L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Caisse d’Épargne : Le passage de relais

Lors de l’assemblée générale de la Caisse d’Épargne d’Auvergne et du Limousin qui s’est tenue le 23 avril, Évelyne Sancier a été reconduite à la Présidence du Conseil d’Orientation et de Surveillance pour un deuxième mandat. Dans le même temps Fabrice Gourgeonnet prend la Présidence du Directoire de la banque coopérative succédant à Paul Kerangueven. Rencontre…

Qu’est-ce que le Conseil d’Orientation et de Surveillance ?

Depuis 1999, la Caisse d’Épargne d’Auvergne et du Limousin est une banque coopérative qui appartient aujourd’hui à ses 181 359 clients-sociétaires. Des sociétaires qu’elle réunit autour de valeurs communes, de principes coopératifs, d’ancrage territorial, de pédagogie et de solidarité. Ce statut spécifique influe directement sur son mode de gouvernance, de fonctionnement et sur ses orientations stratégiques.

Le mode de gouvernance est dualiste : les fonctions de direction sont pilotées par le Directoire et celles d’orientation et de contrôle sont exercées par le Conseil d’Orientation et de Surveillance (COS), lequel nomme le Président et les Membres du Directoire.

Le Conseil d’Orientation et de Surveillance, élu pour une durée de 6 ans, est composé de 19 membres (15 représentants des Sociétés Locales d’Épargne, 1 représentant des Collectivités locales et 3 représentants des salariés).

Évelyne Sancier : « Je suis très fière d’avoir été reconduite à la Présidence du COS dont j’apprécie la sérénité et le dynamisme. Je suis sur la même longueur d’onde que les équipes très impliquées, avec des valeurs de proximité et de coopération. Paul Kerangueven laisse la banque avec des fondations fortes. Je souhaite pour l’avenir, avec l’ensemble des représentants des 7 départements d’Auvergne et du Limousin présents à mes côtés, que nous puissions nous adapter aux enjeux et porter des projets innovants. »

Le programme du nouveau Président du Directoire

Fabrice Gourgeonnet : « j’ai la chance de bien connaître les deux régions d’Auvergne et du limousin, étant natif de Clermont-Ferrand et ayant fait mes études à Limoges. Je compte être beaucoup présent sur le terrain comme les équipes qui ont su être utile pendant la crise. Il faut s’adapter pour soutenir nos clients et accompagner les transformations de notre société. Notre slogan « être utile » prend tout son sens. Je souhaite que nous soyons très rapides pour répondre aux besoins urgents, pragmatiques pour analyser les évolutions et accompagner la reprise.

La digitalisation des agences a permis de s’adapter au changement de rapport au temps, à l’immédiateté, de trouver le meilleur modèle pour chaque client grâce à la data, apporter une valeur ajoutée et une qualité de service focalisée sur le client. Par exemple le digital permet de se partager un expert sur plusieurs territoires. Je préciserai en décembre mon plan stratégiques sur les quatre prochaines années. »

La responsabilité sociétale au cœur du modèle de la banque régionale

Pascal Pouyet « Pour rappel la CEPAL est la première banque des collectivités publiques et du logement social, pour les personnes protégées et les associations tutélaires. Nous les accompagnons pour leur obtenir plus de financements et dans la recherche de subventions. Ce qui est nouveau, ce sont les financements à très long terme, de plus de 50 ans. »

Il y a beaucoup d’épargne (150 milliards d’Euros) l’économie est prête à reprendre et la banque aussi

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives