Le courrier des entreprises

BPAURA, des résultats financiers qui résistent…

Au regard de l’intensité de la crise que nous avons traversée, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes affiche des résultats solides qui témoignent de la grande résilience de la banque dans un contexte difficile. Ces résultats présentent de bonnes bases pour se projeter vers l’avenir en s’appuyant sur des valeurs fortes et des équipes pleinement engagées.

La solidité de BPAURA dans un contexte inédit

Le résultat net consolidé s’affiche à un niveau robuste (108,2 M€) malgré un coût du risque en forte hausse sous l’effet de provisions sectorielles préventives. Le Résultat Brut d’Exploitation parvient à progresser légèrement à 222 M€ (+0,3%). Le coefficient d’exploitation, à 67,4%, s’améliore de 0,6 point par rapport à 2019. BPAURA a parfaitement maîtrisé ses frais généraux (458,1 M€) en baisse de 2,1% par rapport à 2019. Cette maîtrise des charges a rendu possible l’amélioration du coefficient d’exploitation. Le PNB, en baisse de 1,3% (680,1 M€), a été fortement impacté par la crise sanitaire.

Les capitaux propres s’élèvent à 3 Mds €, en stabilité. Le ratio de solvabilité mesuré à la fin de l’année 2020 progresse largement à 17,3%.

La prudence dans l’évaluation du coût du risque

Les résultats 2020 ont été arrêtés avec prudence de manière à préserver les exercices à venir : Le coût du risque 2020 est de 82M€, contre 46M€ en 2019, mais intègre au total 46 M€ de provisions sectorielles ayant pour objet de couvrir par anticipation la dégradation à venir du risque crédits qui accompagnera l’arrêt progressif des mesures de soutien à l’économie. Malgré ce niveau de provisions, BPAURA maintient un résultat net supérieur à 108M€ contre 127M€ en 2019, soit une baisse limitée à 15%.

Une activité crédits très dynamique

La croissance des encours de crédits et ressources a été très soutenue en 2020, avec certes un effet PGE, mais aussi une dynamique d’ensemble préservée. Les ressources s’élèvent à 28 Mds € (dont les dépôts à vue : 15,2 Mds €), soit une augmentation de +19,2% par rapport à N-1. Les encours de crédits s’élèvent à 32,1 Mds € en décembre (29,7 Mds € hors PGE), soit une progression de 15,4% par rapport à l’année précédente. L’année a été marquée par une distribution massive de PGE en soutien à l’économie (2,5 Mds€). Le niveau de production de crédits hors PGE est en hausse de +3,3% par rapport à 2019 et de +42,2% en intégrant les PGE pour atteindre 9,2 Mds €.

Accompagner les clients et les aider à absorber les effets de la crise

Cette année aura particulièrement été celle de la proactivité auprès des clients de BPAURA avec la création en urgence de dispositifs adaptés à chaque situation : « SOLID’AURA » pour les entreprises et les professionnels, y compris les acteurs de la montagne qui ont pu bénéficier d’un soutien exceptionnel, « Lever de rideau » mis en place au mois de mai pour accompagner la reprise d’activité des commerçants, « ACTIV’AURA », déployé en juin à la sortie du confinement : entretiens stratégiques avec les clients chefs d’entreprises inscrivant BPAURA comme un véritable partenaire du dirigeant pour l’accompagner dans la gestion de la crise et construire avec lui l’après-crise. En quatre mois, 5 600 entretiens ont été réalisés.

BPAURA s’est adaptée et a continué d’innover pour répondre aux besoins de ses clients, notamment avec le développement de la solution de signature électronique, Sign It.

BPAURA, acteur majeur du déploiement de PGE en région Auvergne-Rhône-Alpes

BPAURA a été un acteur majeur du déploiement des mesures d’accompagnement et du Prêt Garanti par l’État (PGE). Elle est venue en aide à près de 20 000 entreprises par le biais du Prêt garanti par l’État, pour un montant total de 2,5 milliards d’euros. Ces prêts, dont le montant moyen s’élève à 130 000 euros, sont compris entre quelques milliers et 20 millions d’euros. Les délais moyens d’acceptation oscillent, quant à eux, entre 3 et 5 jours (délai le plus court dans la journée), ce qui constitue une véritable prouesse en matière d’étude de dossier et de rapidité d’exécution. Enfin, plus de 99.1% des PGE ont été acceptés, ce qui témoigne du sérieux et de la solidité des dossiers déposés par nos entreprises et clients.

Pour Daniel Karyotis, « cette année, plus que toute autre, les équipes de BPAURA ont été au rendez-vous. 2020 aura été une année fondatrice pour la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes. Je suis très fier de ce qui a été accompli collectivement et je tiens à remercier chaque collaborateur. Notre mobilisation a été remarquable et massive dans l’accompagnement de nos clients, à la fois avec agilité et rapidité. Nous avons déployé toutes les mesures de soutien, notamment de nombreux prêts garantis par l’État. Les résultats de la banque sont solides financièrement, prudents et en pleine capacité pour préparer l’avenir. Notre challenge aujourd’hui : être présents au plus près de nos clients comme nous l’avons été cette dernière année. En 2020, nous sommes devenus la banque régionale de référence. En 2021, nous allons le confirmer ».

Poursuivre la transformation et la capacité à innover malgré le contexte

Le contexte de crise économique n’a pas empêché BPAURA de poursuivre sa dynamique d’innovation en réponse aux enjeux économiques et sociétaux actuels : En 2020, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique, intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. La BTE répond à quatre engagements forts : traçabilité de l’épargne, territorialité de l’action, circuit court et démarche partenariale. C’est également en 2020 que la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a officiellement lancé sa Fondation d’entreprise dont l’objet est de s’engager en faveur des projets d’intérêt général du territoire au profit de quatre causes : l’enseignement, la santé, l’intégration sociale et la culture.

mm

La Rédaction du Courrier des Entreprises

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives