Le courrier des entreprises

André Dudo Président Départemental des Marchés de France (43) : Les marchés sont des locomotives pour les coeurs de ville !

Le commerce non-sédentaire à de nouveau le vent en poupe ! Circuits courts, nouveaux modes de consommation, nouvelle génération de jeunes seniors de retour sur les marchés… Rencontre avec André Dudo Président Départemental des Marchés de France Haute-Loire et Nord-Lozère et Secrétaire Adjoint de la Fédération des Marchés de France à l’occasion de l’organisation au Puy de la 98e édition du congrès de la Fédération Nationale des Marchés de France.

André Dudo est Président du Syndicat des Commerçants non sédentaires pour la Haute-Loire et le Nord-Lozère. Un président engagé qui tient à ce qu’on rappelle qu’il est à la tête d’un syndicat et non pas d’une « association de loi 1901 ».

« Je suis commerçant non sédentaires depuis l’âge de mes 18 ans. Aujourd’hui je conserve une petite activité mais je suis fier d’avoir transmis l’activité à mon fils qui a repris le flambeau sur les marchés. Je me suis engagé dans le syndicalisme commerçant dans les années 90, lors du départ en retraite de l’ancien Président, car j’ai toujours été très attaché à la défense de la profession. Je suis également secrétaire adjoint à la fédération nationale.

Les 150 syndicats locaux qui maillent le territoire Français sont fédérés au sein de la Fédération Nationale des Marchés de France pour porter plus haut la voix des commerçants non sédentaires. Il y a 20 000 adhérents au sein de la Fédération. Le rôle de nos syndicats locaux est de défendre sur le terrain nos commerçants et de promouvoir en local les marchés auprès des municipalités. Nous intervenons également pour aider les commerçants quand ils ont des problèmes… »

Nous sommes très largement reconnu par l’ensemble des municipalités

« Dans l’ensemble, les municipalités considèrent aujourd’hui que le commerce non sédentaire en général, et les marchés en particulier, doivent être partie prenante dans l’activité économique des villes et des bourgs…
Nous sommes reconnus comme étant une locomotive pour les coeurs de ville. Le jour où se déroule un marché, c’est très souvent le jour le plus actif commercialement pour l’ensemble des commerçants, y compris les commerçants sédentaires locaux… »

« Même si nous entretenons d’excellentes relations avec la plupart des municipalités, nous regrettons de ne pas être encore assez écouté lors de la réalisation de travaux d’aménagements des centres villes. Nous sommes encore trop souvent placés devant le fait accompli.
Il est indispensable que soient mieux prises en compte nos contraintes lors de la réalisation de nouvelles infrastructures.

L’implantation d’un banc ou d’un arbre peut avoir de fortes conséquences pour nos commerçants. Les clients ont leurs habitudes. Modifier l’emplacement d’un commerçants de seulement quelques dizaines de mètres suite à l’implantation d’un un banc ou d’un arbre peut générer une baisse du chiffre d’affaires voir même mettre en difficulté ce commerçant.

Ce n’est pas évident d’en faire prendre conscience à nos interlocuteurs municipaux et nous nous battons régulièrement pour faire entendre la voix de nos commerçants… »

Le nombre de marchés en hausse en Haute-Loire

« Depuis une dizaine d’années, il s’est recréé sur la Haute Loire 5 ou 6 nouveaux marchés. C’est le signe d’un secteur en mouvement. Un marché c’est une animation, un lieu de rencontre, un lieu social.
Plus globalement, le commerce non sédentaire, les tournées, les marchés, les portes à porte non alimentaire, les food-trucks représentent environs 400 entreprises en Haute-Loire.

Lorsqu’il y a des élections, les politiques commencent leurs campagnes par les marchés, c’est bien un signe de l’importance des marchés aux yeux des Français… »

Opération ‘Coeur de Ville’ au Puy en Velay

Le Puy a été retenue pour faire partie de l’opération Coeur de Ville, le programme dédié à la redynamisation des centres-villes de 222 villes moyennes.

« Ce sera l’un des sujets abordés lors d’une table ronde à l’occasion de notre congrès des 25, 26 et 27 février. Il s’agit de s’interroger afin de réinventer le marché et redéfinir sa place en coeur de ville.

La demande en circuits courts et en produits de qualité est, par exemple, une évolution récente exprimée par la clientèle… »

« Nous avons monté une cellule de veille au niveau national. Nous devons écouter le client et ses besoins qui changent.
Des besoins totalement différents entre les habitants urbains ville et les ruraux.
Un exemple, nous ici, en Haute-Loire, nous devons savoir gérer les périodes d’hiver avec de grandes difficultés de circulation. Par contre, dès que les beaux jours reviennent les marchés redeviennent attractifs et ils retrouvent leur place dans la ville. C’est le climat qui guide nos ouvertures… »

Des nouveaux clients !

« Nous constatons l’arrivée d’une population qui n’avait pas l’habitude de fréquenter les marchés. Ce sont les nouveaux seniors qui reviennent vivre dans leurs villages ou leurs villes et qui ont besoin de recréer du lien social. Ils se mettent alors à fréquenter les marchés… »

Le 98e congrès du Puy en Velay

Le congrès de la Fédération Nationale des Marchés de France accueille entre 250 et 300 congressistes : « Nous allons accueillir des représentants de la plupart des syndicats qui maillent le territoire français. C’est une sorte d’université avec des débats, des réunions, des ateliers de travail et souvent la présence d’élus locaux et régionaux et régulièrement d’élus nationaux et même, parfois, de Ministres… »

« C’est l’occasion de rappeler avec force l’importance du commerce non sédentaire.
Un secteur qui pèse plus de 5 milliards de chiffre d’affaires et plus de 100 000 entreprises. Et même près de 200 000 si on prend en compte l’ensemble des entreprises ayant une activité sur le domaine public…
Il y a naturellement une programme exclusivement réservé à nos syndicats mais également une partie ouverte à l’ensemble des commerçants de notre région.

Le programme est riche et les visiteurs pourront rencontrer nos partenaires et visiter les stands de nos exposants. »

En savoir plus et découvrir le programme :

  • Syndicat des Commerçants Non Sédentaires Haute-Loire et Nord Lozère : Voir le site
  • Programme du Congrès : Voir le site
  • Ils sont partenaires du congrès : Voir
  • la Fédération Nationale des Marchés de France : Voir le site

Cliquez pour découvrir et en savoir plus :  www.pile-ici.fr

 

Frederic Coureau

Journaliste - speaker - Modérateur
Influenceur
Consultant stratégie éditoriale, digitale et d'influence / Inbound marketing
https://www.fredericcoureau.com/

abonnez vous à la newsletter

Publicité

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives