Le courrier des entreprises

A Clermont-Ferrand, des bentos livrés à l’école

Dans le Puy-de-Dôme, l’entreprise Monbento expérimente la livraison de repas servis dans des coffrets japonais à des établissements scolaires ou à des restaurants.

Au Cours Saint-Louis, une école privée de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), c’est devenu un rituel chaque midi. Sagement assis à leur bureau, les enfants attendent avec impatience la livraison des bentos, ces petits coffrets japonais renfermant un repas, pour savoir ce qu’ils auront la chance de déguster. « Le Cours Saint-Louis voulait éliminer la cantine parce que ça faisait du bruit et engendrait des déplacements inadaptés aux gestes barrière » contre le Covid-19, raconte Fabien Marret, cofondateur de Monbento, le fabricant local de bentos made in France.

L’entrepreneur, dont la fille est scolarisée dans cet établissement, a proposé de fournir gracieusement des bentos et d’expérimenter la livraison de repas. « C’est un restaurateur spécialisé dans le milieu scolaire qui concocte les menus à partir de produits locaux », précise Fabien Marret.

On va réutiliser les boîtes usagées

Chaque jour, les bentos chauds et froids sont livrés à vélo à une trentaine d’écoliers, juste avant la pause déjeuner. « Les enfants sont ravis et les parents aussi. Le bento permet de compartimenter les aliments et de mieux calibrer les portions. Il y a une notion d’équilibre alimentaire, mais aussi de lutte contre le gaspillage et les déchets. »

Vu dans Le Parisien (rédaction Cyril Michaud)

mm

La Rédaction du Courrier des Entreprises

Archives

S’abonner à la lettre d’information quotidienne

Archives