Le courrier des entreprises

Bertrand Barraud : Issoire capitale régionale de l’aéronautique et capitale mondiale de l’aluminium-lithium !

Alors qu’Issoire s’apprête à célébrer l’aéronautique sous toutes ses formes, son Maire, Bertrand Barraud, dresse un portrait de l’activité économique de sa commune et du bassin Issoirien. Entre Industrie traditionnelle, efficience industrielle et tourisme vert, Issoire à de l’ambition !

Issoire célèbre depuis ce week-end l’aéronautique sous toutes ses formes avec le festival aérien Cervolix et une ‘semaine aéronautique’ entre le 17 et le 23 septembre, incluant 2 journées professionnelles les 19 et 20 septembre.

L’occasion pour Bertrand Barraud, Maire d’Issoire depuis 2014 et vice-président de l’Agglo Pays d’Issoire en charge de l’économie, de réaffirmer la place d’Issoire dans le tissu industriel régional et de mettre en perspective les investissements réalisés et les projets à venir autour du tourisme en général et du tourisme vert en particulier ;

Issoire est la capitale de l’aéronautique de la région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est également la capitale mondiale de l’aluminium-lithium !

« Issoire est riche d’un passé Industriel né à l’occasion de la Seconde Guerre mondiale. Nichée au cœur de la France et caché dans les méandres de l’Allier, Issoire est devenue un site stratégique pour dissimuler des usines d’armement.
Une fois le conflit terminé, de l’armement à l’aéronautique, il n’y avait qu’un pas.

Avec 4500 emplois dans l’aéronautique, dont 2500 dans la sous-traitance, 40% des emplois sur Issoire sont orientés sur le secondaire.
A la différence d’autres bassins français pour qui le caractère industriel de leur économie constitue une difficulté, nous avons la chance d’être spécialisés dans les domaines associés à l’aéronautique. Une filière en croissance en France et dans le monde.

Il y a un réel savoir-faire dans la population Issoirienne qui, de générations en générations, depuis les années 50 travaille dans ce secteur.

Constellium, Aubert et Duval et Interforge, c’est du solide.  AirWare, le nom du nouvel alliage d’aluminium-lithium basse densité de Constellium, ouvre une nouvelle voie et nous permet de revendiquer un titre de capitale mondiale dans ce domaine particulièrement innovant. »

Industriel… mais pas que !.

« Pierre Pascalon avait pressenti combien il était important de diversifier l’économie Issoirienne, par exemple, dans le domaine de l’automobile.
Le circuit d’Issoire est devenu au fil du temps un point d’attractivité économique important notamment avec Auverdrive. Bien plus qu’un musée, c’est un espace dédié aux rencontres professionnelles et sportives. Par exemple, cette année l’assemblée générale de Michelin Compétition s’est tenue à Issoire.
De nombreuses petites entreprises spécialisées sont nées sur la base de cet équipement et notamment des ateliers d’entretiens et de réparations de grandes marques automobiles. »

Industrie du futur

« Issoire à la fierté d’accueillir son territoire Brain Cube, l’entreprise qui a ouvert la voie de l’Intelligence artificielle dans le monde industriel.
La société issoirienne, dirigée par ses trois fondateurs, Hélène Olphe-Galliard, Laurent Laporte et Sylvain Rubat du Mérac à démontré une nouvelle fois son attachement à la ville en aménageant ses nouveaux locaux au château de Peix. »

« L’efficience industrielle est un thème sur le quel nous travaillons beaucoup. Nous travaillons afin de pouvoir accueillir une formation de l’école 42, l’établissement fondé par Xavier Niel. Nous avons déjà un bâtiment et nous sommes prêts. »

Le tourisme et l’attractivité d’Issoire comme moteur pour l’avenir

« Le développement de la filière touristique constitue un point de progrès à propos duquel il existe des enjeux économiques importants pour l’avenir. Notre patrimoine culturel et la confluence entre l’A75 et l’Allier sont des atouts majeurs.

L’abbatiale Saint-Austremoine est la plus grande des églises romanes de Basse Auvergne et un des édifices majeurs du sud du Puy-de-Dôme. Elle attire entre 80 à 100 000 personnes par an.

Seulement, elle n’est pas encore suffisamment mise en valeur. Cette abbatiale fait partie des 5 églises majeures d’Art Roman de la Région et pourtant elle était la seule à ne pas avoir été rénovée. Nous avons investi 3 millions d’euros et réalisé 3 ans de travaux pour refaire intégralement l’extérieur de l’église. Elle sera également mise en valeur sur un plan d’illumination.

Il nous faut également rénover le parvis en travaillant sur l’espace public et en définissant une nouvelle zone piétonne. »

Tourisme vert et vélo électrique

« Dans le cadre de l’agglomération du pays d’Issoire, nous avons déterminé des enjeux en termes de tourisme vert et notamment en matière de vélo électrique. 
La grande voie verte, initiée et soutenue par la Région, est un équipement important pour développer dans le futur l’attractivité d’Issoire.

Le seul point où convergent l’autoroute et le tracé de cette future voie c’est Issoire qui peut ainsi devenir un point d’accès important. »

Nous souhaitons pouvoir aménagement le long de l’autoroute un espace qui ne soit pas une aire mais qui une zone d’accueil, un point d’entrée sur la voie verte et qui constitue une carte de visite pour Issoire ; Un lieu qui capte le trafic autoroutier au profit d’Issoire. »

Ailes et Volcans, le programme :

Festival aérien Cervolix, les 15 et 16 septembre –  Aérodrome de Issoire – Le Broc
Semaine aéronautique, du 17 au 23 septembre, 2 journées professionnelles les 19 et 20 septembre

En savoir plus :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Frederic Coureau

Journaliste
Formateur : Université Clermont-Auvergne, CCi-Formation, Wesford...
Consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence.

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives