Le courrier des entreprises

Club Hôtelier Clermontois : Pour s’adapter à un marché qui change !

La 15ème Assemblée Générale du Club Hôtelier Clermontois s’est déroulée dans le cadre élégant de l’Hôtel Royal Saint Mart à Royat. Elle était placée sous le signe du partenariat. Elus, partenaires et adhérents hôteliers étaient présents pour assister au compte rendu d’activités 2018 de cette association à l’écoute des évolutions du marché. Le secteur de l’hôtellerie était curieux de comprendre ce qui va changer avec l’inscription de la chaîne des Puys – Faille de Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La chaîne des Puys – Faille de Limagne donnera le ton

L’inscription UNESCO est un levier économique pour les acteurs de l’industrie touristique, pour l’hôtellerie, mais il s’agit de savoir l’exploiter en tenant compte de l’exigence d’un marché international.

Il est certain que cette inscription va mettre en lumière la destination Auvergne en déficit d’image. Permettre de passer de ville étape à destination, voilà un objectif ambitieux que le Club Hôtelier Clermontois ne pourra atteindre seul.

Aussi, l’Assemblée Générale a été l’occasion de présenter les différentes nouveautés des acteurs touristiques comme Vulcania, le Volcan de Lemptégy, l’Aventure Michelin, mais également de faire le point sur les actions d’institutionnels tel que Clermont Auvergne Tourisme.

Et parce que l’on ne vend bien que ce que l’on connait bien, une présentation très précise de la chaîne des Puys – faille de Limagne par Philippe MORGE, Directeur des grands sites patrimoniaux, a permis d’entrevoir les perspectives que cette inscription ouvre.

Retour sur une année au bilan irrégulier

Le bilan 2018 en termes d’activité n’est pas bon. Le taux d’occupation des hôtels est passé sous la barre des 62%, ce qui est moins bien qu’en 2016, bien que le tourisme d’affaire ait quant à lui battu des records notamment grâce à l’organisation du congrès des experts comptables, mais également au Sommet de l’élevage.

Cela n’a pas permis de compenser les mauvais chiffres de l’été 2018. Un constat qui encourage la présidente du Club Hôtelier Clermontois : Delphine Giraud à affirmer que la Métropole a la capacité nécessaire pour accueillir de nouveaux flux de clientèles et de touristes tout au long de l’année, y compris en saison estivale. L’objectif du club est de faire rester les clients une nuit de plus.

Le poids du Club Hôtelier Clermontois

Avec un parc de 50 hôtels classés de 1 à 5 étoiles sur un périmètre de 21 communes (Clermont Métropole), le Club Hôtelier Clermontois propose 3000 chambres à savoir 80% de l’offre hôtelière du territoire. Dans ce chiffre global, on distingue 23 hôtels de chaîne, 27 hôtels indépendants et désormais les résidences hôtelières qui peuvent intégrer l’association depuis la révision de ses statuts. Le poids économique du Club Hôtelier Clermontois, c’est également 600 emplois dans des secteurs aussi variés que la réception, le service, l’hygiène, la restauration…

Les hôteliers sont capables de s’adapter

La demande évolue très vite, la clientèle est très exigeante. Aussi, pour faire face à l’offre des particuliers sur Airbnb, le Club Hôtelier Clermontois met en avant ses atouts : la sécurité, l’hygiène, l’accueil professionnel et les conseils sans compter les nombreux services hôteliers. Pour ce faire, les commissions travaillent sur la formation, le recrutement, les supports de communication : après la photo et la vidéo, facebook Instagram et Linkedin. Le tourisme d’affaires et le tourisme de loisirs sont les deux principaux marchés, de nombreuses actions sont mises en place notamment avec les partenaires du Club (l’office de Tourisme Métropolitain, Vulcania, Auvergne Events…).

Les travaux sur la Charte Accueil Congressiste se poursuivent. L’attractivité de la destination Clermont-Ferrand tel est le mot d’ordre du Club.

L’enjeu de demain : le marché chinois

182 millions de touristes chinois visiteront l’Europe en 2021 en individuel, les sites classés UNESCO constituent des destinations pour eux. Vrai potentiel, il s’agit d’un marché exigeant. Les chinois sont à la recherche d’expérience de voyage, très sensibles à l’évolution digitale et aux services reposant sur l’intelligence artificielle. Il faut donc que l’accueil des structures du territoire s’adapte et que le personnel se forme. Le Club Hôtelier Clermontois est en marche avec ses partenaires !

En savoir plus :

  • Delphine GIRAUD
  • Présidente du Club Hôtelier Clermontois
  • 06 15 24 80 18
  • H1175-gm@accor.com

Frederic Coureau

Journaliste - speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
Agence MINTAKA : https://www.fredericcoureau.com/

Publicité

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives