L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Le 9 juillet, c’est soirée Disco !!

Alain Griset et Roselyne Bachelot ont annoncé ce lundi les dates de réouverture des concerts debout et des discothèques. Ces dernières sont fermées depuis 15 mois à cause de la crise sanitaire. C’était une annonce très attendue par les professionnels du monde de la nuit. Le 9 juillet, les discothèques pourront donc rouvrir en France.

Jauge et pass sanitaire dans les boites de nuit

Avant on vous demandait votre carte de membre et d’éviter les baskets, voici la nouvelle règle :

Dans le détail, ces réouvertures devront respecter un protocole sanitaire particulier au secteur, suite à une concertation avec les représentants de la filière.

L’accès aux boîtes de nuit sera réservé uniquement aux personnes qui pourront produire un pass sanitaire : schéma vaccinal complet ou résultat négatif d’un test PCR/antigénique de moins de 48 heures ou encore résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Les videurs devront savoir compter…

La jauge d’accueil du public sera fixée à 75 % en intérieur et 100 % en extérieur ;

Le port du masque y sera recommandé, mais pas obligatoire (même en intérieur) ;

Le téléchargement et l’activation obligatoire de TousAntiCovid Signal, permettant de mettre en place un cahier de rappel numérique.

Ces règles seront appliquées durant l’été. Un point d’étape avec les professionnels du secteur sera réalisé mi-septembre pour évaluer les évolutions possibles des conditions d’accès aux discothèques.

Et pour les concerts ? « il jouait du piano debout »

L’annonce de la réouverture des discothèques a également été suivie de celle concernant les concerts avec du public debout. Ceux-ci sont à nouveau autorisés depuis le 30 juin.

Ils doivent respecter une jauge d’accueil du public de 75% dans les établissements en intérieur, et une jauge de 100% en extérieur. Un pass sanitaire est exigé à compter de 1 000 spectateurs, qu’il s’agisse du plein air ou des concerts en salle. Lorsque le pass sanitaire s’applique, le port du masque n’est pas obligatoire mais reste recommandé. Le port du masque est toutefois obligatoire quand le nombre de spectateurs est inférieur à 1000, que ce soit en plein air ou en salle (lorsque le pass sanitaire ne s’applique pas).

Un point d’étape sera réalisé mi-septembre pour évaluer les possibles évolutions de ce cadre en vue des concerts de l’automne.

Nous vous souhaitons de belles soirées

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives