L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Royat-Chamalières, la station thermale aux eaux volcaniques, s’émancipe…

La station thermale chic de la banlieue clermontoise connaît en cette année un grand bouleversement : Après plus de 80 ans sous régie municipale, sa gestion sera confiée au groupe Valvital à partir de 2022. Ce changement de régime annonce de substantiels investissements, tant pour la commune que pour le nouvel opérateur, pour se préparer à un avenir radieux. Nous avons rencontré pour ce portrait le maire de Royat et le directeur des Thermes.

Marcel Aledo, maire de Royat depuis 2008 et vice-président de la Métropole : « Notre station thermale est en train de changer, de s’étoffer, et de s’épanouir après de nombreuses années « dans son jus », nous avons fait énormément de frais pour garantir l’hygiène, et je suis très heureux qu’à la fin de l’année je passe le manche au groupe Valvital qui reprend les Thermes et Royatonic. »

 

34 millions d’euros d’investissements

« Nous nous sommes mis d’accord sur un investissement de l’ordre de 34 millions d’euros, ce que notre commune ne pouvait pas se permettre. Cela va concerner une rénovation des Thermes, une résidence en accès direct avec l’espace de cure et une amélioration des bassins, on rénove tout !

Les points forts de Royat sont sa situation à 10 minutes du Puy-de-Dôme et à 5 minutes de la place de Jaude, proche de la faille de Limagne. Il y a aussi le circuit de Charade qui va être rénové par le Conseil Départemental pour y faire des courses de véhicules électriques. »

Notre objectif au niveau de la ville est de dépasser les 5000 habitants

« Nous ajoutons 140 habitations sur la commune, nous avons le projet d’un centre de l’enfance et d’une garderie, pour accueillir des familles et des jeunes. Nous avons déjà une belle école de musique, l’Avan.C, 16 professeurs qui forment 400 élèves, avec du théâtre, de la danse. C’est un rajeunissement à la fois des thermes et de la ville pour que les familles restent. Nous avons un cadre magnifique et un arboretum splendide. »

Un Royatonic boosté, un Casino remis à neuf

« Nous avions, avant la Covid, 200 000 entrées à Royatonic, dans lequel il y aura des rénovations significatives. Nous avons une bonne entente avec le groupe Partouche qui a investit 7 millions d’euros dans le Casino. Tous les acteurs vont jouer leur rôle. Nous sommes bien à Royat ! »

 

Dominique Ferrandon, directeur des Thermes depuis 2018 « il y a deux particularités à Royat, l’une géographique car nous sommes une des rares stations urbaines en France, car adossée à Clermont-Ferrand et nous sommes aux pieds du parc des volcans. Les curistes peuvent aller faire un musée à Clermont dans l’après-midi et diner au Puy-de-Dôme. Nous sommes aussi bien placés au centre de la France. »

 

 

Nous traitons les maladies aussi avec du gaz !

« La seconde particularité est que nous sommes la seule station de France à traiter la rhumatologie et les maladies cardio-artérielles avec de l’eau et du gaz thermal. Nous avons une eau naturellement gazeuse dont on extrait le gaz qui sert pour des bains de gaz et aussi pour des injections sous-cutanées. C’est extrêmement efficace dans le cas de maladies cardio-artérielles et le gaz a un effet antalgique dans la rhumatologie. Ce traitement indolore connaît un véritable engouement auprès des curistes, qui viennent parfois spécifiquement pour cela.  

Avec nos traitements de rhumatologie les curistes peuvent éviter la prise d’anti-inflammatoires (et ses désagréments gastriques) et augmenter leur périmètre de marche. Certains reprennent une activité physique après la cure. »

Soigner les maux et se préserver de ceux qu’on pourrait avoir

« La médecine thermale est une vraie médecine, c’est aussi une médecine de prévention, pour vieillir en pleine forme : certains de nos curistes ont plus de 80 ans. Prendre soin de sa santé pour être mieux dans son corps.

Grâce à la qualité des équipes thermales (170 salariés) qui ont une grande capacité d’écoute, les curistes reviennent à Royat. Nous préparons un agrément pour traiter la phlébologie (maladie des veines) qui est le plus prescrit en deuxième indication dans les stations thermales et conforter l’offre thérapeutique de Royat. Nous avons ouvert des cures du soir à destination des actifs qui souhaitent se préserver des futurs problèmes de rhumatologie. »

8000 curistes par an à Royat, objectif 11000 !

« La décision du maire Marcel Aledo de confier les rênes de la station thermale au groupe Valvital permet d’assurer son avenir et de la moderniser. L’approche du curiste est plus « client » et également beaucoup tournée vers son bien-être. Royatonic est un des 3 plus grand spas de France, pour lequel on souhaite le repositionner sur une notion de spa thermal plutôt que thermo-ludique. 

A partir de 2022, on dépose les permis de construire pour deux phases : Concernant Royatonic on retravaille sur un accueil plus convivial, on agrandit les vestiaires et on crée au-dessus des bassins extérieures un espace « premium » avec des jacuzzis.

Fin 2023 on s’attaque à la réhabilitation de l’établissement thermal avec réaménagement de l’espace de soin actuel avec une grande piscine et de nouveaux soins pour la phlébologie en 2025, pour atteindre le nombre raisonnable de 11 000 curistes. »

Nous créons aussi une résidence de 60 appartements au sein de l’établissement thermal.

« Nous créons un vrai partenariat entre la ville et Valvital, avec une volonté commune en concertation avec l’office du tourisme et le Casino. Nous avons de bons interlocuteurs à la mairie comme Delphine Lingemann, très sensible au développement du parc thermal. »

 

Présentation de Valvital

Valvital, Compagnie Européenne des Bains, créée il y a 30 ans, gère déjà 11 stations thermales en France, majoritairement dans la moitié Est de l’hexagone, dont Enghien-les bains et Thonon-les-Bains. Dirigée par Bernard Riac, elle est le deuxième groupe thermal français.

(Crédit photo Marielsa Niels)

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives