L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Réunion d’urgence des commerçants à la CCI Puy-de-Dôme ce lundi 25 janvier

Mesdames, Messieurs, Les Présidents d’Associations et Fédérations de commerçants,

Suite à l’annulation hier, par le tribunal Administratif de Clermont-Ferrand, de l’arrêté préfectoral, pris mercredi dernier, autorisant l’ouverture des commerces les 4 dimanches des soldes d’hiver, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Claude BARBIN, souhaitait vous rencontrer ce lundi à 14H00 pour faire le point sur la situation :

Lundi 25 janvier à 14h00

La réunion a eu lieu en présentiel au 148 Boulevard Lavoisier à Clermont-Ferrand mais également pour ceux qui ne pouvaient pas se déplacer, en web conférence.

voilà ce qui en est ressorti :

La CGT est intervenue pour que le Tribunal Administratif annule l’arrêté préfectoral autorisant l’ouverture des commerces les 4 dimanches des soldes d’hiver. Ce n’est le cas que dans le Puy-de-Dôme. Le Président Barbin appelle à une grande mobilisation de l’ensemble des acteurs économiques pour se faire entendre.

Stanislas Reniè rappelle que les trois syndicats réformateurs étaient du côté du Préfet, il n’y a que la CGT qui s’y est opposée. Il faut conserver un bon climat social. Les grandes enseignes ont décidé de ne pas ouvrir . Il faudrait une décision politique nationale inscrite dans le droit du travail pour éviter les disparités entre communes. De plus il faut déjà préparer la sortie du prochain confinement pour aider les commerçants sur le mois de mars.

Pour Claude Vincent du Medef, « poussons pour que les commerces soient ouverts, y compris le dimanche, pour faire du business »

Le président de Clermont-Sud-Aubière regrette cette situation d’autant que les travaux de l’A75 ont déjà sclérosé la zone commerciale. Il rappelle que les commerces donnent aussi du travail aux étudiants

Jean-Philippe PAILLON, président de la CPME 63 est pour l’ouverture du dimanche pour maintenir un maximum d’activités possible. Ce ne serait pas simple pour les commerces de survivre à un nouveau confinement « On ne peut pas les laisser mourir »

Marie-Claire Dufour se questionne sur ce qu’on peut demander. Les associations des commerçants de Chamalières, de Riom Limagne & Volcans, de Jaude, de Delille, de Courpière sont tous d’accord sur la nécessité d’ouvrir un maximum pour essayer de couvrir les pertes des deux confinements, d’autant que Vichy ne se prive pas d’afficher en 4×3 que ses commerces sont ouverts les dimanches. Dans le même temps Amazon continue sa lancée de 2020 en triplant ses bénéfices.

Jean-Marc Boyer, sénateur du Puy-de-Dôme, constate qu’il n’y a que dans son département que la CGT a attaqué l’arrêté préfectoral, alors qu’il  avait le feu vert du professeur de médecine Henri Laurichesse. « Pour les stations de sport d’hiver c’est une catastrophe, il va falloir entrer en résistance »

En résultat le président Barbin invite Stanislas Reniè et Marie-Claire Dufour à organiser une grande mobilisation sur l’ensemble du département et une campagne de communication.

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives