Le courrier des entreprises

MS : une entreprise auvergnate sur le Grand Paris express

Ce sera le plus gros chantier réalisé par cette jeune entreprise auvergnate qui pourtant n’en est pas à son coup d’essai. …

MS est née en Auvergne d’où, solidement enracinée, elle conçoit des solutions de traitement des boues d’excavation et d’élimination du chrome VI et du chrome total des eaux de fabrication du béton ou d’autres process industriels. Valoriser les sables, traiter les eaux, dans un esprit éco responsable, c’est l’ADN de cette entreprise créée en 1976 par Jean-Paul Guillaume et transmise depuis 2005 à ses enfants, Cécile et Alexandre.
MS a conçu des installations dans le monde entier de Tokyo et Hong Kong à Miami, Glasgow, Le Caire. Toutefois le chantier du Grand Paris express auquel MS va collaborer s’insère dans le projet le plus ambitieux des 15 prochaines années pour la France ; il s’étendra sur 123 communes, 3 départements soit 180 km de tunnels à 30 mètres de profondeur et 68 nouvelles gares.

C’est sur une partie de la ligne sud que l’entreprise MS a été retenue et qu’elle implantera son installation en cours de montage dans ses ateliers de Veyre-Monton.

Spécialiste des stations de traitement des boues de forage, MS n’a que peu de concurrents dans le monde et aucune n’a cette souplesse et cette réactivité qui lui permet de concevoir un modèle adapté à chaque chantier précisément et à chaque type géologique rencontré lors d’un forage.

Un processus d’économie circulaire

Tous les produits d’excavation seront recyclés. Chez MS on pratique depuis toujours une économie circulaire qui veut que les déchets produits par une activité industrielle deviennent la matière première d’une autre production. Ce sera encore le cas sur ce chantier .

Sur 8 km MS assurera le tri et le recyclage des matériaux d’excavation produits par 3 tunneliers fonctionnant en même temps. L’enjeu est énorme car, d’un point de vue logistique, il faut être en mesure de récupérer les boues, les traiter et les réinjecter au fur et à mesure qu’avance l’ouvrage.
L’installation remplira 2 grandes fonctions : aider le tunnelier à creuser en toute sécurité en réinjectant dans le tunnel une boue de forage afin de stabiliser le terrain et éliminer les déblais excavés.
Les déblais représentent l’équivalent de 240 piscines olympiques.
Or ces produits seront réintroduits dans l’économie sous forme de matériaux dont des sables qui représentent une ressource rare, beaucoup de sables – comme celui du désert par exemple – étant impropres à la construction.  Un des grands enjeux de ce type de travaux : récupérer de la ressource réutilisable.
Notons que MS recycle également ses installations puisque une partie du matériel utilisé sur un gros chantier à Nice a été utilisé pour la construction de la plateforme qui servira à Paris.

Le chantier assurera 10 années de travaux pendant lesquels les équipes MS feront fonctionner cette véritable usine à un rythme soutenu.

Produire de l’intelligence collective

C’est «  une grande aventure collective » portée par des hommes et des femmes très mobilisés sur ce type de projets gigantesques reconnaît Alexandre Guillaume.
D’autant plus que si la cohésion interne est incontournable, MS ne travaille pas seule. L’entreprise coordonne son bureau d’étude avec celui de son partenaire et client dès le stade de la définition du cahier des charges. Il s’agit d’intervenir dès le début du projet pour préciser la définition des besoins, élaborer des suggestions techniques, analyser des données géologiques et effectuer un premier chiffrage.
Cette collaboration de la première heure permet aux équipes une approche conjointe tout au long du chantier, de capitaliser par retour d’expérience afin de concevoir des innovations et d’effectuer des tests grandeur nature.
« C ‘est un domaine de spécialistes » commente Alexandre Guillaume et c’est aussi « de grandes aventures collaboratives qui utilisent de grandes compétences » ;   35 000 heures d’études techniques ont été nécessaires pour concevoir cette installation. Elle est unique.

Avec en prévision deux autres gros projets en cours à Londres et au Caire et un chantier annoncé pour le métro de Melbourne, MS ne cesse de s’agrandir et de créer de l’emploi. L’entreprise recherche plus de 10 profils d’emploi aux compétences variées  : ingénieurs d’affaire, ingénieurs recherche et développement, techniciens d’atelier et de chantier.

Le mois prochain l’installation conçue dans les ateliers de MS à Veyre-Monton prendra la route pour Paris sous la forme d’un chargement de 30 camions avant d’ être remontée sur place : 1500 heures de montage sont prévues.


Un article rédigé par Chantal Moulins

  • Correspondante de presse
  • Créatrice du « Couvent chambres d’hôtes » à Veyre-Monton (près de Clermont-Ferrand),
  • Membre du conseil d’administration de la Marque Auvergne
  • Elue de la Communauté de communes Mond’Arverne

Frederic Coureau

Journaliste
conférencier, animateur, speaker
Formateur et consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence
frederic.coureau@gmail.com

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives