Le courrier des entreprises

Genty Automobile : Une supercar Akylone, la voiture de tous les records !

En 2010, après un riche parcours professionnel, Frédéric Genty créé la SAS Genty Automobile. Une société qui porte un rêve d’enfant et le projet d’une vie : construire et commercialiser la supercar Akylone qu’il a imaginé. 8 ans après, le projet est sur le point de devenir réalité et a entraîné dans son sillage 119 associés, des partenaires de renom et l’ouverture d’un atelier de mécano-soudure ouvert aux particuliers et professionnels.

Il y a 8 ans, le projet de Frédéric Genty semblait pour beaucoup complètement irréalisable. Construire une supercar française de plus de 1000 chevaux, à Saint-Yorre, était alors un pari osé né dans la tête d’un passionné… obstiné.

S’il jouait évidemment aux petites voitures enfant et adorait fabriquer, construire et imaginer de nouveaux objets, Frédéric Genty commence pourtant par des études de droit et une licence d’administration publique. Un diplôme de raison qui ne le satisfait pas.
Alors à 23 ans, il intègre l’AFPA de Laval pour une formation diplômante de techniciens de matériaux composites. Pendant un an il apprendra à maîtriser l’art de la fabrication des moules, auprès d’expérimentés collègues et formateurs. Les mains dans la ‘’poussière’’, il relève alors le défi lancé par un de ses professeurs qui croit en lui et sa créativité : construire sa voiture !

C’est alors que naît en 2008 la première maquette en bois de l’Akylone, prémices d’une longue expérience humaine, industrielle et automobile… Frédéric Genty, en vrai touche à tout curieux, a alors soif d’apprendre et multiplie les expériences et rencontres.
Chef d’atelier au pôle mécanique d’Alès, puis formé en dessin industriel, il finit par maitriser toute la conception et construction d’une voiture. En 2010 il est prêt à monter sa société sur ses fonds propres !
Puis Frédéric Genty réussit, par son dynamisme et sa passion, à fédérer un réseau d’irréductibles optimistes qui soutiennent financièrement et humainement le projet Akylone, via un conseil d’administration et 38 premiers associés.
Beaucoup s’enthousiasment pour cet ambitieux projet de construction d’une luxueuse supercar, une voiture de sport fabriquée à 25 exemplaires dans l’Allier, coûtant plus d’un million d’euros.

Étape après étape

Akylone, refusant la promesse d’emplois salariés qu’il ne peut garantir, le jeune dirigeant préfère alors ouvrir le capital de la société à 8 associés qui croient en lui et son projet.
En 2014 une deuxième levée de fonds permet de réunir 27 250 euros avec 20 nouveaux investisseurs, puis une troisième en 2015 récolte 57 000 euros et fait entrer 16 nouveaux associés au capital.
Des sommes importantes et primordiales pour financer les 450 000 euros nécessaires aux seules pièces de cette voiture de tous les records ou les 27 000 euros de la création de la coque du véhicule.
‘’Nous avons toujours réinvestis les sommes récoltées dans des machines performantes permettant une construction en direct dans les ateliers de Saint-Yorre’’, précise le dirigeant.

Au sein du Conseil d’Administration réunissant 11 personnes, Frédéric Genty met un point d’honneur à ce que chacune des voix compte autant que la sienne dans les prises de décision.
Un fonctionnement auquel Daniel Puccia, président du Conseil d’Administration depuis 2014, a adhéré dès la première levée de fonds : ‘’Je venais de finir ma carrière de directeur d’usine pour la Comalait et j’ai été sous le charme de ce projet audacieux.
Je ne viens pas de l’univers automobile, mais depuis, je m’efforce de soutenir les équipes et accompagner Frédéric dans la partie organisationnelle et de gestion de projet. C’est une aventure exceptionnelle !’’.

En 2014, la société reçoit également le soutien de la marque Majorette qui a reproduit en jouet l’Akylone, ainsi que d’un jeu vidéo de course téléchargé des millions de fois.
Un merchandising plus que bienvenu qui a permis entre autre, à l’époque, l’achat d’une imprimante et d’un scanner 3D. ‘’Ce nouveau matériel innovant nous a permis d’avancer sur le projet Akylone, mais aussi de proposer un travail en sous-traitance, en scannant et modélisant des pièces rares de voitures anciennes’’, explique Frédéric Genty.
Au début de l’année 2015, avec le soutien de la mairie, l’Akylone trouve des locaux à sa mesure dans 900 m² d’ateliers et bureaux, dont un bureau d’études, à Saint-Yorre. La Même année, la société reçoit le prix de l’entreprise exemplaire et innovante de la jeune chambre économique de Vichy, qui récompense l’innovation technologique.

Un nouveau modèle économique

Enfin en janvier 2016, le futur prototype roulant fait lui l’objet d’une originale vente en multipropriété. 180 parts sur 365 ont été ainsi proposées à la vente, avec pour contrepartie une ou plusieurs journées de conduite de l’Akylone dans un cadre privilégié. Les autres parts, détenues par la société, permettront de dégager des journées de présence et démonstration dans les grands salons internationaux. Un travail de longue haleine qui a su perdurer grâce au dévouement des équipes et à leur ingéniosité pour trouver des fonds.

Au fil de ses étapes, Frédéric Genty, soutenu par ses associés a ainsi su faire évoluer sa société en incluant des services automobiles et de sous-traitance, répondant aux besoins des professionnels et particuliers.
Dans ses vastes ateliers, les machines achetées pour l’Akylone servent aussi désormais une nouvelle logique commerciale autour d’une diversification d’activité. Après la modélisation de pièces de voiture ou la réalisation de maquettes de yachts, l’équipe aux savoirs très polyvalents, offre ses compétences au sein d’un atelier de mécano-soudure, équipé de machines dernier cri.
Modelage, cabine de peinture, de ponçage, usinage, thermoformage, cintrage par commandes numériques, Genty Automobile propose des prestations très variées et souvent complémentaires.

En 2 ans, 8 recrutements ont été organisés pour tenir la cadence entre réalisation de l’Akylone et prestation sur mesure en local et bien au-delà : ‘’ Notre centre d’usinage de 6m de long et 3m de large, la thermo formeuse pour les pièces plexiglas et la grande cintreuse numérique travaillent déjà pour des équipementiers automobiles ou réalisent des mains courantes pour yacht’’, explique Frédéric Genty qui souhaite aussi accompagner les besoins locaux.
Une optimisation des investissements, qui permet de toucher du capot, le rêve Akylone, dont la maquette échelle 1 est présente aux 24h du Mans les 16 et 17 juin 2018, sur le stand Michelin, partenaire de l’aventure. ‘’Nous seront aussi présents au festival de Goodwood en Angleterre du 12 au 15 juillet avant une sortie prévue du prototype roulant en septembre 2018’’, se félicite le dirigeant.

Avec ses 119 associés, Frédéric Genty roule définitivement sur la bonne voie.

En savoir plus :

  • akyloneGenty Automobile
  • www.genty-automobile.com
  • 47 bis avenue de Vichy-Saint-Yorre
  • 09 80 65 44 81

Cet article est le fruit d’un partenariat entre le Courrier des Entreprises et Vichy Communauté Développement.
Il est publié dans les Carnets économiques de Vichy Communauté Développement.
Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene pour les carnets économiques de Vichy Communauté Développement
Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques :communication@vichy-economie.com

 

Frederic Coureau

Journaliste
Formateur : Université Clermont-Auvergne, CCi-Formation, Wesford...
Consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence.

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives