L'économie positive
de nos territoires
et de vos entreprises

Le courrier des entreprises

Allier : ruée vers le lithium !

L’annonce du groupe Imerys d’extraire le lithium du kaolin de sa mine de Beauvoir dans l’Allier, à partir de 2027, provoque un vrai raz de marée médiatique tant l’enjeu de souveraineté est important pour toutes les industries européennes qui utilisent des batteries : véhicules électriques, smartphones, outillage, etc.

Qu’est-ce que le lithium ?

Le lithium est devenu une ressource stratégique, ces dernières années, avec le développement de la voiture électrique. Métal ultraléger et conducteur électrique, il est indispensable pour fabriquer les célèbres batteries lithium-ion. « Dans une batterie de 50 kWh, qui équipe une voiture d’une taille moyenne, il faut 40 kilogrammes de lithium », précise Alessandro Dazza, Directeur Général d’Imerys.

Les principaux producteurs mondiaux de lithium sont l’Australie, le Chili et la Chine. Les prévisions économiques évaluent que les besoins en lithium devraient être multipliés par 10 dans la prochaine décennie et par 22 à l’horizon 2050. Cette « ruée vers le lithium » se traduit par une explosion du cours du métal alcalin : +325% en un an  (environ 76k€ la tonne !)

Relation de cause à effet : Echassières (Allier) devient le centre d’attention de toute l’Europe !

Le mica lithinifère permettrait de produire 34 000 tonnes d’hydroxyde de lithium (ou lithine) par an, donnant la possibilité d’équiper 700 000 véhicules électriques par an, pendant 25 ans. La mine, située à quelques kilomètres d’Échassières, sera entièrement souterraine (entre 75 et 350 mètres de profondeur), y compris les unités de broyage. L’investissement nécessaire est estimé à un milliard d’euros sur la durée du projet. (Pour un potentiel de 64 milliards d’euros de CA… une belle affaire !)

Le secteur minier Français

Le secteur minier avait progressivement disparu des cartes avant le nouveau siècle : la dernière mine de fer a été fermée en 1997 à Audun-le-Tiche en Lorraine et en 2003 à Rougé en Loire-Atlantique. Les plus anciens se remémorent les mines d’argent de Pontgibaud. La raison principale évoquée : le coût d’exploitation.

Le territoire français abrite d’importantes ressources en roches et minéraux nécessaires aux industries de la communication et du stockage électrique ainsi que de nombreux métaux (tungstène, antimoine, or, plomb, zinc, germanium, cuivre, lithium et molybdène).

Quand le cours des métaux augmente et que les perspectives sont importantes, les investissements se libèrent.

L’origine d’Imerys remonte à 140 ans quand la famille Rothschild développe son empire dans le secteur des mines de métaux comme le nickel et de minéraux comme le kaolin. Il est intéressant de constater que la célèbre famille au bouclier rouge est directement partie prenante dans la stratégie du Chef de l’État : « Nous avons des mines de lithium en France et nous allons les développer […] ; c’est la clé pour notre souveraineté », avait promis Emmanuel Macron juste avant l’ouverture du Salon de l’Automobile il y a une semaine. Rappelons juste que ce dernier était associé-gérant de la banque Rothschild jusqu’en 2012 avant d’être nommé secrétaire général adjoint du cabinet du Président Hollande… L’État a financé pour un million d’euros de Plan de Relance l’exploration et l’analyse du site…

Un des plus grands gisements de lithium d’Europe

L’enjeu stratégique national est de moins dépendre des importations de métaux avec l’un des plus grands gisements de lithium d’Europe. L’objectif d’Imerys est de créer 1000 emplois. Pour la petite commune d’Echassières (376 habitants) située à la frontière de l’Allier et du Puy-de-dôme, à 10km à l’est de Saint-Eloy-les-Mines (mines de charbon et de plomb argentifère fermées en 1978), il y a fort à parier que cet engouement modifie l’environnement social et économique du territoire.

Toute la presse en parle !! les radios aussi

Malgré ce que note Huffington Post, ce sera une mine souterraine

Les limites et dangers :

Il peut y avoir des risques sur les sols et les eaux, il est donc important de l’extraire dans de bonnes conditions. L’extraction en sous-sol évite déjà les risques d’explosion et de fumées toxiques. D’autre part il reste important de faire attention à la causticité de la lithine : L’alcali, très caustique comme la soude et la potasse, est employé en savonnerie, mais peut être corrosif pour la peau.

mm

Pierre-Edouard Laigo

pierre-edouard.laigo@lecourrierdesentreprises.fr
port. 06 59 056 026

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives