Le courrier des entreprises

Impôts et fiscalité des particuliers : ce qui change au 1er janvier 2021

Une fois n’est pas coutume il nous a semblé légitime d’informer les particuliers qui se cachent derrière les professionnels que vous êtes, en ce début de l’année 21 du 21ème siècle. Balayons ensemble, en même temps que les poussières de 2020, les différentes mesures positives en terme de fiscalité.

Poursuite de la suppression progressive de la taxe d’habitation.

La taxe d’habitation a été modifiée par la loi de finances pour 2018. Depuis 2018, elle baisse progressivement pour 80 % des Français, qui ne la payent plus à compter de 2020. Pour les 20 % des ménages restants, l’allègement sera de 30 % en 2021, puis de 65 % en 2022. La suppression de la taxe d’habitation se déploiera jusqu’en 2023, date à laquelle plus aucun foyer ne paiera de taxe d’habitation sur sa résidence principale. En savoir plus 

Élargissement des bénéficiaires de MaPrimeRénov’

Nous l’avions déjà mentionné ici, afin de soutenir la rénovation énergétique des logements, le dispositif MaPrimeRénov devient accessible à tous les propriétaires à compter du 1er janvier 2021. Peuvent désormais bénéficier du dispositif les ménages appartenant aux 2 derniers déciles de revenu, les copropriétés mais aussi les propriétaires bailleurs. Par ailleurs, la nouvelle version du dispositif entend soutenir en particulier les travaux de rénovation globale en ciblant davantage les « passoires thermiques ». En savoir plus

Reconduction du bonus écologique

Pour répondre à l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le barème des aides offertes aux ménages lors de l’achat d’un véhicule électrique a été revu à la hausse en 2020, pouvant aller jusqu’à 7 000 €. Ce bonus est maintenu en 2021.

Le « bonus » est une prime pour l’achat d’une voiture, qui incite l’acheteur à se tourner vers les voitures neuves émettant peu de CO2. L’information sur les émissions CO2 se trouve sur l’étiquette énergie du véhicule. Il faut être une personne physique majeure justifiant d’un domicile en France ou une personne morale justifiant d’un établissement en France et acheter un véhicule ou le louer soit avec option d’achat, soit pour une durée d’au moins 2 ans. Le véhicule peut être une voiture particulière, une camionnette, un véhicule à moteur à 2 ou 3 roues ou un quadricycle !

Depuis le 9 décembre 2020, vous pouvez aussi bénéficier du bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion (voiture ou camionnette). En savoir plus

Création d’un crédit d’impôts pour l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques

Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de votre résidence principale, vous pouvez, à compter de 2021, bénéficier d’un crédit d’impôt de 75 % du montant des dépenses consacrées à l’installation d’une borne de recharge de véhicule électrique, dans la limite de 300 € par système de charge. (une seule borne pour une personne seule et deux bornes pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune, soit 600 euros maximum)

Simplification des modalités de versement des aides au logement

À compter de 2021, les aides au logement sont calculées et versées « en temps réel ». Concrètement, cela signifie que le bénéfice de ces aides est évalué sur la base de vos ressources actuelles et non plus sur vos revenus N-2 .

Cette réforme vise à rendre le versement des allocations logement plus réactif et juste, notamment lors d’une baisse de revenus. Pour simuler votre aide au logement cliquez ICI

 Revalorisation du Smic

Au 1er janvier 2021, le Smic est revalorisé de 0,99 % pour atteindre 10,25 € par heure (contre 10,15 € par heure depuis le 1er janvier 2020), soit 1554,58 € par mois sur la base de la durée légale du travail de 35 heures de travail hebdomadaire.

La revalorisation annuelle du Smic est liée à l’évolution de l’inflation et des salaires pour les ménages les plus modestes. Pour rappel il y a 10 ans il était à 9€ par heure, c’est donc une augmentation de 190€ par mois en une décennie.

Amélioration du niveau de vie des étudiants

Afin de lutter contre la précarité étudiante, la rentrée universitaire a été marquée par la baisse du coût du ticket de restaurant universitaire CROUS pour les étudiants boursiers : il est passé de 3.30 € à 1 €, une réduction de 70%. Ce tarif social est maintenu pour l’année universitaire de 2021.

Des bonnes nouvelles somme toute, mais notons que les timbres postaux augmentent de 11% ainsi que certains tabacs, notamment ceux à rouler et des cigarillos. Pour la liste complète cliquez ICI

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives