Le courrier des entreprises

Les eaux minérales de la Société Commerciale d’eaux minérales du Bassin de Vichy ont du caractère !

Distinguées parmi près de 75 eaux provenant de 20 pays, Chateldon, Vichy Célestins et Saint-Yorre viennent d’être récompensées. Toutes trois figurent sur la carte de la Société Commerciale d’eaux minérales du Bassin de Vichy (SCBV).

Du 1er au 20 août, l’équipe de la rédaction profite de quelques jours de vacances pour recharger les accus.
Lancé au début du mois le mai, vous êtes déjà 25 000 à lire nos articles chaque mois.
Avec 180 articles publiés et plus de 3 000 posts ‘sociaux’ rediffusés à notre Une, l’équipe rédactionnelle du courrier des Entreprise est, comme vous, amoureuse de sa région et mobilisée à 100%, chaque jour dans la recherche de nouveaux sujets sur nos entreprises locales et notre économie régionale.
Jusqu’au 20 août, nous allons republier les articles qui ont réalisé les meilleures audiences, parce que nous sommes convaincus que vous n’avez pas tout lu et que vous redécouvrirez avec plaisir de nombreuses informations.


« C’est la deuxième année consécutive que nos marques font partie des lauréates du Concours International des Eaux Gourmet dont les résultats ont été annoncés en mars dernier. » Directeur de la SCBV, David Rouel se félicite de voir l’excellence de ses eaux minérales attestée par un jury d’experts (professionnels de la filière, chefs cuisiniers, gastronomes et représentants de l’Académie Culinaire de France).

Réputées auprès des gourmets du monde entier 

Très prisée sur les grandes tables, Chateldon décroche la médaille d’Or dans la catégorie reine des « Eaux gazeuses de caractère », tandis que l’eau minérale finement pétillante issue des sources thermales de Vichy obtient la médaille d’Argent. Saint-Yorre se voit décerner quant à elle un diplôme Gourmet.
Avec quelque 50 hectares et 150 personnes sur son site saint-yorrais, la SCBV ne représente qu’une petite unité de production du groupe Alma-Roxane dont elle fait partie depuis 1993. « Petite certes, mais importante au regard de la notoriété de nos marques reconnues pour les bienfaits qu’elles procurent.

Leurs bouteilles partent d’ici en camions principalement (seulement quatre wagons de fret hebdomadaires), pour être vendues partout en France et dans le monde. Son prestige de « Reine des villes d’eaux » favorise la Vichy Célestins qui s’exporte le mieux, notamment en Europe et en Amérique du Nord. Les pays du Maghreb, du Moyen-Orient et d’Asie (Cf. Japon) boivent plutôt de la Saint-Yorre.»
Si la Chateldon (marque intégrée à 100 % à la SCBV) arrive du Puy-de-Dôme déjà mise en bouteilles de verre, la Saint-Yorre est captée pratiquement sous l’usine. La Vichy-Célestins provient quant à elle du coeur de la cité thermale.

Une qualité des eaux qui fait référence

De la source au consommateur, la qualité de l’eau est contrôlée à chacune des étapes. Qu’il s’agisse de sa préservation dans son milieu naturel, de son acheminement, du processus d’embouteillage ou encore des analyses effectuées par son laboratoire certifié, tout est mis en œuvre pour garantir la conformité de chacune des eaux minérales à son cahier des charges.
Responsable du Service Qualité sur le site, Simon Fleury est également en charge des autres unités de productions carbo-gazeuses du Groupe (Cf. Arcens, Châteauneuf, Rozana, Vals, Vernière) sur lesquelles il se rend régulièrement. « Le parcours de ces eaux dans les profondeurs du sous-sol leur permet de se charger en minéraux et en gaz carbonique (CO2), ce qui les rend rares sur le marché. C’est la présence naturelle de gaz carbonique qui leur donne ce pétillant unique, tout en contribuant à maintenir leur pureté bactériologique.» La satisfaction des consommateurs s’avère la préoccupation essentielle du Service Qualité de la SCBV, chargé de répondre à leurs questions pour le Groupe.

Un potentiel de développement important

La SCBV produit quelque 100 millions de bouteilles par an, 2018 s’annonçant d’ores et déjà comme un bon millésime, avec une augmentation des ventes enregistrée sur les deux premiers mois.
« La Chateldon est et restera une denrée rare. » En raison du faible débit de la source Sergentale, il n’est guère envisageable d’augmenter le nombre de ses bouteilles. La Saint-Yorre est quant à elle issue du groupement des sources « Royale » dont le débit s’avère quinze fois plus important. « Concernant les eaux de Saint-Yorre et Vichy Célestins embouteillées dans nos murs, le site tourne à 70 % de sa capacité. » Et David Rouel de préciser que « ses lignes produisent actuellement plus de 55 millions de bouteilles de St Yorre et près 45 millions de bouteilles de Vichy Célestins, cette dernière progressant régulièrement. »

Destinées à une vingtaine d’usines d’Alma-Roxane (le Groupe en possède 42 rien qu’en France), deux milliards de « préformes » de bouteilles en plastique sont fabriquées à Saint-Yorre. En grande partie automatisée, l’usine renouvelle progressivement son parc de machines afin de se doter des outils à-même d’accompagner son développement durable.
Amélioration de la digestion et de la forme sont les principales allégations santé déclinées par les marques, Saint-Yorre insistant sur la performance, tandis que Vichy Célestins met l’accent sur le bien-être. La richesse minérale ainsi que l’histoire particulière de chacune d’entre elles sont de nature à convaincre des publics très différents : familles, curistes et autres sportifs de tous âges.

David Rouel avec le trophée et le diplôme du Concours Eaux Gourmet

Alors que Vichy et son agglomération s’attachent aujourd’hui à conjuguer thermalisme et excellence sportive, la qualité des eaux minérales produites par la SCBV et leurs propriétés spécifiques sont autant d’arguments contribuant à sa bonne forme économique …  

Pour en savoir + :

  • Société Commerciale d’eaux minérales du Bassin de Vichy 70, avenue des Sources  03200 Saint-Yorre
  • www.roxane.fr

 

Cet article est le fruit d’un partenariat entre le Courrier des Entreprises et Vichy Communauté Développement.

  • Il est rédigé par Véronique Durupt / Carnets économiques de Vichy Communauté Développement
  • Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques :communication@vichy-economie.com

 

Frederic Coureau

Journaliste
Formateur : Université Clermont-Auvergne, CCi-Formation, Wesford...
Consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence.

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives