minérale naturelle

45 usines en Europe dont 35 sites de production en France

Plus de 2 000 salariés

Plus de 30 marques d’eaux minérales et de source (Cristaline, Thonon, Mont-Blanc, Rozana, Chateldon, Courmayeur, Montcalm, Vernière…)

Site de Saint-Yorre

Environ 100 Millions de bouteilles sont produites chaque année.

Sources ALMA

SCBV – Saint-Yorre

70 Av. des Sources – Saint-Yorre

sources-alma.com

Crédit photo et rédaction: Bénédicte Rollet / Nota bene

Cet article est le fruit d’un partenariat entre le Courrier des Entreprises et Vichy Économie

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives