Le courrier des entreprises

39% des TPE-PME d’Auvergne-Rhône-Alpes expriment des difficultés de recrutement

39% des TPE-PME ont des difficultés de recrutement dans la région. Ces difficultés sont le premier frein au développement de leur activité. C’est l’un des nombreux résultats de l’enquête de conjoncture menée auprès de plus de 400 entreprises, par la CCI de région et les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Plus de 400 entreprises de la région ont accepté de témoigner dans le cadre d’une grande enquête de conjoncture, réalisée par la CCI de région et les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Il en ressort que la plus grande part des TPE-PME a bénéficié d’une progression du chiffre d’affaires au 1er semestre, mais la proportion est un peu moindre que pour le bilan 2017. Les difficultés de trésorerie se replient atteignant le niveau le plus bas depuis début 2012.

Plus des 2/3 des entreprises se disent plutôt confiantes dans la situation économique générale, mais là encore, c’est un peu moins qu’en début d’année. C’est dans le tertiaire tourné vers les particuliers que le bilan apparaît le moins favorable, la plus grande part des entreprises ayant réalisé un chiffre d’affaires stable.

Les perspectives pour le 2e semestre sont assez similaires à celles du début d’année, c’est-à-dire favorablement orientées, avec la plus grande part des entreprises s’attendant à une stabilité de leur activité.
Pour ces perspectives, on constate une convergence des différents secteurs d’activité : amélioration pour le tertiaire tourné vers les particuliers et optimisme plus mesuré pour le tertiaire orienté Bto B.

Le débouché international semble un peu moins porteur.

53 % des TPE-PME ont l’intention de recruter au 2e semestre, soit la poursuite d’un niveau élevé, notamment dans les PME de plus de 50 salariés, mais les TPE qui recrutent sont aussi de plus en plus nombreuses.

L’effectif salarié des entreprises devrait globalement rester orienté à la hausse.

Dans ce contexte, il se confirme que les difficultés de recrutement sont le premier frein au développement de l’activité : 39 % des TPE-PME l’expriment. D’après les témoignages des entreprises, dans certains cas, ce n’est pas seulement un facteur de complexification mais bien un blocage à la croissance, voire une cause de réduction de la voilure.

L’investissement reste bien orienté, mais là aussi selon un rythme moins soutenu.

Globalement, les plus grosses PME présentent toujours des indicateurs plus favorables que les TPE. l’activité progresse toujours, mais selon un rythme moins soutenu.

Les résultats présentés sont issus d’une enquête réalisée en juillet 2018 par les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes auprès d’un panel d’entreprises représentatives du tissu régional de TPE-PME de l’industrie, du BTP, du commerce et des services. 424 réponses ont été exploitées. Le traitement et l’analyse des réponses sont effectués par la direction Etudes et Information Economique de la CCI de région.

Voir l’enquête complète

 

Frederic Coureau

Journaliste
Formateur : Université Clermont-Auvergne, CCi-Formation, Wesford...
Consultant en stratégie digitale, éditoriale et d'influence.

Le Courrier des entreprises vous invite à découvrir : Cowork & Com – Agence de communication digitale et print

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives