Le courrier des entreprises

Hermès va faire un tabac à Riom

Nous vous l’annoncions il y a 6 mois : Le groupe de maroquinerie de luxe Hermès va ouvrir une nouvelle unité de production de maroquinerie de luxe qui complètera celle déjà présente à Sayat. Elle prendra place dans le centre-ville de Riom, au sein de l’ancienne « Manufacture des tabacs » qui était fermée depuis longtemps.

Une friche industrielle d’exception

Lieu emblématique de Riom, la Manufacture des tabacs, un bâtiment de la fin du 19ème siècle, en pleine restructuration, sur trois hectares, à l’arrêt depuis 1975 est aujourd’hui en grande partie transformé avec une quarantaine de logements et des bureaux. Idéalement situé à deux pas de la gare (10 minutes en train au départ de Clermont) et du centre-ville pour les 250 artisans maroquiniers qui y travailleront dans les prochaines années.

Pour prolonger l’histoire

Pour Emmanuel Pommier, directeur général du pôle artisanal maroquinerie sellerie chez Hermès : « Il correspond bien à ce qu’on cherchait : Nous avons eu un coup de cœur pour ce site classé, et nous avons été séduits par les projets proposés par la communauté de communes Riom Limagne et Volcans. Choisir une friche industrielle n’est pas forcément la facilité, mais nous souhaitions prolonger l’histoire de ce lieu à notre manière. Nous pensons que proposer des emplois en cœur de ville, c’est très moderne. »

Tout le quartier de la gare transfiguré

Pour Pierre Pecoul, Maire de Riom :  » C’est une fierté d’accueillir Hermès à Riom. Ma priorité a toujours été l’emploi, dont la préservation permet d’améliorer le cadre de vie. Ce projet s’inscrit dans la continuité de la reconquête de nos friches. Il y a eu l’ancien couvent des Rédemptoristines, et j’ai signé ce matin la vente de la caserne Vercingétorix. Avec l’ancienne minoterie, c’est tout le quartier de la gare qui prend une nouvelle tournure. Avec 250 emplois créés, ce projet de maroquinerie va contribuer à la requalification d’un site emblématique de la ville et d’un quartier d’importance, mais aussi à la redynamisation de notre agglomération, de ses commerces, bars et restaurants. « 

Les recrutements ont déjà commencé car chez Hermès, il faut au moins 18 mois de formation pour fabriquer un sac en toute autonomie.

Pour retrouver les postes à pourvoir sur le site d’Hermès, c’est ICI

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives