Le courrier des entreprises

Marianne Sansorgné forme aux métiers du cuir

Pour beaucoup de vichyssois, la Maison SINTUREL est depuis plus d’un siècle synonyme de l’artisanat d’excellence autour des métiers du cuir. Marianne Sansorgné, maroquinière et formatrice, fait revivre depuis un an ce haut lieu du savoir-faire local. Un atelier/boutique où particuliers et professionnels viennent se former à la maroquinerie, filière locale en plein recrutement, et découvrir des créations uniques.

C’est en 1906, que le nom SINTUREL se fait connaître à Vichy, lorsqu’Henry fonde l’entreprise familiale au numéro 44 de la rue de Paris. Il y présente d’abord des équipements pour cheval et quelques porte-monnaie pour hommes.

Puis les années 1920 verront se dessiner les sacs à mains pour dames, grâce à son fil Jean Sinturel. Implanté et toujours bien présent à Clermont-Ferrand, ce grand nom s’était malheureusement et progressivement effacé à Vichy, au profit de magasins de prêt à porter. L’année dernière, Philippe Sinturel, propriétaire des lieux, propose à sa filleule maroquinière, de reprendre la boutique après de grands travaux.

C’est comme cela, qu’en février dernier, Marianne Sansorgné fait renaître le nom de la maison vichyssoise, tout en mettant en lumière le sien, cousu  au fil d’une belle expérience.

Entre établis anciens et machines modernes, la maroquinière nous explique son parcours professionnel : « Après un BAC Pro à l’école du vêtement sur mesure Marie maison sinturel  vichyLaurencin à Riom, j’ai été piqueuse chez Louis Vuitton à St Pourçain sur Sioule pendant 6 ans.

Une petite main comme on nous appelle, pour une très bonne école professionnelle où l’on apprend au quotidien. Mais j’aimais créer et j’ai eu envie de continuer à me former pour dessiner mes produits ! ». Grâce à un Contrat Individuel de Formation (CIF) Marianne Sansorgné apprend le travail méticuleux du Bureau d’Etudes à Cholet. « J’ai eu la chance de faire deux stages à Semur en Oxois, chez le plus gros sous-traitant maroquinier français qui m’a ensuite recrutée. Une belle expérience où j’ai forgé mon savoir-faire autour des plus grandes marques Hermès, Lancel, Chanel…

Connaître et maitriser toutes les techniques de ces grandes références du luxe mondial était plus qu’enrichissant », explique-t-elle des étincelles encore dans les yeux. La talentueuse maroquinière accepte ensuite avec humilité de recommencer au début et à un poste moins qualifié chez Hermès. « J’y ai appris le cousu-main emblématique de la marque », et hop, une autre belle corde à son arc !

Voulant se rapprocher de son Vichy natal, elle restera ensuite 3 ans au sein du Bureau d’Etudes de SOFAMA, avant de transmettre sa passion au lycée professionnel DESAIX de St Eloy Les Mines. « Je me rends compte que finalement peu d’artisans transmettent, alors que nos métiers se perdent. J’avais envie de parler et enseigner cette passion et ce travail d’art », insiste-t-elle.

Former à un métier d’avenir

D’abord en complément de son métier d’enseignante, Marianne se lance donc aussi dans la formation. « L’implantation locale de grands noms de la maroquinerie, fait que beaucoup de gens sont intéressés par le secteur. Mais encore faut-il savoir si ce métier plait et est fait pour vous ? ». En 100h de formation, la maroquinière d’expérience pose donc les bases d’un savoir-faire qui s’enrichit au fil des ans et d’une pratique quotidienne. Sans connaître les tests des grandes maisons locales, elle permet aux potentiels candidats de se « frotter » au cuir, aux machines et aux gestes assurés qu’exigent ces métiers. « Je ne garantis pas l’embauche, mais de se sentir plus à l’aise et découvrir ce métier si riche.

Entre les débuts et fins de stages, les évolutions sont toujours impressionnantes » s’enthousiasme celle qui adore partager ses talents. Possédant toutes les machines indispensables à la confection d’objets en cuir, cette artisan rassure et guide vers des métiers en devenir, qui croient plus que jamais en la force de l’humain et de ses talentueuses mains. Marianne Sansorgné accueille aussi régulièrement d’autres artisans comme des tapissiers, en quête de diversification et d’une nouvelle spécialisation, mais aussi des couturières indépendantes souvent autodidactes, ayant besoin de se perfectionner aux techniques spécifiques du cuir. « Je forme également en entreprise des opérateurs, notamment auprès de CT Cuir, sur la région lyonnaise. Mon expertise soulage les équipes en interne ».

Marianne Sansorgné, une créatrice inspirée

Si l’envie de départ n’était que de former ceux qui passent sa porte, la maroquinière a pu constater que sa grande et lumineuse vitrine méritait d’exposer elle aussi de beaux produits.

Alors les créations 100% françaises made in « Marianne Sansorgné » sont aujourd’hui présentées, au milieu des meubles patinés par le temps, des machines toujours à l’ouvrage et des peaux de la maison Sibel de Thiers : « Une maison de grande qualité qui rachète des chutes de cuir aux plus grandes marques de luxe, ce qui garantit un cuir magnifique ».

De nombreux clients ont depuis craqué pour son sac signature en forme de V et goutte d’eau, hommage à la cité thermale. Sacoches de pétanque, portefeuille, sacs en toile et cuir, pochettes de soirée et autres ceintures sont aussi très convoités. « Je n’ai peur de rien alors je teste pleins de choses avec des mélanges de matières pour rendre mes créations accessibles au plus grand nombre. Je réalise aussi beaucoup de sur mesure, à l’écoute des envies de mes clients, en quête d’originalité et de produits fonctionnels ».

Former, vendre ses créations, vivre de ce métier de passion, Marianne Sansorgné ne regrette rien et surement pas d’avoir franchi le cap de l’indépendance totale il y a quelques mois.

La Maison Sinturel s’assure, avec Marianne Sansorgné, de nouveaux beaux jours dans le paysage vichyssois !

En savoir plus :

Cet article est le fruit d’un partenariat entre le Courrier des Entreprises et Vichy Communauté Développement.
Il est publié dans les Carnets économiques de Vichy Communauté Développement.
Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene pour les carnets économiques de Vichy Communauté Développement.
Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques :communication@vichy-economie.com

Frederic Coureau

Journaliste - speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
https://www.fredericcoureau.com/

cliquez pour découvrir nos occasions

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives