Le courrier des entreprises

La Ministre des transports inaugure le contournement du Puy-en-Velay et rencontre l’équipe de Mybus

La ministre chargée des transports a inauguré, en présence de Laurent Wauquiez, ce vendredi 13 juillet le tout nouveau contournement du Puy-en-Velay. L’occasion pour Élisabeth Borne d’annoncer le déblocage des crédits pour la réalisation de la RN 102 entre Le Puy et l’A 75 mais également e rencontrer les équipes de MyBus, la start-up qui monte !

La Ministre chargée des transports a inauguré, en présence de Laurent Wauquiez, ce vendredi 13 juillet le tout nouveau contournement du Puy-en-Velay. L’occasion pour Élisabeth Borne d’annoncer le déblocage de crédits pour l’accélération de la réalisation de la RN 102 entre Le Puy et l’A 75 mais également e rencontrer les équipes de MyBus (Monkey Factory), la start-up qui monte !

La Ministre chargée de Transports d’est montée très claire sur les engagement de l’Etat «  Je comme priorité le désenclavement de nos territoires qui, comme Le Puy-en-Velay et la Haute-Loire, attendent depuis des décennies les promesses faites et qui sont sans cesse repoussées… Je peux m’engager à ce que les crédits soient dégagés dès 2018 pour les études sur la section entre Le Puy et Brioude, et que les travaux soient engagés début 2019 sur la section Brioude-A75 ».

Une très bonne nouvelle pour la ville du Puy-en-Velay mais également pour chacune des communes situées le long de l’axe A75, Brioude, Le-Puy qui attendent une desserte de qualité depuis très longtemps.

Élisabeth BORNE à ensuite rendu visite aux équipes de la start-up qui monte en région Auvergne-Rhône-Alpes : Monkey Factory, dirigée par Frédéric PACOTTE et Franck RAYNAUD et éditrice de m-Ticketing MyBus.

Le concept deMyBus aujourd’hui adopté par la ville de Clermont-Ferrand et dont le succès à l’international se confirme chaque jour depuis que la start-up à décroché un Innovation Award dans la catégorie Smart Cities au CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show).

Le concept innovant de m-Ticketing MyBus :

m-Ticketing MyBus permet, au moyen d’un smartphone, de voyager dans les transports en commun de toutes les villes de taille intermédiaire.

Si la mobilité urbaine et interurbaine est un enjeu sociétal et environnemental, le taux d’équipement des individus en smartphone (73% fin 2017) est une solution à la portée de tous. Le mobile va, à n’en pas douter, s’imposer comme le meilleur moyen de faciliter l’utilisation des transports en commun à ses usagers.

C’est en partant de ce constat que MyBus a décidé de proposer une solution de titre de transport dématérialisé, le m-Ticket, universelle, gratuite et facile à déployer. Elle permet aux usagers de s’affranchir du titre de transport physique et des bornes de paiement.

Côté équipement du réseau de transport, c’est simple et rapidement mis en œuvre, juste des QR-Codes collés sur les portes d‘accès des véhicules. C’est ce qui s’appelle de l’innovation frugale, ou encore de l’ingéniosité…

Présentation de MyBus à Elisabeth Borne, Ministre chargé des transports

Gratuit et universel, il suffit d’un smartphone pour voyager

Le ticket dématérialisé (« m-Ticket ») développé par MyBus peut être utilisé depuis n’importe quel smartphone équipé de l’application mobile gratuite du même nom. Plus besoin d’attendre pour monter dans le bus, ou de chercher l’agence commerciale la plus proche pour acheter son titre de transport. MyBus permet d’acheter tickets et abonnements, de les composter numériquement au moment de l’arrivée du véhicule à l’arrêt.

En flashant un QR-Code placé à l’extérieur du véhicule au moyen de l’appareil photo de son smartphone, le titre de transport est automatiquement validé et intégré dans l’application en tant que preuve d’achat.

Pour les collectivités, l’avantage est lui aussi facilement quantifiable : Aucun investissement n’est nécessaire puisqu’il suffit de placer sur les véhicules des QR-Codes imprimés sur des autocollants. Aucun matériel actif n’a besoin d’être installé, contrairement à une solution NFC par exemple, qui requiert un smartphone compatible ainsi qu’une borne dans chaque véhicule.

Les conducteurs peuvent vérifier que l’usager a bien validé son m-Ticket d’un simple coup d’œil. MyBus propose ainsi une mise en œuvre simple et sans prise de risques pour l’agglomération.

La solution MyBus ne se limite cependant pas au m-Ticket puisque les utilisateurs bénéficieront d’un guide horaire, du plan du réseau et du calcul d’itinéraire. Ils vont même pouvoir contribuer à une meilleure connaissance des conditions de voyage avec des fonctionnalités communautaires, comme le permet déjà une application comme WAZE pour les automobilistes.

Une quinzaine de réseaux de transports ont déjà dit oui à MyBus. Le dernier en date est celui de Clermont-Ferrand qui disposera du m-Ticket sur tout son réseau à partir de mi-septembre.

En savoir plus :

 

Frederic Coureau

Journaliste
Formateur : Université Clermont-Auvergne, CCi-Formation, Wesford...
Consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence.

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives