Le courrier des entreprises

La qualité architecturale dans la revitalisation des cœurs de ville

Le programme national « Action Cœur de Ville » lancé par l’État en 2018 a vocation à inscrire les communes éligibles dans des projets ambitieux de revitalisation de leur centre-ville. Au travers de ce programme, Action Logement s’investit dans la lutte contre les fractures territoriales et agit en faveur de la confortation du lien emploi-logement, sa mission première, au service des dynamiques économiques des territoires. C’est dans cet objectif volontariste qu’a été développé le produit de financement ACV donnant aux acteurs locaux les moyens de penser avec ambition et audace l’adaptation du bâti ancien aux conditions de vie du XXIe siècle.

Le défi de la qualité architecturale dans la revitalisation des cœurs de ville : l’intervention d’Action Logement aux côtés des maîtres d’ouvrage et des maîtrises d’œuvre.

Un financement pour porter une exigence et une ambition architecturale en cœur de ville

Ce financement dédié à la restructuration d’immeubles entiers en vue de la production d’une offre nouvelle locative ou en accession sociale à la propriété a vocation à équilibrer ces opérations de centres-villes par nature complexes à réaliser. Leur concrétisation est permise grâce à un couple prêt/subvention pouvant aller jusqu’à 1 000 €/m² de surface habitable. La part de subvention allouée à chaque opération est variable, déterminée en fonction de l’équilibre intrinsèque de chaque opération.

Ce financement doit permettre aux opérateurs de réaliser des projets ambitieux, en lien étroit avec la collectivité, la requalification du patrimoine de centre-ville : introduction d’aménités extérieures, grandes typologies, équipement des logements, économie énergétique, stationnement, espaces verts, espaces communs qui viennent renchérir le prix de revient mais aussi renforcer l’attractivité des logements produits.

Un déploiement dynamique dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis 2018, les équipes de la Délégation Régionale Auvergne-Rhône-Alpes se sont donc engagées auprès des 26 communes ACV de la région et des opérateurs, pour porter cette ambition en matière de qualité d’usage et architecturale dans les opérations financées. Grâce à cette mobilisation collective, ce sont à ce jour 55 opérations financées sur la région correspondant à la production de plus de 550 nouveaux logements hautement qualitatifs pour 35 millions d’euros de financements.

C’est le cas de la ville d’Ambérieu-en-Bugey où un investisseur privé s’est lancé dans la réhabilitation d’un hôtel particulier du 19e rue Amédée Bonnet, en plein centre-ville. A l’issue d’une collaboration fructueuse entre le maître d’ouvrage, son architecte (Ulrich Kater), la collectivité, l’Architecte des Bâtiments de France, et les partenaires financeurs (notamment Anah et Action Logement), cet hôtel particulier dont de nombreux éléments patrimoniaux ont été conservés (fresques, stylobates, soubassements en boiserie…), a été transformé en 16 logements conventionnés Anah (1 très social, 11 sociaux, 4 intermédiaires) chacun avec une surface annexe. Les typologies sont variées pour répondre à la demande locale (8 T3, 6 T2, 2 T1 et 21 places de stationnement). Au total se sont plus de 1 000 m² de surface habitable remis sur le marché pour un cout de revient de 2,1 M € (dont 43 % financés par Action Logement).

Un autre exemple dans la région, montre la diversité des opérations qui peuvent être accompagnées dans le cadre du programme action Cœur de Ville. Cette friche, ancienne école La Livatte fermée en 2010, permet une transformation d’usage en 17 triplex avec jardins privatifs et garages, et ainsi de proposer à des familles la qualité de vie résidentielle d’une maison individuelle en plein cœur de ville. Ce programme, particulièrement ambitieux est également porté par un particulier souhaitant investir dans le centre-ville de Roanne. Accompagné d’un architecte (Fournel Jeudi Architecture), le maitre d’ouvrage propose des triplex de très grande qualité, aussi bien dans la typologie et l’organisation de l’espace des logements, que dans la performance environnementale de la réhabilitation.

Les 2 500 m² de surface habitable seront donc transformés en 17 T4 conventionnés Anah Social et prêts à accueillir des locataires fin juillet 2021, pour un coût d’opération de 2,1 M € dont 80 % de financement par Action Logement.

En bref

  • Concourir à la production d’une offre de logement nouvelle en locatif social et intermédiaire, privé, libre ou accession sociale ayant vocation à loger des salariés et participer ainsi au développement économique du territoire.
  • Intégration des orientations stratégiques de la collectivité permettant de répondre aux enjeux de réhabilitation en centre-ville et à l’adaptation de la ville ancienne à de nouveaux usages.
  • Un financement travaux jusqu’à 1 000 €/m² de SH composé d’un mix prêt/subvention pour produire une offre qualitative et attractive.

Plus d’information :

Sur le dispositif Action Cœur de Ville d’Action Logement. https://www.actionlogement.fr/investir-utile/action-coeur-de-ville

Lire la contribution de la direction du programme ACV au livre blanc 2.0 de l’Ordre des Architectes.

https://www.architectes.org/repenser-collectivement-l-habiter-en-centre-ville-le-defi-du-programme-action-coeur-de-ville

En collaboration avec l’Ordre des Architectes

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives