L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Enquête de conjoncture économique… que dit la Banque de France ?

La Banque de France nous livre chaque mois son enquête de conjoncture économique dans les secteurs de l’industrie, des services marchands, du bâtiment et des travaux publics. Le Courrier des Entreprises vous propose de retrouver régulièrement une synthèse de ce baromètre concernant notre belle région d’Auvergne-Rhône-Alpes. Les plus studieux retrouveront en fin d’article le lien vers l’enquête in extenso. Bonne lecture

« Résiste, prouve que tu existes… »

L’activité au mois de juillet a été quasi-stable dans l’industrie, Un certain essoufflement est constaté face aux difficultés que rencontrent les entreprises depuis plusieurs mois, en termes d’approvisionnement, de hausse des coûts de production ou de perturbations des transports.

L’activité dans les services marchands progresse à nouveau dans la région en juillet, à un rythme similaire au plan national, notamment grâce à la vigueur des services à la personne.

Dans le bâtiment ralentissement de l’activité due aux trop longs délais d’approvisionnement et aux difficultés de recrutement.

La production industrielle se stabilise

Comme souvent cela dépend du secteur d’activité : par exemple Les secteurs les plus en difficulté sont le textile, la fabrication de machines et équipements et la filière automobile. De leur côté la coutellerie et l’alimentaire sont boostées par une forte demande.

L’industrie pharmaceutique connaît des variations en dent de scie depuis le début de l’année.

Les services marchands disent oui à la reprise

Dynamisme global sur tous le secteur accompagné d’une hausse des prix et des recrutements. Les grands gagnants sont l’hôtellerie, la restauration et le travail temporaire. En revanche l’informatique et les activités juridiques et comptables marquent le pas.

Le retour de la clientèle étrangère fait du bien à l’hôtellerie et à la restauration qui souffre encore des difficultés de recrutement. Le secteur notarial est en baisse car les taux d’intérêt sont en hausse, décourageant certains acquéreurs.

Le bâtiment en « stand by »

Depuis plusieurs mois, l’activité était favorable dans le secteur du bâtiment. Elle marque le pas en juillet avec un recul observé dans le second œuvre tandis que le gros œuvre parvient à maintenir son niveau d’activité. Les entreprises faisant toujours face à des problèmes structurels de main d’œuvre et d’augmentation des délais d’approvisionnement.

Des efforts intenses sont fournis pour recruter et fidéliser les employés (hausses de salaires, apprentissage).

Mais les prévisions pour le mois prochain ne sont pas favorables.

Trouvez ici le détail de l’enquête

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives