Le courrier des entreprises

Entreprises fermées ou en activité partielle : un point sur les aides

Malgré la réouverture tant attendue des commerces « non essentiels » mais pour le moins indispensables, certaines entreprises sont encore fermées administrativement jusqu’au début de l’année 2021. On parle des secteurs de la restauration, des bars, des discothèques ainsi que des salles de sport, particulièrement sinistrés qu’il s’agit de soutenir tant financièrement que psychologiquement. Pour les entreprises en activité mais qui pâtissent d’une perte conséquente de leur chiffre d’affaires : la culture, le sport, le tourisme, le loisir et pour toutes celles qui seront impactées sur le long terme comme l’industrie aéronautique, des aides de l’État et des collectivités sont en place. La CCI Puy-de-Dôme se veut être la porte d’entrée pour guider, orienter et conseiller les chefs d’entreprises.

La CCI Puy-de-Dôme vous guide

Marc Torre, responsable des services Commerce/SAP et Tourisme, Hôtellerie, Restauration à la CCI Puy-de-Dôme, le rappelle : « les services de la CCI Puy-de-Dôme sont la porte d’entrée pour tout chef d’entreprise en questionnement sur les aides liées à la crise du coronavirus. Nous avons un rôle d’aiguillage et d’accompagnement vers les bonnes informations publiées et les experts extérieurs que nous savons mobiliser. Notre cellule de veille COVID permet d’obtenir les premières informations pratiques, notre hotline gérée par nos équipes oriente plus précisément. » L’écoute active de conseillers formés a été mise en place en réponse à un véritable besoin.

La CCI Puy-de-Dôme reste l’ins­tructeur technique du Fonds d’Urgence, version 2, mis en place par Clermont-Auvergne- Métropole. La CCI met aussi à disposition des outils pour préparer la reprise de l’activité économique : la place de marché Enbasdemarue.fr qui per­met à tout commerce d’ou­vrir une boutique en ligne en plus de son magasin physique, le diagnostic numérique pour améliorer en continu sa stratégie e-commerciale et marketing. Autre opportunité : le programme d’accompagnement global gratuit :  un diagnostic stratégique pour évaluer la performance de son entreprise, analyser ses projets de développement (ressources humaines, production, relations clients, …)  et bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Allocations pour activité partielle

Dispositif activé par l’État et instruit par la DIRECCTE :  il a pour but de contribuer au maintien dans l’emploi par le versement d’allocations mensuelles. Pour les secteurs les plus impactés par la crise et notamment ceux qui subissent une fermeture administrative, et ils sont nombreux : hôtels, restaurants, services de res­tauration, traiteurs, débits de boissons, industrie du cinéma, du spectacle, de l’événemen­tiel, du voyage…tous peuvent bénéficier de l’allocation de l’État. Pour ces secteurs, elle s’élève à 70% de la rémunération brute du sala­rié sans aucun reste à charge pour l’employeur. Depuis mars 2020 les entreprises du Puy-de-Dôme ont été indemnisées pour un total de 147 millions d’euros.

Ces secteurs peuvent aussi être éligibles à l’activité partielle de longue durée (APLD) offrant la possibilité, sous conditions, d’une prise en charge sur 2 ans.

La Région, un appui renforcé depuis le second confinement

De nombreux commerces de proximité étant encore fermés, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a renforcé son plan d’accompagnement de 50 millions d’euros via des aides accessibles grâce à :

– Une hotline pour les questions des professionnels relatives aux aides financières régionales au 0805 38 38 69

– Une hotline pour accompagner la mise en place des projets de e-commerce, de click&collect ou les questions numériques au 04 26 73 57 57

– Une page spécifique sur le site internet de la Région

– À cela s’ajoute le site jachetedansmaregion.fr, un annuaire de référencement des market-place locales mais aussi des commerçants de proximité, artisans et producteurs locaux, leur apportant de la visibilité sur Internet en incitant les consommateurs à acheter localement.

Témoignage

Bruno Champoux, à la tête du Montrognon traiteur à Clermont-Ferrand n’est pas homme à se laisser abattre. Dès le premier confinement, il a développé une offre digitale avec une application mobile « Rest’o Bureau » permettant aux salariés de choisir leur menu, commander, et payer en ligne avant de se faire livrer sur leur lieu de travail.

La perte d’activité est pourtant bien présente notamment avec l’arrêt net du tourisme d’affaires. Aussi, bénéficier de l’exonération de charges ainsi que de l’allocation d’activité partielle permet de maintenir une équipe en place, prête pour le rebond. « Nos salariés ont des compétences spécifiques, c’est un enjeu pour nous de pouvoir les maintenir en poste grâce à l’activité partielle ». Un pari sur l’avenir, le Montrognon est prêt !

Informations :

Direccte : ara-ud63.activite-partielle@direccte.gouv.fr

Région Auvergne Rhône-Alpes : www.auvergnerhonealpes.fr

CCI Puy-de-Dôme : www.puy-de-dome.cci.fr

 

Mot du Président : (photo crédit S.Bullo)

Répondre à l’urgence, redonner l’espoir pour l’avenir !

Depuis le début de la pandémie liés à la Covid 19, des secteurs entiers de notre économie ont perdu leur marché. Certains sont à l’arrêt, en particulier les entreprises qui font l’objet de fermetures administratives comme les bars, restaurants, activités liées à l’évènementiel, salles de sports, discothèques, stations de sports d’hiver. Le moral des entrepreneurs est affecté. Il faut tout faire pour les soutenir avec une vigilance accrue concernant tous ces professionnels en difficulté.

Le secteur de l’événementiel est fortement touché du fait de l’annulation des évènements cette année, dont les marchés de Noël tant attendus en ce mois de décembre ; Pire, l’incertitude est totale quant à leur tenue en 2021.

Derrière ces évènements, portés pour certains par le secteur public, il y a des entreprises, il y a des gens, il y a des emplois, il y a toute une activité économique.

Dans le domaine sportif aussi, l’activité économique est à l’arrêt depuis un moment. Quant aux salles de sport, la situation est compliquée même si ces entreprises font preuve de leur énergie pour maintenir le lien avec leurs clients. Les stations de ski sont, quant à elles, au cœur de l’actualité en cette période d’hiver tant importante pour leur activité.

Toutes ces activités interagissent inévitablement avec d’autres secteurs économiques, dont les filières agroalimentaires (filières viande, fromage, vins,…) qui sont elles aussi en souffrance.

Je mesure et partage l’inquiétude dans laquelle se trouvent les chefs d’entreprise.

Répondre à l’urgence résultant de la situation des entreprises lourdement touchées à cause de ce deuxième confinement, être en soutien de la consommation locale et relancer l’économie, sont les 3 priorités de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole.

Mon rôle de Président de la CCI est de faire tout pour que l’avenir soit meilleur.

Il est fondamental de redonner de l’espoir en appliquant des mesures sanitaires et économiques compatibles. J’ai la conviction qu’il faut créer les conditions d’une reprise durable en aidant les entreprises à s’adapter aux nouvelles conditions du marché, à travers le développement du numérique, en particulier.

J’ai donc réuni la semaine dernière des représentants des secteurs de la restauration, salle de sports, agroalimentaire, traiteurs et nous avons engagé ensemble une réflexion pour ouvrir les voies de la relance économique.

Un travail collectif pour envisager les actions et ainsi faire prévaloir l’intelligence collective qui forge l’ADN de notre territoire.

Claude Barbin, Président de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole

Tous les 15 jours, l’actualité de votre CCI dans Le Courrier des Entreprises

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives