L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Clermont-Ferrand, championne du déploiement de la 5G en France

La mise à jour des données de l’ARCEP pour la mise en commercialisation des antennes 5G confirme la première place occupée depuis 6 mois par Clermont-Ferrand (1,14 antenne pour 1 000 habitants) au classement des 50 plus grandes villes françaises pour la couverture en 5G.

Un fort enjeu de développement économique

Outre Clermont-Ferrand, les 4 autres communes qui formaient le top 5 en décembre dernier sont toujours présentes trois mois plus tard. Dijon (1,07 antenne pour 1 000 habitants) conserve sa seconde position tandis que Nice, 5e en fin d’année dernière, grimpe à nouveau sur le podium (1,04 antenne pour 1 000 habitants). Saint-Etienne et Aix-en-Provence suivent avec le même ratio, mais un nombre total d’antennes inférieur.

Le bas du classement reste identique aux deux précédentes mises à jour : Dunkerque (0,29), Amiens (0,30) et Rouen (0,34) ferment toujours la marche des 50 plus grandes villes pour le déploiement de la 5G.

La plus forte progression entre le 1er janvier et le 31 mars revient à la ville de Vitry-sur-Seine qui passe, avec 0,67 antenne pour 1 000 habitants, de la 32e à la 27e place. Brest (0,74) et Reims (0,54) progressent pour leur part de 4 places en se classant respectivement 20e et 40e de ce palmarès.

Nantes (0,65), qui avait connu le recul le plus spectaculaire (- 8 places) au dernier trimestre 2021, enregistre à nouveau la plus forte baisse en perdant 4 places supplémentaires en 30e position.

Paris (0,68) passe de la 28e à la 26e place, Marseille (0,77) conserve sa 18e place tandis que Lyon (0,61) recule d’une place en 31e position.

Grâce aux cartes interactives proposées par Lemon.fr, il est également possible d’obtenir la couverture 5G de chaque commune de France (et par arrondissement pour Paris, Marseille et Lyon).

Oui…mais

La présence d’antennes 5G ne garantie pas la diffusion du réseau de 5ème Génération. En effet certains techniciens nous ont confié, en « off », qu’entre le cœur de réseau, comprenez le centre névralgique du réseau internet français et les antennes 5G, les fréquences n’auraient pas encore été libérées par les instances en charge : priorité aurait été donnée au réseau militaire.

Après vérification auprès du principal opérateur, en effet les antennes 5G ont été déployées sur les mats existants mais le cœur du réseau n’a pas été changé : il est encore en technologie 4G. selon les souhaits des opérateurs, il devrait être remplacé en 2023. Il est vrai que l’accroissement et  la densité des consommations internet montre la limite de la 4G : la saturation des réseaux à certains moments. Le niveau dispositif permet toutefois d’avoir, pour l’instant, multiplié par trois le débit sur la métropole et limité la latence de chargement des pages.

En clair c’est comme ceux qui achètent un téléviseur 4K alors que très peu de programmes de télévisions sont diffusés en 4K. Ce manque de synchronisation entre le réseau et les appareils sensés le diffuser est très fréquent. Affaire à suivre… n’hésitez pas à partager votre expérience personnelle

Retrouvez tous les détails des cartes interactives sur le site de Lemon

 

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives