Le courrier des entreprises

Location meublée non professionnelle, à la ville comme à la montagne !

Arrivé depuis un certain temps dans les grandes villes françaises et les régions les plus touristiques de notre pays, le régime fiscal de location meublée non professionnelle suit la tendance des plates-formes de type Airbnb.

Finalement méconnu, ce dernier présente de nombreux avantages – et plus particulièrement sur le plan fiscal – que votre résidence secondaire se situe en ville ou dans d’autres coins de l’Hexagone. Pour épauler les propriétaires et les locataires dans leur gestion au quotidien en cas d’absence, AIP Transaction propose, par le biais de la société partenaire Charles and Charles, des services personnalisés.

Phénomène à la mode et en constante évolution, la tendance de la location meublée non professionnelle (LMNP) sort des grandes villes françaises en s’étendant sur le reste de l’Hexagone. « Ce type de location est en effet dans l’air du temps car il répond à de nouvelles façons de consommer l’immobilier.

Nous sommes dans une valeur d’usage et non de détention. Par exemple, ce type de location permet de bénéficier d’une résidence secondaire et d’en tirer des revenus le reste de l’année. Ce n’est pas nouveau pour les régions touristiques mais en ce qui concerne la ville au sens large, la demande a explosé avec l’essor des plates-formes de type Airbnb. De plus, ce type d’investissement a souvent un rendement supérieur à celui de la location classique et apporte une sécurité supplémentaire. Les loyers sont payés d’avance par les locataires » , présente Clément Barbier, Responsable Investissement à l’agence AIP Transaction de Clermont-Ferrand. « Cela permet d’avoir une garantie sur les locations sachant que les paiements se font par avance et non le contraire. En payant par anticipation il n’y a pas de problème de non paiement et de désagrément lié au mauvais entretien qui occasionneraient, au final, des travaux importants », ajoute Christophe Guivarc’h, Responsable Développement et Promotion chez AIP Transaction dans l’agence de Clermont-Ferrand.

Une fiscalité allégée sur les revenus perçus

Dans le cadre d’une location classique, le propriétaire est soumis au régime micro foncier qui permet de n’imposer que 70% des loyers encaissés. Il est également possible -sous condition- de déduire, le montant des travaux réalisés dans l’appartement, de ses revenus locatifs pendant une période allant jusqu’à 10 ans. Ainsi, en réalisant d’important travaux de rénovation, le propriétaire peut déclarer un revenu nul pendant plusieurs années.

« Pour une location meublée, vous n’imposez plus que 50% des loyers encaissés au titre des BIC. Par ailleurs, dans certains cas, en optant pour le régime réel, vous pouvez vous rapprocher d’un revenu nul à déclarer par le mécanisme de l’amortissement. Pour les meublés de tourisme, l’administration fiscale va plus loin en permettant de n’imposer que 29% des loyers encaissés sans autre condition et de manière forfaitaire », ajoute Clément Barbier. « On a apporté un nouveau service entre l’hôtellerie et l’immobilier. Ce nouveau modèle locatif permet à des investisseurs plutôt dynamiques et proactifs -car il y a beaucoup plus de choses à faire que de simplement récupérer un mois de loyer dans le cadre d’une location plus “traditionnelle”- d’optimiser les rendements de la partie patrimoniale de leur bien », souligne Christophe Guivarc’h.

Selon le mode de location choisi, qu’il soit dans un cas de location classique, meublée, meublée en résidences services ou meublée en courte durée, le propriétaire a des démarches à effectuer pour se normaliser.

« Charles and Charles, partenaire d’AIP Transaction, met en place dans ses résidences un système de conciergerie destiné à des propriétaires qui souhaiteraient mettre leur logement en location courte durée sur des plates-formes de type Airbnb.

Quid de la conciergerie ?

La société Charles and Charles, partenaire d’AIP Transaction, met en place dans ses résidences un système de conciergerie destiné à des propriétaires qui souhaiteraient mettre leur logement en location courte durée sur des plates-formes de type Airbnb. Pour les personnes souhaitant louer toute l’année leur bien en courte durée, l’entreprise propose également un service « Loueur permanent » englobant un éventail de services allant de la gestion des annonces à l’accueil des voyageurs -les prestations de ménage, d’entretien et de mise à disposition de linge de maison.

Un service « Loueur occasionnel » se met à disposition de ceux qui s’absenteraient le temps d’un week-end ou d’un déplacement professionnel. « Avec cette dernière option, les logements des propriétaires sont gérés en leur absence. Cela permet de dégager un revenu pour financer son logement pendant ses vacances ou simplement arrondir ses fi ns de mois. »

La société développe par ailleurs un nouveau service qui mêle gestion classique et location courte durée à destination des locataires. « Par exemple, dans le cas d’un locataire-étudiant rentrant le week-end chez ses parents, nous assurons la gestion pour le compte du propriétaire et autorisons la sous-location uniquement par l’intermédiaire de notre service. Résultat : le locataire perçoit 60 % de la location, l’agence 20 % et le propriétaire 20 %. C’est gagnant-gagnant, le locataire diminue le coût de son logement, le propriétaire maximise son loyer et tout ça sous notre contrôle. »

28 bis, avenue Julien, 63000 Clermont-Ferrand

04.73.93.97.90.

www.aip-conseil.com

mm

Pierre-Edouard Laigo

Rédacteur
Conseil en communication et formateur
pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr

abonnez vous à la newsletter

Publicité

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives