Le courrier des entreprises

Propreté, tous concerné : la campagne de communication de la Métropole Clermontoise marque les esprits !

Jusqu’au 8 aout ce sont les soldes… et pourtant, ce ne sont peut-être pas les étiquettes promotionnelles dans les boutiques qui attirent le plus votre regard depuis quelques jours… La Métropole s’affiche en effet avec une campagne de sensibilisation à la propreté dans l’espace public.

Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Clermont-ferrand mettent en place une campagne de sensibilisation sur la propreté du centre-ville invitant à prendre conscience du coût des travaux de nettoyage et à développer des comportements responsables.

Détritus, tags, déjections canines mais également objets encombrants … Si la Ville a pour mission de garantir la propreté de ses espaces publics, il appartient aussi à chacun de respecter son environnement en suivant certaines règles… sinon, ce sont nos impôts qui s’en chargeront.  C’est le message envoyé conjointement par la métropole clermontoise et la Ville de Clermont-Fd dans le cadre d’une action de ‘street marketing’ particulièrement originale et créative.

Si la Ville, via les missions de police du maire en matière de propreté des espaces publics, assure le nettoyage des espaces publics, une feuille de route a été rédigée afin d’agir sur les pollutions visuelles et faire de la propreté une véritable culture métropolitaine.

Ce sont les services de communication de Clermont Auvergne Métropole qui ont imaginé cette campagne particulièrement créative. Ce sont les équipes de David Marquillie et la société All Numeric (voir le site) qui se sont chargé de réaliser ces étiquettes géantes et de les installer dans les rues de Clermont-ferrand.

LES TAGS 

Les communes de la Métropole sont confrontées à la prolifération de tags sur l’espace public. Des actes d’incivisme qui coûtent du temps et de l’argent aux communes chargées de les effacer. Dans la ville-centre, 13 000 interventions ont été réalisées depuis un an, soit 70 000 m² traités par la société de nettoyage prestataire. Le budget annuel consacré à l’enlèvement des tags s’élève à 320 000 € et à 35 000 € pour l’enlèvement de l’affichage sauvage.

 

LES DEPOTS SAUVAGES

Les dépôts sauvages (déchets de types électro-ménagers, matelas, meubles…) encombrent parfois les trottoirs et certains points de collecte. La Métropole investit à hauteur de 880 000 € sur 2 ans pour installer des containers enterrés ou des claustras afin d’augmenter la capacité de stockage et limiter la pollution visuelle des déchets. Pour les déchets encombrants, 3 solutions sont proposées : le dépôt dans l’une des 7 déchetteries métropolitaines ; une collecte à domicile (04 63 669 669) ; le don aux associations.

 

LE TRAITEMENT DES DEJECTIONS CANINES

La Métropole et les communes investissent pour répondre aux problèmes des déjections canines sur l’espace public : création et entretien des canisettes, mise à disposition de sacs, ramassage des déjections par les agents de propreté, actions de sensibilisation. Un investissement estimé à 225 000 € par an.

 

 

LE TRAITEMENT DES MEGOTS ET LE REMPLACEMENT DES CORBEILLES EN PLASTIQUE

1 000 éteignoirs à cigarettes ont été installés sur les poubelles en plastique du centre-ville de Clermont-Ferrand et un budget de 307 000 € sur 3 ans est prévu pour remplacer les corbeilles en plastique ou les corbeilles dégradées.

 

 

Merci au site Clermont auvergne Métropole pour ses données, informations et photos.

 

Frederic Coureau

Journaliste
conférencier, animateur, speaker
Formateur et consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence
frederic.coureau@gmail.com

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives